VICE Guide to work

Envie de vous lancer comme indépendant ? Voici les avantages et leurs inconvénients

Avantage 2 : Vous avez la possibilité de travailler de partout. Inconvénient 2 : Vous avez la possibilité de travailler de partout.

par Arkasha Keysers; illustrations Dymphie Huijssen
26 March 2019, 2:45pm

Cet article a été réalisé dans le cadre d'un partenariat entre VICE + et VOO Business.

De comment survivre dans un espace de co-working au business model d'une travailleuse du sexe, tout ce que vous devez savoir pour vous en sortir dans la vie active est dans le VICE Guide to work.

Vous êtes votre propre patron, vous gérez votre travail comme vous l’entendez et personne ne se fait de l’argent sur votre dos. Ce que ça fait de vous ? Un putain d’indépendant. Et le fait de ne pas devoir rendre des comptes n’a que des avantages. Ou pas ? Expert en la matière, je reprends le pour et le contre pour ceux qui hésitent encore à lâcher leur job ennuyeux et monter leur propre boîte.

Avantage 1 : vous ne travaillez jamaisJe peux décider à tout moment d’arrêter d’écrire, de fermer mon ordi et de me dorer au soleil, un cappuccino à la main. Je me suis faite toute seule et je gère mon agenda comme bon me semble. Cela me donne l’impression de ne jamais vraiment travailler.

Inconvénient 1 : vous travaillez tout le temps
Chaque semaine, je prends la bonne résolution de ne pas travailler le weekend. Chaque vendredi soir, je ne peux que contempler l’échec de ma résolution. De par mon incapacité à dire non à un chouette mission dont les délais s’annoncent courts, je remplis systématiquement l’agenda du weekend en fin de semaine. Il en va de même pour chaque quart d’heure qu’il me reste de libre : répondre à cet e-mail, effectuer ce virement ou relire un dernière fois ce texte avant de l’envoyer. Je me sens coupable lorsque je ne travaille pas.

Avantage 2 : vous avez la possibilité de travailler de partout
La semaine prochaine je m’envole pour Barcelone, je vais y retrouver des amis le temps d’une semaine. J’emporte mon portable et j’utilise mon mobile comme point d’accès Wi-Fi. Je peux tranquillement poursuivre les projets en cours, tout en dégustant sur une petite terrasse les meilleures patatas bravas de la ville. J’ai déjà eu l’occasion de travailler de l’Afrique du Sud, de Hong Kong, du Mexique, de la Bolivie et de l’Argentine. Si je ne parviens pas à susciter une pointe de jalousie avec un tel privilège, tout ce paragraphe n’aura servi à rien.

Inconvénient 2 : vous avez la possibilité de travailler de partout
Pas le temps d’admirer le paysage à travers la fenêtre du train. Pendant cette demi-heure qu’on croirait potentiellement perdue, je me dois d’ouvrir mon portable afin d’adapter un truc ou l'autre. Il est totalement incompréhensible que la SNCB ait décidé de ne pas équiper ses trains d’une connexion internet. En rentrant chez moi, je l’ouvre encore vite un petit coup sur la table de la cuisine. Idem le soir dans le divan, au lit, en vacances, au lit en vacances.

Avantage 3 : Ce sont les vacances en permanence
Travailler en présence d’autres indépendants au sein d’un espace de coworking me donne l’impression de passer du temps entre amis. On met une musique d’ambiance, on dîne ensemble, on collabore sur un projet, on visite des expositions, on se rend à des fêtes et on partage nos tracas et nos inquiétudes. Le vendredi, on boit un verre pour bien démarrer le weekend. Je considère ma vie professionnelle comme étant des vacances non-stop entre amis.

Inconvénient 3 : Il n’y a jamais de vacances
Ceux qui m’accompagnent en voyage peuvent s’attendre à un compagnon plongé dans le guide Lonely Planet à la recherche d’infos, profitant du moindre signal wifi hors Europe pour répondre à ses mails et discutant pendant de longues heures avec les locaux sur les décisions politiques prises par le nouveau président. Chaque séjour à l’étranger représente une véritable mine d’or en informations. J’essaie de faire en sorte que chaque voyage me rapporte au moins une histoire. Il ne faut pas oublier qu’une journée sans travail équivaut à une journée sans salaire. Et ce ne sont pas le treizième mois, les congés payés ou les avantages extra-légaux qui vont me sauver la mise.

Avantage 4 : vous n’avez pas de patron
Je n’ai pas de patron irritant qui me rappelle à l’ordre à tout bout de champs et qui me maintient dans un moule préétabli. Je détermine moi-même les projets sur lesquels je travaille et personne ne se fait d'argent sur mon dos.

Inconvénient 4 : vous avez une multitude de patrons
J’ai plusieurs clients pour lesquels je dois respecter des délais et rendre des comptes. Il faut parfois jongler avec les accords conclus et le temps dont on dispose. Ils sont mes patrons en quelque sorte. Et puis, il y a toutes ces autres tâches, que je qualifierai tout simplement d’ingrates, dont je dois m’occuper. Je fais référence aux tâches administratives, aux déclarations de toutes sortes, aux assurances qu’il faut contracter, aux lois sociales qu’il faut payer, aux rapports qu’il faut rédiger. Quoique… À ce niveau, ma comptable, Cindy, est en fait une personne capitale dans ma vie. Il est grand temps que je lui fasse livrer un bouquet de fleurs pour la remercier.

Avantage 5 : Tout est possible
Il se peut que je parte au Kenya dans deux mois en tant que journaliste d’investigation. Il est également probable que je fasse un compte-rendu du carnaval de Rio de Janeiro l’année prochaine. Et j’espère toujours me voir attribuer une rubrique fixe quelque part. C’est ce que je désire par-dessus tout et je sais que c’est dans mes cordes. (Oui, je l’écris en connaissance de cause, dans l’espoir que la rédaction en chef d’un journal ou d’un magazine me contacte.)

Inconvénient 5 : Rien n’est certain
Il y a des clients avec des projets de grande envergure qui veulent collaborer avec moi, je me rends donc au sein de leurs bureaux et assiste à de nombreuses réunions ; puis, à un moment donné, ils décident tout simplement de rejeter cette idée. Ils prétendent que le projet est mis en stand-by ou qu’il n’y pas de budget, mais peut-être qu’ils me jugent trop chère ou trop ennuyeuse. C’est en partie dû à ça que je ne sais jamais à l’avance quelle grosse ou modeste somme sera versée sur mon compte en banque le mois prochain. Mais c’est justement cette incertitude qui me tient à l’affut. Le fait de remporter de nouveaux projets, qui me plaisent qui plus est, me donne chaque fois l’impression de gagner au Lotto. On retrouve donc l’avantage 5.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE sur Instagram.

Avantage 6 : vous pouvez tout simplement dire non
Un projet ennuyeux, un sujet déplaisant (référant par exemple à Shell ou Monsanto) ou une mission dont la rémunération n’est pas à la hauteur de nos attentes : je peux tout simplement les décliner. Personne ne m’oblige à les faire.

Inconvénient 6 : vous ne pouvez pas dire non
Je vois des opportunités partout, en permanence. C’est pour ça que je peux difficilement refuser une offre, même si le sujet m’intéresse moins ou que c’est un peu moins bien payé. Il y a toujours des avantages à répondre présent. Et c’est ce qui fait que j’ai trop de travail et que je passe mes weekends à bosser. Cfr inconvénient 1.

Avantage 7 : vous pouvez déduire vos frais
Quand je prends l’avion et que j’effectue des prestations durant mon séjour, je peux déduire mon billet d’avion et mes frais d’hébergement, y compris mon cappuccino de l’avantage 1. C’est une façon de limiter mes impôts.

Inconvénient 7 : vous devez reverser une bonne partie de vos revenus
Le Belge a peur d’entreprendre. Je peux comprendre. Mon avertissement-extrait de rôle affiche un montant qui me donne tout simplement envie de gerber. Je remercie une fois de plus ma comptable Cindy qui me rappelle en temps et en heure mes obligations et mes paiements. Je dois vraiment lui faire parvenir un bouquet de fleurs. (Et lui demander, par la même occasion, si je peux le reprendre dans les frais.)

Avantage 8 : Je n’ai pas de collègues
Je suis débarrassée d’activités telles que le laser game ou Durbuy Aventure, animations indissociables des séances pourries de team-building. Je n’ai pas de collègues qui me parlent du bulletin des (petits-)enfants ou qui me montrent des photos de leur chat (je n’aime pas les chats, je suis allergique aux chats, les chats sont bêtes). Pas non plus de monsieur je-sais-tout à l’horizon qui me pointe du doigt, qui met en évidence mes lacunes alors que je suis persuadée d’être sur la bonne voie.

Inconvénient 8 : Je n’ai pas de collègues
Je n’ai donc pas de collègues, personne à qui demander conseil. Si je travaillais chez moi, je n’aurais personne pour partager les souvenirs de mes voyages, pour me confier sur ma situation familiale ou pour évoquer le bulletin de mes (petits-)enfants. Je sombrerais dans la solitude et je serais contrainte d’adopter un stupide chat. Mon nez serait bouché, j’éternuerais du matin au soir, je ne parviendrai plus à assumer le moindre projet et je me verrais dans l’obligation de dépenser le peu d’argent que je gagne en mouchoirs en papiers.

Vous souhaitez profiter de la même qualité Internet que dans les espaces de co-working ? Découvrez l’internet ultra rapide de VOObusiness.