Publicité
Elections

On a demandé à 150 Membres du Parlement s’ils avaient déjà fumé un joint

« La drogue, c’est mal. Les jeunes n’en ont pas besoin. »

par Maruschka Ndoumbe Eboule, et Max Joukes; illustrations Juliane Noll
23 May 2019, 11:57am

Dans l’attente des élections du 26 mai, VICE avait fait le point sur la politique belge en matière de cannabis et également posé cinq questions aux présidents des partis jeunes sur les drogues et leur législation. À trois jours de ces mêmes élections, il nous a semblé judicieux (si pas indispensable) de savoir comment le cannabis était perçu à la Chambre des Représentants. Rappelez-vous un peu vos cours de politique (oui, ces cours endormants où l’on vous passait chaque année la vidéo scandale de 2006, celle où François de Brigode et sa team annonçaient l’indépendance de la Flandre) : le Parlement Fédéral Belge est composé du Sénat et de la Chambre. La Chambre des Représentants est composée de 150 députés, élus directement au suffrage universel. À l’époque dans les cours de récré, il se chuchotait que la RTBF avait fumé la moquette.

En parlant de weed, on s’est demandé comment elle était perçue parmi ceux qui décident de l’avenir de notre pays dans un amphithéâtre lugubre. Et surtout, s’ils avaient déjà « fumé un petit pétard ». On a pris le temps de contacter chacun des 150 membres de la Chambre personnellement, par mail ou téléphone, afin d’avoir réponse à cette question. Et c’était pas évident (on est occupés depuis 2015, en vrai). Sur les 150, 24 ont répondu et 9 ont admis avoir déjà fumé un joint. Les autres n’ont pas donné suite à nos mails ni à nos appels.

Gwenaëlle Grovonius (PS)

1558618048196-grovoniuscropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Gwenaëlle Grovinius : Il m’est en effet déjà arrivé de consommer du cannabis. Cinq ou six fois dans ma vie je pense, mais je ne suis pas une grande amatrice.

Êtes-vous pour la légalisation du cannabis ?
Le PS veut « réglementer » le cannabis. Le terme « règlementer » est important. Réglementer, c’est légaliser mais en fixant des balises strictes.

Pourquoi ?
Nous pensons qu’une réglementation adaptée pourrait mieux protéger notre société, en suivant certaines balises. Depuis plus de 50 ans, la production et la consommation du cannabis sont strictement prohibées en Belgique. En 2005, une directive commune de la Ministre de la Justice Laurette Onkelinx et du Collège des procureurs généraux de 2005 a conditionné les poursuites pénales des consommateurs majeurs de cannabis. Ce dispositif de « tolérance », tout à fait progressiste et novateur pour l’époque, est encore d’application actuellement.

Le caractère non contraignant de cette directive de politique criminelle aboutit à ce qu’elle soit appliquée différemment selon les arrondissements judiciaires voire selon les quartiers d’une même ville.

Nous posons aujourd’hui le constat que la politique de prohibition de la production et de la consommation de cannabis est un échec.

Jean-Marc Delizée (PS)

1558618083053-delizeecroppedfr

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Jean-Marc Delizée : Non.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Pour.

Pourquoi ?
L’inefficacité de la prohibition du cannabis est patente. L’approche répressive ne permet pas de réduire la consommation, qui continue au contraire d’augmenter. Tout profit pour la criminalité organisée qui contrôle le marché du cannabis et en retire des gains très importants.

Aujourd’hui, aucun contrôle n’est possible sur la qualité du cannabis consommé. Ceci n’est pas sans conséquence sur la santé des usagers, dont de nombreux jeunes, déjà contraints d’entrer en contact avec le milieu criminel pour se fournir.

Non seulement le système actuel est inefficace et ne permet pas de protéger le consommateur mais, en plus, il coûte très cher à l’Etat. Il gaspille en effet des ressources financières et en personnel (policiers, magistrats, services de soins, etc.) qui pourraient être affectées à des actions plus utiles à la collectivité, comme la prévention et la réduction des risques.

André Frédéric (PS)

1558618147722-fredericcroppedfrfr

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
André Frédéric : Non, je n'ai jamais consommé de cannabis.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Le PS est en faveur de la Réglementation autour du cannabis; c’est à dire légaliser mais en fixant des balises bien spécifiques.

Pourquoi ?
Nous pensons qu’une réglementation adaptée pourrait mieux protéger notre société :
- Règles claires et objectives pour les consommateurs majeurs ;
- Interdit légal pour les mineurs ;
- Usage autorisé du cannabis à des fins médicales ;
- Contrôle de la qualité du produit ;
- Possibilité de production à des fins de consommation personnelle ;
- Culture centralisée par les cannabis social clubs ;
- Traçabilité de toute la chaîne du producteur au consommateur ;
- Interdiction de toute publicité ;
- Taxation et imposition ;
- Renforcement des stratégies de prévention et de réduction des risques ;
- Renforcement des dispositifs de soins et de traitements spécialisés.

Anne-Catherine Goffinet (cdH)

1558618181427-goffinetcropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Anne-Catherine Goffinet : Je n’ai jamais consommé de cannabis.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Au cdH, nous sommes contre la dépénalisation et la légalisation des drogues qui constituent, selon nous, un véritable fléau.

Pourquoi ?
Le cannabis, qu’on qualifie de drogue douce, a des effets majeurs sur le cerveau, particulièrement ceux en développement. De plus, il entraîne rapidement une dépendance physique et psychologique. Enfin, même si tous ceux qui prennent du cannabis ne vont pas aller vers la cocaïne et l’héroïne, on sait que le cannabis constitue souvent un point d’entrée vers la consommation d’autres drogues.

Je suis par contre favorable à l’utilisation du cannabis dans le cadre d’indication thérapeutique de résistance à un traitement antalgique bien conduit et dans un cadre strictement médical (prescription par un médecin, délivrance du produit en pharmacie, suivi régulier du patient,…).

Sarah Schlitz (Ecolo)

1558618226097-schiltzcroppedbetter

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Sarah Schlitz :
J’imagine que la plupart de mes collègues vous répondront qu’ils n’ont jamais rien consommé d’illégal. En ce qui me concerne, oui j’ai déjà consommé du cannabis. Je n’ai jamais eu une consommation importante ni problématique, et cela n’a jamais été un obstacle dans mes études ni dans ma carrière.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Je suis pour la légalisation du cannabis en Belgique.

Pourquoi ?
Les politiques de prohibition ne fonctionnement pas plus aujourd’hui avec le cannabis qu’avec l’alcool dans les années 1930 ! Il est temps de changer de cap en légalisant la consommation, la vente et la culture du cannabis.

En tant que substance psychoactive, il est évident que la légalisation du cannabis ne signifie pas la fin de toute réglementation. Il est nécessaire que l’État fixe un cadre clair sur les conditions de consommation, de production et de vente, dans laquelle devra notamment figurer l’interdiction de la vente aux mineurs.

L’interdiction a provoqué l’émergence d’un énorme marché de contrebande. La légalisation, c’est l’opportunité de casser les réseaux mafieux, de désengorger la justice et les prisons, et de mener des politiques de prévention et d’accompagnement des consommateurs qui en ont besoin. D’ailleurs, l’expérience montre que les régions du monde qui ont choisi la voie de la légalisation n’ont pas vu d’augmentation significative de la consommation.

Vanessa Matz (cdH)

1558618267832-Matz

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Vanessa Matz : J’en ai consommé une fois, à l’essai, il y a 20 ans.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Voir Anne-Catherine Goffinet (elles ont soumis les mêmes réponses, ndlr).

Et, pourquoi ?
Voir Anne-Catherine Goffinet (elles ont soumis les mêmes réponses, ndlr).

Jean-Jacques Flahaux (MR)

1558618286971-flahauxcropped

VICE : Vous est-il arrivé de consommer du cannabis ?
Jean-Jacques Flahaux : Oui cela m'est arrivé dans le passé, mais comme je sais que le cannabis est encore plus toxique que la cigarette, j'ai arrêté très vite. De plus, cela provoque chez moi de la somnolence, ce qui ne me convient pas du tout.

Êtes-vous en faveur ou contre la légalisation du cannabis.
Je suis pour la légalisation et l'organisation du marché par l'Etat, comme actuellement pour les cigarettes.

Pourquoi ?
La situation actuelle contribue au financement du terrorisme, des réseaux mafieux et en plus, cela ne permet pas de vérifier si le produit vendu n'est pas "tronqué". Enfin, la situation actuelle ne permet pas de développer une politique de santé publique efficace car l'illégalité actuelle ne permet pas d'avoir suffisamment d'éléments pour lutter contre le phénomène. Enfin, une politique active de prévention et de soins dans ce domaine pourra être financée par les "gains" du monopole d'Etat.

Caroline Cassart (MR)

1558618363991-cassartcropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Caroline Cassart : Non.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Je suis contre à cause des risques élevés et des effets négatifs pour le consommateur (l'assuétude et les comportements à risque que la consommation entraîne). Mais également en raison de la banalisation que pourrait introduire une dépénalisation du cannabis.

Pourquoi ?
Le cannabis représente un danger pour le système respiratoire (à cause du tabac et des types de consommations intenses tels que les bangs ou pipes), pour le système cardiaque (rythme cardiaque, tension), pour le système reproducteur (diminue le taux de testostérone), pour le système immunitaire (qui s’affaiblit). Le cannabis peut également entraîner des troubles mentaux tels que l’anxiété, un état dépressif, une hyperactivité mais aussi des comportements à risques (désinhibition), des altérations de la mémoire et de la concentration, etc. Tous ces effets peuvent aussi avoir de graves conséquences sur les comportements par exemple en matière d’accidents de la route.

Sybille de Coster-Bauchau (MR)

1558618384871-decostercropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Sybille de Coster-Bauchau : Non, mais j'ai pu constater dans mon environnement personnel, les effets très négatifs de cette consommation.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Contre.

Pourquoi ?
La consommation de cannabis n'est pas sans danger, particulièrement à l'adolescence. Il est prouvé scientifiquement qu'elle attaque les neurones. De plus, cette consommation est le passage vers la consommation des drogues dures qui, elles, rendent les utilisateurs complètement dépendants. Je ne peux donc y souscrire.

Raoul Hedebouw (PTB)

1558618406620-hedebouwcropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Raoul Hedebouw : Ça a dû m'arriver mais je ne m'en rappelle plus.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Nous sommes pour légaliser cannabis et en réglementer l’usage ainsi que la production.

Pourquoi ?
La politique actuelle de prohibition est un échec sur toute la ligne. Le fait que le cannabis se soit banalisé mais reste illégal permet, d’une part, aux trafiquants de garder des prix élevés (et donc des profits considérables) et empêche, d’autre part, tout contrôle sur la qualité et la composition du produit. En prenant des mesures de tolérance sans réellement légaliser, les responsables politiques ont été hypocrites et n’ont rien résolu. Ils maintiennent en plus une situation tout à fait hypocrite aussi par rapport à l’alcool qui, bien qu’au moins aussi nocif, est largement toléré et même promu dans notre société.

Face à cela, la proposition de réglementer le cannabis a le mérite d’être claire. Elle est portée par la grande majorité des acteurs de terrain et les experts scientifiques. D’autres pays ont d’ailleurs fait ce choix récemment, comme l’Uruguay ou le Canada. Mais il est essentiel pour nous que cette réglementation soit stricte et aux mains de l’État, afin d’éviter que le cannabis ne devienne l’objet d’une commercialisation.

Sophie De Wit (N-VA)

1558618436199-dewitcropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Sophie De Wit : Non, parce que je me connais: quand j'ai un paquet de chips devant moi, je dois le finir immédiatement. C'est pourquoi je ne bois pas d'alcool non plus.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Contre.

Pourquoi ?
Nous avons aujourd'hui une politique de tolérance qui va à l'encontre de la prévention et de la dissuasion. Il en va de même pour la légalisation. Nous avons déjà commis cette erreur avec l'alcool et on en paie les pots cassés avec les soins de santé.

Si nous légalisons le cannabis, le contenu en THC sur le marché noir sera beaucoup plus élevé et le prix beaucoup plus bas. Nous en savons maintenant plus sur la toxicomanie et les psychoses qu’elle entraîne. Légaliser le cannabis reviendrait à dire : « Si vous voulez conduire à 180 km/h, nous allons créer une voie à part pour vous. »

Sarah Smeyers (N-VA)

1558618461965-Seyers

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis vous-même ?
Sarah Smeyers : Non, jamais.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Je suis contre.

Pourquoi ?
Notre parti est contre les drogues douces en général. Les drogues ne devraient pas être acceptées socialement; nous devons donc aussi le montrer à travers notre politique. Réduisez le nombre de toxicomanes et ramenez les victimes dans la société. Les personnes dépendantes ont du mal à subvenir à leurs besoins.

Inez Deconinck (N-VA)

1558618481901-deconinckcropped

Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Inez Deconinck : Non et je n’ai rien râté. Vers la fin de mes études secondaires, beaucoup de garçons de mon groupe se sont mis à fumer. Conséquence: ils s'isolaient; parlaient de moins en moins... À quoi ça sert?

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Contre.

Pourquoi ?
La légalisation des drogues douces serait une erreur de la part du gouvernement, parce que la consommation de drogues douces est un premier pas vers une consommation de drogues plus dures.

Si en tant qu’autorité vous êtes contre les drogues dures, vous ne devriez pas autoriser les drogues douces, car elles sont liées. La drogue, c’est mal. Les jeunes n’en ont pas besoin.

Roel Deseyn (CD&V)

1558618530994-Deseyn

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Roel Deseyn : Peut-être une fois quand j'étais aux Pays-Bas, mais jamais un joint entier.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Je suis contre.

Pourquoi ?
Parce que le cannabis n'est certainement pas un produit comme un autre. Nous devons bien informer les gens de son impact et ses effets sur le corps au long terme. Donc, je ne pense pas que ce soit une bonne idée de promouvoir sa distribution. Surtout du point de vue de la sécurité routière et de la santé.

Jef Van Den Bergh (CD&V)

1558618554746-Van-den-berghCROPPED

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Jef Van Den Bergh : Une fois.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Contre.

Pourquoi ?
Selon moi, il est évident qu'il serait stupide de légaliser la consommation de cannabis connaissant ses effets sur la santé. Si la cigarette était interdite et que les gens réclamaient sa légalisation, nous ne le ferions peut-être pas.

Wouter Beke (CD&V)

1558618594618-bekecroppedfr

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Wouter Beke : Non.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Contre.

Pourquoi ?
Le CD&V souhaite une politique qui dit clairement «non» aux drogues illicites et qui soit dissuasive quant à l’usage de drogues légales telles que l'alcool et le tabac. Pour commencer, il faut s'attaquer à la demande en investissant davantage dans la prévention et les soins liés à la toxicomanie.

La consommation de cannabis doit être réduite, compte tenu des risques qu’elle cause pour la santé mentale. En cas de problème de dépendance, chaque toxicomane doit pouvoir avoir accès à un lieu d'accueil et à un traitement adapté. Des actions strictes de la part de la police devraient permettre de combattre la criminalité liée à la drogue sans pour autant être stigmatisante. Ceci dit, je suis en faveur de la légalisation du cannabis médical dans des conditions strictes.

Leen Dierick (CD&V)

1558618652077-dierickcropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Leen Dierick : Voir Wouter Beke (ils ont soumis les mêmes réponses, ndlr).

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Voir Wouter Beke (ils ont soumis les mêmes réponses, ndlr).

Pourquoi ?
Voir Wouter Beke (ils ont soumis les mêmes réponses, ndlr).

Anne Dedry (Groen)

1558618671037-dedrycropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Anne Dedry : Non, jamais. Cela peut sembler démodé, mais je préfère mon cava et mon vin.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Je choisis d’adopter une position entre les deux.

Pourquoi ?
Je voudrais reconnaître le cannabis médicinal. De plus en plus d'études montrent qu’il peut s’avérer efficace en tant que traitement antidouleur. Suffisamment de partis en sont conscients. Ceci dit je pense qu’on ne peut pas nier les problèmes liés à la dépendance et à la santé. Il est très difficile de légaliser le cannabis tout en restant suffisamment dissuasif quant à la surutilisation.

Stefaan Van Hecke (Groen)

1558618695732-VanheckeCropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Stefaan Van Hecke : Non, je n'ai même jamais fumé une simple cigarette.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Contre.

Pourquoi ?
On ne devrait pas criminaliser la consommation; ça n'a aucun sens. En revanche, je pense que l’on irait un peu trop loin en étant pour la libre consommation. Notre pays connaît déjà de sérieux problèmes de dépendance avec l'alcool, le tabac et les jeux. Il y a déjà suffisamment de produits dont nous voulons limiter l'utilisation. Donc si c’est pour en ajouter un à la liste, je dis non, merci.

Nele Lijnen (Open Vld)

1558618724401-Lijnencropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Nele Lijnen : Une fois à 16 ans. Plus jamais depuis.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Pour.

Pourquoi ?
Dans des cas spécifiques, les médicaments traditionnels ont peu ou pas d’effet. De nombreuses études démontrent la valeur ajoutée potentielle du cannabis médical par rapport aux médicaments traditionnels. C'est pourquoi, au Parlement, nous avons donné le feu vert à la création d’une agence du cannabis ayant pour objectif garantir l'organisation complète de la culture du cannabis médical.

À l’avenir, des médicaments à base de cannabis médical seront mis au point pour améliorer la qualité de vie de nombreux patients. C'est révolutionnaire pour notre pays, pour notre innovation et notre économie !

Luk Van Biesen (Open Vld)

1558618810298-Van-blesen-CROPPED

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Luk Van Biesen : Non. Il y a 40 ans, la consommation de marijuana n'était pas aussi présente qu'aujourd'hui. J'ai déjà fumé quelques cigarettes mais ça ne m’a pas plu, donc je n'ai jamais essayé le cannabis.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Pour.

Pourquoi ?
Le cannabis est encore tabou à l'heure actuelle, pourtant tout le monde sait qu'il est consommé. Comme on le laisse en zone interdite, sa qualité est affectée. Si nous le légalisons, nous serons en mesure d’améliorer la qualité du produit, ce qui profitera à la santé des consommateurs. Ceci dit, je pense que son utilisation doit rester limitée.

Tim Vandenput (Open Vld)

1558618831714-tim-vandeput

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Tim Vandenput : Une fois quand j'étais jeune, sans le savoir. Je fumais la cigarette à l'époque et je n'en avais pas sur moi, donc j'ai tiré sur une cigarette qu’on m'a offerte, qui s'est avérée être un joint. Ma tête a commencé à tourner un peu, mais c'est tout. Cela dit, quand je me promène à Rock Werchter, je sens l’odeur de la weed et je dois admettre que ça sent bon.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Pour.

Pourquoi ?
Le cannabis est une drogue douce illégale, alors que l’alcool (drogue dure) est socialement acceptable. Vous pouvez acheter de l'alcool partout, vous pouvez même conduire si vous n'avez pas trop bu.

Une drogue douce comme le cannabis doit être légalisée. De cette façon, nous aurons plus de contrôle dessus, au niveau de son prix, de sa production et de sa consommation.

Annick Lambrecht (s.pa)

1558618854426-lambrechtcropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Annick Lambrecht: Jamais.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
En ce qui concerne l'usage médical du cannabis, nous pensons que nous devons progresser en Belgique. L'utilisation de substances actives de la plante de cannabis dans des médicaments est autorisée, mais le processus est lent et les applications limitées. La prochaine législation devra être beaucoup plus exhaustive. Si des produits comme l'huile de cannabis de bonne qualité peuvent apporter un soulagement prouvé à certaines conditions, nous devons nous assurer qu'ils soient disponibles sans entrave.

Le modèle actuel ne fonctionne pas: les criminels s'enrichissent, le cannabis reste facile à obtenir et devient même plus dangereux car manque de contrôle. Pour protéger les utilisateurs, nous devons déterminer s’il vaut mieux en prendre le contrôle. Nous pensons qu'il est temps d'adopter un modèle réglementé qui accorde la priorité à la sécurité des utilisateurs.

Youro Casier (sp.a)

1558618889241-casiercropped

VICE : Avez-vous déjà consommé du cannabis ?
Youro Casier : Non.

Êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis ?
Je suis pour.

Pourquoi ?
Dans le monde médical, il a été démontré que le cannabis pouvait guérir certains patients. Cela devrait donc être possible sous la supervision d'un médecin. De plus, tant qu’il n’est pas légalisé, il restera dans le monde de la criminalité, où peu de contrôles sont effectués. Et puis on est toujours plus tenté par l’interdit.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.