Publicité
Drogue

La kéta a-t-elle vraiment sa place en soirée ?

Vu de l'extérieur, un K-hole n’est rien d’autre qu’une personne gîsant inconsciente sur le sol.

par Tom Kiel
07 August 2019, 8:59am

Gauche: Michael Blann via Getty Images

Si vous demandez ce qu'est la kétamine, vous entendrez sûrement: « c’est de la drogue pour chevaux. » La kétamine est en effet utilisée par les vétérinaires comme anesthésiant - vous pouvez paralyser un étalon sauvage pesant quelques centaines de kilos avec de la kéta. Mais dans les hôpitaux, on injecte aussi de la kéta aux gens, car c'est un analgésique relativement sûr. La kétamine est un dissociatif. Il bloque la transmission du signal dans le système nerveux central afin que vous ne ressentiez plus de douleur et n’ayez plus de difficulté à contrôler vos membres.

Si vous sniffez plusieurs lignes à la fois, vous risquez de perdre complètement la sensation dans votre corps. Cette expérience est aussi appelée un K-hole. C'est difficile à expliquer, mais Bas* (30 ans), fan de raves illégales, tente le coup. Quand il sort, il en sniffe facilement deux grammes, ce qui est considérable. « Il m’arrive des choses incroyables. C'est vraiment trop bizarre, » dit-il au téléphone. S'il en sniffe autant, il finit dans une sorte de monde parallèle. « J'avais l'impression d’être dans la matrice, à l'origine de la conscience, où la lumière brille. J'ai visité d'autres dimensions. La kétamine rend vraiment le monde très bizarre si vous en prenez beaucoup. »

Mais tout le monde n’aime pas passer des soirées avec des gens qui voyagent dans l'espace. De l'extérieur, un K-hole n’est rien d’autre qu’une personne allongée inconsciente sur le sol.

« La kétamine est une chouette drogue si vous ne prenez que quelques petites clés pendant le week-end, » déclare Niels (26 ans), plus connu sous le nom de DJ Para Dox dans la scène de raves illégales. Mais il voit de plus en plus les gens en sniffer beaucoup trop d'un coup. Du coup, ils ne s'amusent plus sur sa musique, et errent sans but devant les baffles. « J’ai commencé à moins aimer la kéta parce que beaucoup de mes amis en abusent. »

L'étude du VAD sur la vie nocturne montre que l'utilisation de la kétamine dans la vie nocturne flamande est en augmentation constante. Pour le moment, elle se limite aux plus enthousiastes et ne s'est pas encore vraiment répandue au grand public, mais vous la voyez apparaître de plus en plus pendant les soirées, alors qu'elle était principalement utilisée en after.

On entend souvent l’expression « prendre une clé de kéta, » car la quantité idéale équivaut en général à la pointe d'une clé. Mais si vous vous servez de votre clé comme d’une pelle, vous tiendrez difficilement debout.

Si vous prenez de la kéta dans un coin sombre d'un club, il n'est bien sûr pas très facile d'estimer la quantité de que vous aller sniffer. Une dose légère est d'environ 10 à 30 milligrammes. On entend souvent l’expression « prendre une clé de kéta, » car la quantité idéale équivaut en général à la pointe d'une clé. Mais si vous vous servez de votre clé comme d’une pelle, vous en aurez dix fois plus. Avec une telle quantité, vous tiendrez difficilement debout.

Bien sûr, il existe des dealers intelligents qui répondent au problème de dosage en vendant des « snorters. » Il s’agit de petites pailles en métal avec un doseur intégré, qui vous permet de sniffer toujours exactement la même quantité. De cette façon, vous éviterez de sniffer toute une montagne de k et de vous retrouver dans la troisième dimension.

Mais si vous en avez acheté un, on vous rappelle de ne pas le partager avec vos amis, ou vous pourriez attraper une MST. Les muqueuses du nez sont très minces, donc vous pourriez laisser du sang sur la paille et refiler ou contracter des maladies telles que l'herpès et l'hépatite.

L'un des effets les plus nocifs de la kétamine est son effet sur la vessie. Si vous prenez régulièrement de la kétamine, la paroi de votre vessie sera endommagée. En conséquence, l'urine peut s'infiltrer dans les tissus situés derrière la paroi de la vessie, provoquant une inflammation. Aux Pays-Bas, c'est encore assez rare, mais au Royaume-Uni, il y a de plus en plus de jeunes qui contractent des inflammations parce qu'ils ont pris trop de kétamine.

« Si je renifle quelques grammes en soirée, c'est comme si je faisais pipi au couteau, le lendemain. »

Bas en a également souffert. « Si je renifle quelques grammes de kétamine lors d'une soirée, c'est comme si je faisais pipi au couteau, le lendemain, » dit-il. On ignore exactement comment ces dommages se produisent. Mais les médecins et les scientifiques s’accordent à dire que la kétamine elle-même, ou l’une des substance utilisées pour la couper, soit assez nocive pour endommager les cellules de la paroi de votre vessie. La seule façon de préserver votre vessie, c’est de ne pas prendre beaucoup de kétamine.

Un autre problème avec la kétamine c’est qu’elle rend rapidement accro. Si vous prenez plusieurs clés l’une à la suite de l’autre, il vous en faudra de plus en plus pour obtenir le même effet. Et comme l’effet de la kéta se dissipe après une heure et demie, vous aurez rapidement besoin de poutrelles pour passer la soirée. Mais cette drogue ne convient pas à un tel usage, si vous tenez un minimum à votre vessie.

« Tout dépend de l'intention avec laquelle vous prenez de la drogue. Si vous le faites pour vous foutre en l’air, c'est exactement ce qui se passera, » explique Bas. Si vous souhaitez prendre de la kétamine, prenez-en un peu et de préférence en after, quand vous êtes déjà installé dans un canapé. Parce que la piste de danse n'est pas le meilleur endroit pour les personnes qui perdent connaissance. Trouvez plus d'informations sur la kétamine ici.

* Pour des raisons personnelles, la personne interviewée souhaite préserver son anonymat. Son nom est connus au sein de la rédaction.

La consommation de drogue n’est jamais sans risque. Vous l’aurez remarqué: il y a matière à réflexion. Et on compte bien s’y mettre puisque nous vous informons sur la consommation responsable de drogues tout au long de l’été. Rendez-vous à Fire Is Gold le 24 août pour en parler de vive voix.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.