Publicité
Munchies

Les pailles métalliques tuent aussi

En tombant sur son verre, la dernière victime en date s’est violemment empalée sur une de ces pailles en acier inoxydable.

par Jelisa Castrodale; traduit par Louis Bolla
06 August 2019, 1:57pm

Photo : Getty Images

Les associations politico-économiques sui generis, les villes et les restos qui ont décidé de bannir les pailles en plastique sont de plus en plus nombreux. Starbucks a promis de les éradiquer de ses 28 000 magasins d’ici 2020. McDonald’s s’est très rapidement engagé à faire de même – au moins au Royaume-Uni et en Irlande – avant que compagnies aériennes ou de croisières, chaînes d’hôtels et parcs d’attractions ne s’engouffrent dans la brèche.

Une initiative pleine de bon sens puisque ces produits à usage unique représentent jusqu’à 70% des déchets échoués dans les océans et sur les plages quand elles ne tuent pas les poissons. Problème, une des alternatives au plastique, la paille en acier inoxydable, vient de causer la mort d’une Britannique âgée de 60 ans.

D’après le Telegraph, Elena Struthers-Gardner s’est écroulée dans sa cuisine alors qu’elle tenait dans ses mains une jarre. Au moment de basculer vers l’avant, la paille métallique de 25 cm qui dépassait du verre, fermé par un couvercle, est venue se ficher directement dans son œil droit atteignant ensuite le cerveau et créant des dommages irréversibles.

« Je suis allée vers la cuisine et j’ai vu Lena, allongée devant la porte qui sépare la cuisine du salon », a écrit sa femme, Mandy Struthers-Gardner, dans le rapport du médecin légiste en charge l’enquête. « Elle faisait des bruits bizarres. Son verre était intact sur le sol et la paille se trouvait toujours dedans mais j’ai remarqué qu’elle était aussi coincée dans la tête de Lena. J’ai immédiatement appelé les secours. »

« J’ai l’impression que, pour les gens à mobilité réduite comme Elena, les enfants ou encore les personnes amputées, ces pailles sont si longues et si solides qu’elles représentent un danger »

Elena Struthers-Gardner a été admise au Southampton General Hospital où elle a fini par succomber à ses blessures le lendemain. Même si Brendan Allen, médecin légiste assistant, n’a pas réussi à déterminer l’origine de la chute, les conclusions officielles de l’autopsie font état d’un décès suite à un traumatisme crânien.

Mandy a expliqué qu’Elena était une ancienne jockey et souffrait des séquelles d’un accident de cheval survenu quand elle avait vingt ans. Ses blessures à la colonne vertébrale l’ont amenée à souvent chuter. « J’ai l’impression que, pour les gens à mobilité réduite comme Elena, les enfants ou encore les personnes amputées, ces pailles sont si longues et si solides qu’elles représentent un danger. »

Même son de cloche chez Allen qui a suggéré que l’utilisation des pailles en acier inoxydable ne devait pas être associée à un récipient doté d’un couvercle fixe ou vissé. « Il est évident qu’il faut faire très attention avec ces pailles, a-t-il expliqué, si quelqu’un tombe dessus et qu’elles ne sont pas bien positionnées, elles peuvent provoquer d’importantes blessures […] même s’il semble qu’ici, le problème venait du couvercle. S’il n’avait pas été fixé, la paille aurait pu se libérer. »

On va quand même se tourner vers les pailles en papier ou en silicone souple.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.

Cet article a été publié sur VICE US.