Publicité
Science

Un trou noir s’est soudainement illuminé et personne ne sait pourquoi

En mai dernier, le trou noir situé au milieu de la Voie lactée est devenu 75 fois plus lumineux que d’habitude en seulement deux heures.

par Becky Ferreira
05 September 2019, 6:36pm

Simulation d'un trou noir. Image: NASA, ESA, and D. Coe, J. Anderson, and R. van der Marel (STScI)

Le trou noir supermassif qui se situe au milieu de notre galaxie s’est mystérieusement mis à étinceler ces derniers temps et personne ne sait pourquoi.

Cette bête obscure connue sous le nom de Sagittaire A* (Sgr A*) est quatre millions de fois plus massive que le soleil. Bien qu’aucune lumière ne s’échappe de ses bords, les astronomes peuvent observer les interactions de notre centre de gravité galactique grâce aux étoiles filantes ou aux nuages de poussières qui l’entourent.

Dans la nuit du 13 mai 2019, les astronomes Tuan Do et ses collègues de UCLA regardaient le Sgr A* en utilisant le Keck Telescope au sommet du Mauna Kea à Hawaï. En seulement deux heures, ils ont pu voir que le trou noir est devenu 75 fois plus lumineux dans la longueur d’onde des infrarouges proches du spectre lumineux.

« La lumière de Srg A* varie toujours, s'éclaircit puis s’estompe. Cela peut se produire en quelques minutes ou en quelques heures. Il clignote comme une bougie » a expliqué Tuan Do dans son étude. « On pense que quelque chose d’inhabituel est en train de se produire cette année, parce que le trou noir semble varier de plus en plus en luminosité, atteignant des niveaux de lumières que nous n’avons jamais vu auparavant. »

Le pic, c’est-à-dire la phase la plus lumineuse de l’éruption, a grimpé jusqu’à deux fois au-dessus du maximum enregistré » explique l’équipe de Do dans l’étude. En d’autres termes, en vingt ans de surveillance du Sgr A* par les astronomes, l'événement lumineux le plus élevé était équivalent à la moitié de celui observé cette année.

Selon l’équipe d’astronomes, cette étincelle inhabituelle a été causée par la rencontre du Srg A* avec les autres objets qui l’entourent.

Le bord d’un trou noir, appelé horizon des évènements, est formé par d’intenses forces de marées qui déchirent tout ce qui s’approche. Une fois que le trou noir dévore les objets proches de lui, comme des étoiles ou des nuages de gaz, le matériau qui s’enflamme se réchauffe à l’horizon provoquant un spectacle lumineux visible par des télescopes.

Tuan Do et ses collègues spéculent que l’étoile S0-2, qui est quinze fois plus massive que le soleil, a pu être l’objet qui a fait exploser Srg A*. En 2018, l’étoile est passé à 17 heures lumières du trou noir supermassif, ce qui pourrait avoir perturbé les gaz à l’horizon de l'événement et provoqué l’éclaircissement de mai 2019.

1565636669354-Dusty_cloud_G2_passes_the_supermassive_black_hole_at_the_centre_of_the_Milky_Way
Dust cloud G2 during its multi-year approach to Sgr A*. Image: ESO/A. Eckart

L’autre coupable possible est le nuage de poussière G2 qui est passé en 2014 à 36 heures lumières de Sgr A*. Les scientifiques ont prédit que le nuage serait déchiré par le trou, mais les résultats ont été décrit comme décevant et « ennuyeux »par les astronomes.

Cependant, cette déception a pu être prématurée, parce qu’on aurait peut-être vu la « réaction retardée » de la combustion lente à l’approche du nuage de gaz, a expliqué l’équipe de chercheurs.

« Beaucoup d’astronomes ont observé Sgr A* cet été, a noté Tuan Do, et j’espère que l’on aura le plus d’informations possible cette année avant que la partie astrale où se trouve Sgr A* soit cachée par le soleil et que l’on ne puisse plus l’observé jusqu’à l’année prochaine. »

« Peut-être que le trou noir s’éveille. À ce stade, il nous manque beaucoup d’informations pour comprendre si ce que l’on voit est un changement important dans ce qui alimente le trou noir ou s’il s’agit d’un événement anecdotique » a-t-il dit.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.

Cet article a été publié sur VICE US.