Culture

J'ai participé au Championnat de Belgique de Beerpong

On a perdu contre José Bourré et Jackie - « C'est grâce à ma dextérité chirurgicale », explique José, qui a vraisemblablement étudié la gynécologie.

par Arkasha Keysers
25 October 2019, 3:09pm

Toutes les photos sont de Doryan Verberckt

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.

Pas moins de 128 équipes étaient présentes à Anvers le week-end dernier, dans l'espoir d'être sacrés Meilleur·es Beerpongers de Belgique. Toutes ces équipes sont venues vêties d’uniformes et portaient des noms du style Foie 2.0, Dafalgueule de bois, Make me a wine, Visedansl’trou, Swipe to the right ou Dans le uc de Philippe Geluck.

J'ai décidé de m'inscrire avec un amie. Ce fut un combat au goût amer, littéralement.

Belgisch-kampioenschap-beerpong-Antwerpen
Christel et Conny

Pour Christel, qui participe avec son amie Conny, la compétition est une sortie familiale bien méritée. C’est son fils aîné Mathias qui organise l’événement, et son mari et son fils cadet y participent également chaque année. « Mathias avait déjà reçu une table de beerpong de son ex-petite amie », dit-elle. Même si la relation de Mathias avec cette fille s'est estompée, son amour pour le Beerpong est resté.

« J'ai participé à des tournois en Belgique pendant un certain temps et je trouvais que ça pourrait être plus professionnel, alors j'en ai organisé un moi-même. » Il y a six ans, Mathias a créé le premier Championnat de Belgique de Beerpong. Depuis, l'organisation a même développé une app sur laquelle tou·tes les participant·es doivent s'inscrire en début de la soirée. Ainsi, toutes les équipes peuvent voir sur leur smartphone à quelle heure elles doivent jouer, et contre qui - ce qui n’est pas un luxe quand tout le monde s’approche de l’ivresse en enchaînant les pintes en attendant son tour.

Two girls one cup

Belgisch-kampioenschap-beerpong-Antwerpen-cowgirls
L'auteure lance une balle.

Comme les autres duos, on reçoit un litre de bière par match. On les divise en neuf gobelets avant de les placer comme des quilles de bowling. À chaque tour, les adversaires ont droit à deux lancers de balle de ping-pong pour atteindre l'un de nos gobelets. Si l'une d'elles tombe dans l’un de nos gobelets, on doit le boire. En gros, plus ton adversaire joue bien, plus tu dois boire. Et plus vite tu te saoules, plus tu joues mal. Un jeu de stratégie extrêmement bien pensé.

Les équipes sont divisées en tours « bières » ou « pong ». Ma coéquipière et moi sommes dans le tour « bières ». On porte des tenues de cow-girl, notre équipe s'appelle Oh Oh Rodeo. Quelques regrets tout de même ; Two Girls One Cup aurait été de circonstance.

Baby Carlos

belgisch-kampioenschap-beerpong-Baby-Carlos-The-Hangover

Les gens sont venus de toute la Belgique. Comme ces mecs en costume de Rois de la bière. Ils viennent d'Ostende et n'ont jamais joué au beerpong auparavant. Ils ont fait trois heures de transport en commun pour être là ce soir. Quand je demande à l'un des deux comment il s'appelle, il écrit « Steve » dans mon carnet et me demande si je veux son numéro, avant de me serrer par la taille.

Les Jeunes papa ont un autre genre de déguisement. Ben et Dries, deux Brugeois d'une vingtaine d'années, ont chacun une poupée autour de la poitrine. Les cinéphiles reconnaîtront baby Carlos du film Very Bad Trip. J’imagine que demain, ces mecs seront soulagés de ne pas avoir de vrai bébé à assumer, et seulement une gueule de bois.

De médecin de famille à beerponger

Belgisch-kampioenschap-beerpong-Antwerpen-Jaak-en-Zatte-Rudy-winnaars
José Bourré et Jackie

Le premier match commence. Oh Oh Rodeo affronte José Bourré et Jackie. Malgré les encouragements de Steve le Roi de la bière et de son fils, le prince Kenny, on perd immédiatement. José et Jackie ont enchaîné les points, si bien que ma coéquipière et moi avons dû boire verre après verre.

En réalité, cette première rencontre s’est avéré être un baptême du feu vraiment sévère, José Bourré ayant apparemment remporté les éditions 2014 et 2015. « C'est grâce à ma dextérité de chirurgien », explique-t-il. Il s'avère que José Bourré a étudié la gynécologie et travaille dans un cabinet médical à Anvers. Quiconque reconnaîtrait son médecin de famille sur la photo peut dormir sur deux oreilles : sa capacité de jugement est top, et il gère aussi bien les liquides que les balles.

« Je suis dans 14 cercles étudiant. »

Au deuxième match, Oh Oh Rodeo joue contre les autoproclamés Mecs Géniaux. C’est une bataille passionnante qu’on gagne d'un cheveu. La déception des Mecs Géniaux est grande, parce qu'ils sont - contrairement à nous - habitués à jouer au beerpong. Ils appartiennent respectivement à 4 et 14 cercles étudiant. La raison ? « Je ne peux pas refuser quand on me le propose », dit un peu trop fièrement l'un d'eux.

Pendant la pause, on rencontre deux messieurs qui se disent de « Bjeesel ». Après avoir déchiffré leur accent imbibé de bière, je comprends qu’ils vivent sur le Beerzelberg à Beerzel, un quartier de la commune de Putte. Avec ses 51,60 mètres d’altitude, Beerzelberg est le point culminant de la province d'Anvers. Malheureusement pour eux, ils n’auront pas atteint un tel niveau dans la compétition.

Oh Oh Rodeo joue les deux derniers matchs du premier tour contre les Sales Bêtes et les Bête et moche et Gregg. Lorsqu'on leur demande lequel des deux est « bête et moche », l'un d’eux rétorque : « Tout ça c’est mon coéquipier. Moi, je suis juste Jens ». Malgré la soif de victoire, Oh oh Rodeo est en train de perdre contre Bête et moche et Gregg et on ne peut plus rien y faire. Après quatre matches, notre parcours s'arrête.

Belgisch-kampioenschap-beerpong-Antwerpen-Lars-in-outfit-van-zijn-vrouw

Pendant que les gagnant·es passent au tour suivant, la fête commence pour les perdant·es. La bière coule à flots et je rencontre Lars, qui porte le haut de sa femme, beaucoup trop petit pour son torse imposant. Il me dit qu'iels donnent des conseils nutritionnels et sportifs ensemble. Je hoche la tête avec compréhension, en me disant que le Championnat de Belgique de Beerpong est sûrement le meilleur endroit pour une rencontre entre alimentation saine et exercice.

Alors que j'apprécie pleinement la compagnie de mes deux ami·es, qui pensent que faire péter « Kryptonite » de 3 Doors Dow sur l'installation karaoké est une bonne idée, Tuktuktuktuk et Dans le uc de Philippe Geluck jouent la finale. Ces derniers remportent le tournoi et décrochent une place aux prochains Championnats d'Europe de Beerpong où ils représenteront la Belgique. D’après l'organisateur Mathias, la compétition aura lieu en Autriche ou en Allemagne; au printemps 2020. En réalité, les Belges ne sont pas les mieux classé·es au niveau européen. Mais cette année, on compte sur Philippe Geluck pour les encouragements !

Revivez cette mémorable soirée à travers les photos ci-dessous.

1572011454180-belgisch-kampioenschap-beerpong-Beerkoning-Steve-en-Bierprins-Kenny
Steve le roi de la bière et son fils Kenny
belgisch-kampioenschap-beerpong-10

belgisch-kampioenschap-beerpong-07
belgisch-kampioenschap-beerpong-01
belgisch-kampioenschap-beerpong-05
belgisch-kampioenschap-beerpong-04
belgisch-kampioenschap-beerpong-03
belgisch-kampioenschap-beerpong-08
belgisch-kampioenschap-beerpong-11
belgisch-kampioenschap-beerpong-12
belgisch-kampioenschap-beerpong-02
Belgisch-kampioenschap-beerpong-Antwerpen-pingpongbal-in-bekers
Tagged:
Fete
Belgique
Sport