Culture

J’ai décroché un rencard avec l'architecte d'intérieur Gert Voorjans

En général, j’opte pour un lieu neutre quand je vais en date, mais sachant que Gert Voorjans a quand même aménagé la maison de Mick Jagger et conçu toutes les boutiques de Dries Van Noten du monde, ce serait dommage de ne pas d’incruster chez lui.

par Hinda Bluekens
18 September 2019, 12:35pm

Il n'y a pas mille options pour un date à la maison, donc je lui suggère une soirée Netflix & chill où il choisit les films. Chez lui, c’est un monde à part. On pourrait se croire à Paris, mais la réalité est que je suis à Anvers et que je vis dans un vieil appart’ à moins d’un kilomètre d’ici. Gert me guide à travers des couloirs et des cages d'escalier. J'aperçois un lit à baldaquin dans la chambre d'amis, il y a de beaux rideaux partout, des sièges magnifiques, et dans le salon, un lustre à faire pâlir le Palais Royal.

C’est un rencard, mais il n’est que 10h30 du matin. Gert me propose des croissants et du café joliment présentés (en mode hightea). Comme je suis sympa, je fais abstraction de notre différence d’âge et j’oublie un peu mon vrai style de mecs. Gert prépare le café, et je me demande si cette peinture gigantesque au mur est un véritable Jackson Pollock.

[Gert n'était pas sûr, il fera examiner le tableau bientôt.]

Hinda-Gert-Voorjans2

VICE: Salut Gert, j'ai lu que tu aimais cuisiner, on aurait pu faire ça aussi?
Gert: Oui, mais je préfère Netflix & chill, car j’aime cuisiner seul. Ça me relaxe. Je ne suis jamais vraiment de recette parce que je suis très intuitif. À l'italienne; c'est aussi comme ça que je design.

« Un intérieur ne devient beau que quand il vit. »

Comment juges-tu un intérieur ?
Pour moi, ce n'est jamais beau ou laid; ce serait trop simple. Le plus important, ce sont les gens qui y vivent. L'intérieur forme un tout avec les gens, les enfants et les animaux qui s'y promènent. Cette belle salle de bain sera-t-elle toujours belle une fois tous les produits dedans ? À quoi ressemblera ce bar quand les gens y seront assis ? C’est d’ailleurs pour cela que je ne suis pas du tout sur Instagram et Pinterest. Ce ne sont que des images statiques; ça ne m’inspire pas du tout. Montre-moi un bon film, là ça me donne vraiment de l'inspiration, parce que les gens y vivent. Une déco ne devient belle que quand elle vit.

Gert est le genre de personne qui parle beaucoup, donc je m'occupe des petits pains. Après notre premier café, la glace est brisée et il m'emmène au salon pour la prochaine étape de ce date inhabituel. Et non, on ne s’est pas posé·es dans un divan à l’étroit; aujourd’hui c’est chacun son fauteuil. Deux films nous attendent: L’Année dernière à Marienbad et Boccacio ‘70. Le premier film se passe dans un bel hôtel de luxe. C'est complètement surréaliste et l'architecture est magnifique.

1568808667869-20190903Hinda-Gert-Voorjans10

Pourquoi as-tu choisi ces films?
Je viens de commencer un énorme projet pour un complexe hôtelier Shanghai à Hangzhou. Je dois aménager 74 chambres et les films que j'ai sélectionnés pour ce rencard m'inspirent beaucoup. Dans Boccacio '70, les personnages principaux vivent dans des suites luxueuses, mais iels sont constamment assis·e au sol. L'actrice Romy Schneider est allongée sur le sol en train d'écrire, de boire et de fumer. C'est pour ça que je laisse toujours beaucoup d’espace dans mes intérieurs. Tout ne doit pas nécessairement être carré, comme dans le hall d'un hôtel où les sièges sont parfaitement alignés. Donnez-moi un tapis épais et de gros coussins! Et votre table à manger peut tout aussi bien être votre bureau, j'aime cette flexibilité.

Les deux films que tu as choisis sont noir et blanc ...
Avec les films en noir et blanc, tu ne distingue que la quantité de lumière et d’obscurité dans les images. Ça rend les intérieurs beaucoup plus intéressants et dramatiques qu'en couleur. En couleur, tout devient plus plat.

« Un film en couleurs, c’est un peu comme regarder un film après avoir lu le livre; ça peut décevoir. »

Ça m’étonne un peu que tu dise ça, car ta déco est une explosion de couleurs.
Ce noir et blanc me permet d’imaginer beaucoup. Je suis tellement imprégné de couleurs que je les vois toujours, même dans un film en noir et blanc. Un film en couleurs, c’est un peu comme regarder un film après avoir lu le livre; ça peut décevoir.

Tu aurais préféré vivre à une autre époque ?
Non. Je veux vivre dans le présent. Je pense qu’on vit dans une période très excitante, mais tout est remis en question. On n’a plus de repère et les relations sont de plus en plus instables. Tout le monde veut se la jouer dur et moderne, pourtant on a tous nos couvertures cosy chez nous. On recherche tous ce réconfort chez nous, car on ne le trouve plus à l'extérieur. On tente de le chercher ailleurs, en voyageant par exemple, mais souvent on ne trouve rien, et on retourne dans nos petites couvertures.

1568808724922-20190903Hinda-Gert-Voorjans16

Et ça influence notre déco ?
On opte plus facilement pour le confort individuel et facile. On veut tous notre petit confort, comme sur notre gros siège de première classe en avion, avec notre propre écran et nos propres écouteurs. Ça se traduit aussi dans notre déco, oui.

« Je n'ai jamais les mêmes chaises à ma table; chaque chaise a son propre caractère, tout comme la personne assise dessus. »

Tu voudrais lancer un contre-courant ?
Non, mais je trouve ça bête. On veut absolument un grand canapé, mais qui va s’y asseoir à trois si personne ne veut être au milieu ? J'aime bien par exemple utiliser un tapis épais comme extension d’un fauteuil. Il faut être plus libre et tirer un maximum des éléments qui sont à notre disposition. Je n'ai jamais les mêmes chaises à ma table; chaque chaise a son propre caractère, tout comme la personne assise dessus. Trop longtemps, la décoration d’intérieur a été une histoire de statut social, avec des tapis d’Orient et autres portes en chêne. Mais je vois que ça change petit à petit.

Que penses-tu du travail d’Ikea?
J’ai remarqué qu'Ikea s'inspire régulièrement de mon approche et de mon monde. Ikea c’est l'avenir. Ce serait complètement fou de penser qu’on va continuer à vivre chacun dans de grandes maisons. C’est élitiste. Pour moi le plus important, c’est la matière, je veux dire par exemple la différence entre le bois et la pierre; la sensation de chaleur ou de froid.

Tu aimerais travailler avec Ikea?
Oui, sans hésitation.

Hinda-Gert-Voorjans6

Tu donnes une conférence à Us By Night avec pour thème central « ultimate choice », comment tu considères ceci ?
Le luxe ne se définit plus par le prix ou l’exclusivité, mais plutôt le fait de créer un moment unique où tout est réuni, c'est comme ça que j’interprète le thème. Regarde Romy Schneider dans le film Boccaccio '70: elle vit dans un magnifique palais avec une magnifique décoration, mais elle choisit de rester allongée par terre, cigarette à la main, avec un tourne-disque, des magazines, des poèmes et ses chatons à côté d'elle, juste pour lui tenir compagnie.

« Tout ce qui est terminé est ennuyeux. »

Un intérieur peut-il être fini ?
Jamais. Parfois, je passe deux ou trois ans à travailler sur un intérieur. Mais je laisse toujours un espace vide pour que la personne pour qui je travaille puisse y ajouter sa touche perso. Tout ce qui est terminé est ennuyeux. Si vous voulez des murs blancs, des canapés blancs, des rideaux blancs et des sols lavés, vous êtes à la mauvaise adresse! Avant de commencer un travail, il doit y avoir une connexion; une sorte d'ouverture. Je ne peux pas non plus rhabiller quelqu’un si je sais qu’iel ne veut porter que des jeans.

Tu suis les tendances?
J’ai envie de dire non, mais tout le monde dit ça. En réalité on est tou·tes influencé·es par les tendances. Je fais vraiment ce que je veux. On dit toujours que la mode a sept ans d'avance sur le design d’intérieur, mais maintenant, je dirais que c’est l'inverse. En 2016, j’ai dû aménagé une chambre à Paris. Je l'ai décorée avec un plafond vert, des murs lilas et un tapis rouge, et mes client·es n'étaient vraiment pas content·es. Deux ans plus tard, Gucci a repris cette esthétique, avec exactement les mêmes couleurs pour tous ses magasins... [Il me jette un regard significatif.]

Si je pouvais, je me ferais toute petite pour rester vivre ici, mais malheureusement, Gert bondit de son siège en plein milieu du film et se souvient qu'il avait rendez-vous chez le dentiste il y a dix minutes. Je prends rapidement un dernier croissant en espérant revoir Gert avec un sourire Colgate à Us By Night.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.