Identité

Selon Snowden, le coronavirus sert à construire une « architecture de l'oppression »

Le lanceur d’alerte est le premier invité de la nouvelle série « En confinement avec Shane Smith » qui débute ce jeudi à 21h10 sur VICE tv.

par Trone Dowd; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
16 April 2020, 8:54am

VICE tv

Si l'avenir est imprévisible, les pandémies mondiales ne le sont pas. Il n'y a pas un seul gouvernement sur la planète qui n'ait pas été averti, à plusieurs reprises, qu’une pandémie virale allait balayer le globe à un moment donné, causant de nombreux décès et perturbations économiques. Et pourtant, la plupart d'entre eux n'étaient pas préparés au nouveau coronavirus.

Dans « En confinement avec Shane Smith », la nouvelle série de VICE TV, le cofondateur de VICE va questionner des personnalités et expert·es du monde entier pour comprendre l'origine de la pandémie de Covid-19 et anticiper l'avenir. Dans ce premier épisode, il s'entretient en visio avec Edward Snowden, le célèbre lanceur d'alerte qui a dévoilé le programme de surveillance de masse de la population américaine par le gouvernement américain en 2012. Les deux hommes abordent des sujets comme le manque de préparation face à une pandémie mondiale, la durée pendant laquelle celle-ci constituera une menace pour l'humanité et la question de savoir si le pouvoir que nous remettons aux dirigeant·es peut se retourner contre nous.

Shane Smith : Pourquoi étions-nous si mal préparés ?
Edward Snowden : Il n'y a rien de plus prévisible qu'une pandémie dans un monde où nous vivons les un·es sur les autres dans des villes surpeuplées et polluées. Et chaque universitaire, chaque chercheur·se qui s'est penché·e sur la question savait que cela allait arriver.

Les régimes autocratiques gèrent-ils mieux les choses que les régimes démocratiques ?
Je ne pense pas. Je veux dire, on fait valoir que la Chine peut faire des choses que les États-Unis ne peuvent pas faire. Cela ne veut pas dire que ce que font ces pays autocratiques est plus efficace.

Prenons le cas de la Chine, où les cas semblent s'être stabilisés : dans quelle mesure pouvons-nous croire à la véracité de ces chiffres ?
On ne peut pas y croire. Le gouvernement chinois a travaillé récemment à l'expulsion des journalistes étranger·es, précisément au moment où nous avons besoin de rapports indépendants crédibles sur la région.

Il semble que le coronavirus soit le plus grand problème de l'ère moderne en ce qui concerne les libertés civiles et le droit à la vie privée. Mais personne n'en parle.
À mesure que l'autoritarisme se répand, que les lois d'urgence prolifèrent, que nous sacrifions nos droits, nous sacrifions aussi notre capacité à empêcher le glissement vers un monde moins libéral et moins libre. Croyez-vous vraiment que lorsque la première vague, la deuxième vague, la seizième vague du coronavirus seront oubliées, il y aura marche arrière ? Que ces ensembles de données ne seront pas conservés ? Ce qui est en train de se construire, c'est une architecture de l'oppression.

« En confinement avec Shane Smith » ce jeudi à 21h10 sur VICE TV (Orange 17 - Proximus 85 - Voo 109).

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.