Publicité
politique

Comment la Russie a réagi à la série « Chernobyl » de HBO

« Les producteurs doivent s’imaginer que le public est constitué de crétins illettrés qui ne se posent pas de questions. »

par Marianna Prysiazhniuk; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
01 July 2019, 8:23am

Sam Troughten et Paul Ritter dans Chernobyl. (Photo : Liam Daniel pour HBO/The Hollywood Archive)

Le gouvernement russe fait tout ce qu’il peut pour empêcher son peuple de regarder Chernobyl, la minisérie très populaire de HBO sur la catastrophe nucléaire de 1986. Pourtant, malgré l'interdiction de diffuser le programme, des millions de personnes dans le pays continuent de le regarder en streaming — à tel point que les spectateurs russes commenceraient à sérieusement remettre en doute ce qu’ils pensent savoir des causes et des conséquences du désastre.

On peut donc comprendre pourquoi Poutine n’est pas un grand fan de la série. Chernobyl est très critique vis-à-vis des autorités russes qui ont tenté, à l’époque, de dissimuler l’étendue des dégâts et de prétendre que tout allait bien, alors même que des millions de tonnes de gaz radioactifs recouvraient la ville voisine de Prypiat. Aujourd’hui, les médias pro-Kremlin tentent désespérément de réécrire l'histoire.

1560953037611-sputnik
Citation de Leo Bocharov dans Sputnik.

Leur technique la plus courante consiste à revendiquer la pleine propriété de l'histoire de la catastrophe en les accusant « eux » (les Américains) de s'immiscer dans « leur » (les Russes) Tchernobyl. Et ce malgré le fait que les panaches radioactifs se sont répandus dans une grande partie de l'Europe.

Et pour prouver que la série n’est pas fidèle à la réalité, le site Sputnik a publié un article intitulé « Tchernobyl, leur série sur notre catastrophe » qui fait appel à la mémoire collective pour ne pas « oublier le patriotisme russe de l'époque ». Pour étayer leur argument, ils citent Leo Bocharov, un ancien ingénieur de la centrale nucléaire, qui confirme que la catastrophe aurait eu des conséquences tragiques dans le monde entier sans ce formidable patriotisme. « Cette série a réussi à effrayer tout le monde, dit-il à Sputnik. Elle ne montre pas la vérité, seulement la terreur et la peur. »

Bocharov formule ce que le Kremlin reproche à la série : Chernobyl ne traduit pas le véritable héroïsme des premiers intervenants qui ont nettoyé la zone et maîtrisé les effets de l'accident. En d’autres termes : l’Europe devrait être reconnaissante envers la Russie de l’avoir sauvée des conséquences d’un désastre provoqué par la Russie elle-même.

1560953348158-lenta
Les liquidateurs, des civils recrutés pour intervenir sur les lieux de la tragédie, critiquent la série de HBO.

La série est aussi accusée d’omettre des faits importants. Plusieurs journalistes russes ont interviewé des liquidateurs de Tchernobyl, nom donné aux civils recrutés pour intervenir sur les lieux de la tragédie et superviser l'évacuation de la zone. Beaucoup d’entre eux ont affirmé que HBO avait tout bonnement inventé certaines scènes. Gennady Zatsepin, un liquidateur originaire de la ville sibérienne de Novossibirsk qui avait 21 ans à l’époque des faits, a déclaré au site russe Lenta.ru que la série n'était crédible que pour ceux qui n'étaient pas présents sur les lieux car elle « ne jette qu’un regard superficiel sur ce qui s’est réellement passé ». Il concède toutefois qu’elle dépeint avec réalisme l’atmosphère de l’époque. « Dans l’ensemble, la série n’est pas incroyable, dit-il. Je lui mets 4 sur 10. »

La série termine en blâmant le régime communiste pour avoir provoqué la catastrophe en premier lieu en bloquant certains protocoles de sécurité et en construisant les réacteurs à bon marché. Les présentateurs télé et éditorialistes russes ont à leur tour accusé le gouvernement américain d’être à l’origine d’un complot visant à réécrire l’histoire de la Russie.

Dans un article publié sur Life.ru et intitulé « Ils ne se souviennent pas de leur propre histoire, mais tentent d'émouvoir avec celle des autres : Pourquoi les Américains ont-ils produit Chernobyl ? » un journaliste écrit : « C’est toujours la même propagande au sujet de ces soi-disant stupides Russes qui ruinent toujours tout. »

1560957851362-o
L’agence de presse RIA Novosti estime que la série vaut la peine d’être regardée, mais met en garde contre quelques éléments de « propagande américaine ».

Le média kosovar Gazeta Express partage cet avis. « Les Américains ont réalisé un nouveau coup de maître en matière de propagande. Ils ont tourné la série et, comme d’habitude, défendu leurs intérêts », écrit Yury Tkachev dans l’article « La vérité au sujet de la minisérie Chernobyl ». Et d’ajouter : « What the fuck ? Les producteurs doivent s’imaginer que le public est constitué de crétins illettrés qui ne se posent pas de questions. » La chaîne de télévision populaire Russia 24 est allée encore plus loin en consacrant toute une émission à la série dans le seul but de la démonter point par point.

Mais l’opprobre ultime est en cours. Selon plusieurs sources, les Russes seraient déjà en train de préparer leur propre film sur ce qui s’est « réellement » passé à Tchernobyl. Sans surprise, ils entendent rejeter la faute sur les États-Unis et plus particulièrement sur la CIA. Et même si les Russes vivent dans un univers parallèle, la série a au moins le mérite d’avoir suscité quelques discussions dans les foyers, ce qui permettra peut-être d’éviter une telle tragédie à l’avenir.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.

Cet article a été initialement publié sur VICE Roumanie.