Publicité
News

Un perroquet a été arrêté après avoir crié « police » pour avertir ses proprios dealers d'une descente

« Il a dû être formé pour ça. »​

par River Donaghey
26 April 2019, 8:01am

Image du perroquet par YURI CORTEZ/AFP/Getty Images. Barreaux viaPixabay

Cette semaine, la police brésilienne a placé le perroquet de compagnie d'un trafiquant de drogue présumé en garde à vue. Pourquoi ? Car l'oiseau avait repéré les flics qui préparaient une descente dans sa maison et a crié à ses propriétaires de faire attention, rapporte le Guardian.

Le fidèle piaf aurait crié « Mama, police ! » en portugais alors que les flics se préparaient à perquisitionner le domicile de deux suspects vendeurs de crack à Vila Irmã Dulce, un quartier du nord-est du Brésil.

« Il a dû être formé pour ça », a déclaré un des policiers à la presse brésilienne. « Dès que la police est arrivée à proximité, il a commencé à crier. »

Malheureusement pour la sentinelle à plumes, son avertissement n'a pas suffit pour sauver ses maîtres : la police a réussi à attraper les présumés trafiquants de drogue, sans aucun élément de surprise. Ils auraient arrêté un homme et une adolescente et saisi des paquets de crack dans leur domicile, a rapporté le Washington Post.

Les flics ont ramené le perroquet au poste, mais jusqu'à présent, l'oiseau a continué à fermer son bec lorsqu'il était entouré de la police. Alexandre Clark, vétérinaire, a confié à un journaliste brésilien local que la police n’avait pas réussi à lui faire répéter les avertissements qu’il avait lancés pendant le raid - ou même n'avait pas réussi faire sortir le moindre son de son bec.

« Beaucoup de policiers sont passés le voir et il n'a rien dit », a déclaré Clark au Guardian .

Apparemment, les flics en avaient assez d'essayer de tirer des informations essentielles de l'oiseau qui ne coopérait pas. Ils l'ont donc confié à un zoo voisin, où il aura vraisemblablement la possibilité de faire son business d'oiseau sans avoir à passer ses journées à avaler des histoires de drogue. Mais on respecte ta loyauté, mon pote. Profite bien de ta nouvelle vie saine loin du trafic de drogues.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.

Cet article a été initialement publié sur VICE US.