Culture

Le grand bordel du rap jeu belge : novembre 2019

Un dromadaire au Vlaams Belang, un mollard sur la NVA, le Manneken Pis en Daddy K et Shay en Burberry ; l'automne jouit de ses moments de grâce insoupçonnés.

par Gen Ueda
30 November 2019, 5:07pm

Comme un symbole, ce onzième mois de l'année s’est ouvert avec un clip de l’à peine majeur David Okit pour se clôturer au VK avec Grandmaster Flash. On aura aussi vu une chiée de clips sortir de terre sans crier gare.

1 novembre

Même s'il a été révélé au grand public dans le Planète Rap de Bigflo et Oli, cet hyperactif de David Okit ne fait définitivement pas de la musique pour les mioches mal mouchés. Posé dans un caddie, c'est au rayon boucherie qu'il avoue scabreux et très amusé : « Quand j'étais petit, j'ai failli faire des bails avec une de mes cousines ».

LeBobby et Lastella préfèrent le gros gamos au chariot dans « TLA ». Egalement branchés bagnoles, mais avec les armes en plus, Medk et Joker samplent une sage phrase du feu Roi Hassan II.

Alors, on ne sait pas trop dire ce qui aurait pu changer, mais Leska nous le confirme : « Rien n'a changé ».

Chivas continue son forcing dans le rap jeu et propose aux parisien·nes un programme cocktails et concerts avec Green Montana à l'affiche du jour. On dirait bien que l'époque dorée de la Jack Daniel's des clips des vrais bonhommes s'est achevée sans qu'on s'en aperçoive vraiment. Street-nostalgie.

2 novembre

La joie des choses simples pour Roméo Elvis, qui reprend sa tournée des Zéniths.

3 novembre

C'est la Journée mondiale de la gentillesse.

4 novembre

Ambiance plutôt sombre pour Vinci et Jay MNG dans « 15K ». Vinci, qui s'est d'ailleurs délesté de son gilet pare-balles, mais qui a oublié de mettre un truc à la place et se retrouve donc tout penaud, torse nu sous sa doudoune, alors qu'on tombe à 8 degrés en Flandre.

5 novembre

Jeune rookie, MKP ne connaît pas encore son niveau de noirceur mais sort « Problème », produit par lui-même. Une nouvelle voix reconnaissable parmi cent et une simplicité qui cache un truc. Une ligne de plus sur la liste des noms à suivre. Autres sorties du jour : « RER » de Rizla et « Yeux Doux » de Moka Boka.

6 novembre

L'un des clips les plus attendus de la semaine est réalisé par Maky Margaridis & Louis Lekien, qui mettent « N » en image avec une justesse qui ravit au son de Swing. La prod est co-signée par Twenty9 et Eazy Dew. Puissance, émotions et plein d'autres trucs pas peu intenses.

Un mois après sa visite à la prison d’Andenne, Isha donne une conférence sur le rap à la maison de jeunes de Woluwe-Saint-Lambert, ce qui n’a rien d’étonnant de la part d’un mec qui a œuvré plusieurs années dans le social.

7 novembre

Décidément, cette semaine est pleine de belles surprises. C’est le jour de Geeeko, qui sort son single « Lean ». Un mois après la sortie de son dyptique « Fucked Up / Fendi », on dirait qu’il confirme une chose : on va le voir partout dans très très peu de temps. C’est toujours Chuki Beats à la prod et Johann Dorlipo à la réal.

Dans « Idoles », Isha passe de l’amour à la violence en un mouvement bien senti : « Aujourd'hui, j'me rends compte : j'ai eu pas mal de chance. J'ai l'amour de ma mère mais mon papa me manque. Jeune et violent, il rejoindra le gang pour faire couler le sang sur une salade de viande » alors que Dinos exécute une entrée pleine de stupre à la B20 : « J'baise une hôtesse de l'air, j'bois du kérosène ». Deux positions diamétralement opposées également tangibles niveau tolérance du capillaire d'autrui : « Mes p'tits rebeus vont te dévaliser si tu te moques de leurs veuchs, de leurs fers à lisser » contre : « J'ai un problème avec les renois qui s'font des traits sur les sourcils. »

D'ailleurs, PNL et leurs cheveux lisses sont les premières têtes d'affiches annoncées par les Ardentes. Du côté de Couleur Café, c'est Roméo Elvis qui est annoncé. À vos billets.

« NIEMAND » va bouleverser. Zwangere Guy balance le premier single de son prochain album, et le clip le plus froid du mois.

Mais puisqu'il existe une vie en dehors de Youtube, le FiftyFifty Lab s’ouvre à Bruxelles et ramène du son de partout : la Copenhaguoise Erika de Casier, le boys band parisien du futur Nyoko Bokbae ou les trappeurs marocains Shobee, Damost et Narco Polo se produisent dans différents lieux du centre.

8 novembre

En blouse blanche, en costard ou en hoodie, ce bilingue de Wawa est prêt pour la suite de son début de carrière tandis que le jeune Jonkill envoie son premier clip, dans lequel il ramène son micro à l’école pour rapper argent et amour, ce qui fait quand même de lui l’un des élèves les plus assidus de sa classe au vu du nombre de ses camarades présent·es.

Uwe Baltner - qui doit être le seul Allemand à rouler en Fiat 500 - inonde Instagram de ses vidéos karaoké en bagnole depuis plusieurs mois. Avec plus d'un million d'abonnés et plus d'un millier de publications, il provoque des émotions étranges, entre gêne et affection bienveillante. Quoiqu'il en soit, K1D l’invite pour un clip ; en tant que chauffeur évidemment.

Bagnole encore et toujours, 34A et Brvmsoo font la connexion « De Bruxelles à Nanterre », un titre tout à fait naturel pour un groupe qui a un nom d'autoroute. Et le trio bruxellois est sur la bande de gauche à pleine vitesse. Autre sortie : « NRV2 » de AIR-V.

Entre cette décoration fantaisie sur la cagoule et petit braquo en couple, rien n'est trop coquet pour Tawsen. Le clip est encore signé Maky Margaridis & Louis Lekien, qui doivent rendre dingues les vidéastes au chômage. L'EP s'annonce solide.

Release party de la « Havana Club Sessions, Vol. 1 » au Bloody Louis ; Krisy était déguisé en Akatsuki et devait avoir ses raisons.

Entre le Bonnefooi et La Madeleine en passant par l'AB, c’est la suite et fin du Fiftyfifty Lab, avec le jeune Français DI#SE, le groupe namurois multiple Glauque, l'Américain Velvet Negroni, et les Bruxellois·es Ana Diaz et Kobo, entre autres. On a profité pour demander à quelques-un·es d’entre elleux de nous raconter leur pire expérience sur scène.

9 novembre

Il fallait bien qu'un débile de première nique l'ambiance de ce fou début de semaine : alors que le 77 est en concert au Ministère à Montréal, le ministre Jan Jambon annonce que les subsides accordés au secteur culturel baisseront de près de 60% en 2020. Selon la N-VA, le milieu culturel ne s’engage pas assez dans la logique du nationalisme flamand, izi.

Roméo Elvis chope un prix avec Angèle aux NRJ Music Awards. Beau travail d'équipe.

GQ France a suivi Hamza pendant 24 heures et son histoire de caca de mouette est à ne pas rater. Toujours un plaisir d'entendre le rire le plus sincère et mignon du rap jeu belge, en attendant la suite.

Aussi dans l’humour, mais à des fins autrement plus engagées, New School ramène encore une fois son banc pour un nouveau freestyle, cette fois devant le siège du Vlaams Belang. Sapes traditionnelles, thé à la menthe et (vrai) dromadaire, les Bruxellois rappent contre le racisme, notamment en réaction aux récentes affaires de la STIB ou du JD Sport de Liège.

Depuis Anneessens, ADS La Folie pose sur une prod aux bons souvenirs de GTA San Andreas, le meilleur de la saga.

10 novembre

Dimanche, jour du Seigneur : Après son concours expo-instagrammable et son concours « écoute de l’album en exclu », ICO (et son demi-sourire d'impertinent) lance un concours Deliveroo et, pour la beauté du geste, prend la pose avec un croissant au beurre.

Myk sort un freestyle aux bons souvenirs de Ronaldinho et des savons en général.

Le carolo Rolly Ka$h semble bien charbonner lui aussi, puisqu'il sort « Finition », son deuxième clip en un mois, alors que Mistral nous prépare définitivement un truc. À Bruxelles, plus boss que jamais, Shay retourne le Birdy et dégaine son déhanché meurtrier ; assez pour justifier le férié du lendemain.

11 novembre

JeanJass, Caballero et Roméo Elvis accompagnent Alkpote pour son Planète Rap. Il y a aussi Bilal Hassani, Philippe Katerine. Il y a aussi un cuisinier de Top Chef, à l’oeuvre en direct : pour la première fois dans l'histoire de l'émission, on mange et rappe en même temps. Ces bobos et leurs concepts.

13 novembre

« Une série de visages et pourtant on ne voit qu'elle » : la nouvelle campagne Burberry est sortie et la rédac' de Madame Figaro n'y voit que Carla Bruni-Sarkozy ; nous, on y a vu que Shay, qui l'écrase facile niveau charisme. Et puis entre la femme d'un chef de guerre et la souveraine bruxelloise, nous on sait qui est la vraie First Lady.

Mode toujours : on a encore habillé le Manneken-Pis n'importe comment : bling bling rutilant et baggy pendant, en hommage à un DJ Daddy K étincelant. Sans la pose en faisant des « deux » avec ses doigts bien évidemment.

Fianso est de retour avec « Rentre dans le Cercle » : Amin fait l'unanimité avec un couplet sans fin et une solide dalle au ventre. Le Bruxellois de 18 ans réalise l'exploit de rapper pendant deux minutes sans respirer, et avec un vocabulaire varié et une technique prometteuse.

Zwangere Guy est le nouveau Angèle. Alors que le Roi Philippe anoblit des gens qu'on ne connaît pas, le rappeur le plus Bruxellois de Bruxelles repart des Red Bull Elektropedia Awards avec quatre prix (artiste de l'année, meilleure chanson, meilleur album et meilleur live) et en profite pour cracher un gros mollard lors de son discours, sur la N-VA, le Vlaams Belang et la droite en général.

Nominé dans deux catégories, Hamza repart bredouille mais peut se consoler avec une nouvelle certification : « Paradise » est disque d'Or et rentre dans l'histoire, statistiquement parlant.

Plutôt taf que soirée gala, Cyph3r sort de son brainstorming pour reach sa target audience et nous plonge dans leur ambiance Getty Images sous salvia.

Nouveau flow frais : le Liégeois Liska Leonard balance « La même » et présente sa routine. Côté ancien du jeu, Dan-T fait « du rap, mais pas de l'art, car tout ce qui brille n'est pas de l'or »

14 novembre

Daddy Smalls, l'autoproclamé « King of Ghent » s’est fait embarquer par les flics et c'est pas le ministre de la culture qui va payer la caution. D'ailleurs y a pas de caution dans ce pays, mais c'est un stratégie de comm' assez intéressante ; à creuser.

15 novembre

En ce jour de la fête du Roi, Daddy Smalls est libéré. On n'en saura pas vraiment plus sur ce qui fut l'épisode le plus faussement palpitant du mois.

David Okit sort de son caddie pour « Vista », un texte efficace débité entre le hall et le lavoir automatique du quartier. Patee Gee, qui ne ressemble pas assez à Mac Miller pour que l'on puisse évoquer une possible ressemblance, sort « Macaron ». ICO sort « Siri 3 » et enterre la réput' de SuperDry ; il était temps que quelqu'un le fasse. L'Anversois Willem Pape fait également dans l'efficacité avec « Willem ».

La voilà ta street cred sale hater. Le Bruxellois D.A.V. ramène Roméo Elvis, deux fois, dans le double clip « Paranoïa / Hood » réalisé par Félix Korsch. Cette belle association est aussi l’occasion de revoir Roméo dans un registre plutôt inédit - et avec un maillot du RWD Molenbeek. Cinq mois après son clip avec Damso, D.A.V. nous prouve aussi qu'il a un manager en béton.

Blu Samu sort son EP intitulé « ctrl-alt-del », soit la combinaison fatale pour redémarrer un ordi sous Windows. La dernière chanson du projet s'appelle « Back » et clôt un six titres à la couleur plutôt sombre et dure, chargé de sérieux.

Collaborateur proche de Roméo et Blu, Phasm sort lui aussi un projet : la « Phasmixtape, Vol. 2 », en attendant son album « Nihilisme » prévu pour la semaine suivante. Ypsos, Peet, Jay MNG, Eskondo, Absolem, Venlo, Berry, Duff, Mia Lena, Krimi, Yogen et Convok ont été réuni·es par cet insecte aux pattes longues.

Joey Starr et Kool Shen de NTM font la deuxième partie de Isha au Palais 12. Un autre pré-pensionné, Benny B, est sur Clique Talk, histoire de rappeler qui est le premier disque d'Or du rap (en) français et le premier groupe de rap (en) français à avoir fait l'Olympia. On y apprend aussi que, à l'époque, c'est un groupe parisien qui aurait lancé la rumeur de sa mort, mettant en péril sa carrière. Et jusqu'à preuve du contraire, Benny B n'était pas invité au Palais 12 ce soir.

16 novembre

L'album « 2001 » de Dr. Dre fête ses 20 ans tandis « Sapiens » de l'Or du Commun souffle sa première bougie. On attend toujours « Detox » comme on attend toujours « Euphoria » de Krisy d'ailleurs.

17 novembre

Le rap en flamand - voire bilingue - bruxellois, ça a quand même de la gueule.

Caballero et JeanJass chauffent l'Accohotels Arena de Pairs pour la (première) première partie de Lomepal. Sur internet, Jessey Jones est en bonne forme, tout comme les trois membres de 34a ou le carolo Délice.

18 novembre

Shinko et Sachtag nous rappellent nos premiers cours de Néerlandais, et nos premiers cours tout court : « Dessiner, dessiner, dessiner, dessiner, faire des croquis », version hood.

Caba et JJ à Bercy : première partie (partie 2).

Rizla dévoile « Lilith » avec un charme et un sens du logique dont il a le secret : « Je renais de mes cendres comme un Phoenix. Elle a mal au cul, c'est mon pénis. »

19 novembre

Tweevieracht arrive de Gand, sombre comme d'hab. Le son dure 2 minutes 47 et se clôture sur un écran dont le compte à rebours affiche successivement 2:50, 2:49 puis 2:48. Faites chauffer vos cerveaux.

20 novembre

Phasm se compare à des cheatcodes ou aux pas dans Billie Jean et creuse un trou pour la concurrence, deux jours avant la sortie de son projet. Krimi assure le relais, accompagné d'adeptes du gaspillage de boisson par terre.

Le 77, Partie 1 : Peet et Félé Flingue donnent un atelier d'écriture à des gamins. Bientôt, un nouveau prodige de la scène belge confiera : « C'est le 77 qui m'a donné envie de rapper. Dédicace aux anciens de BX ! » ; ça pue le coup de vieux prématuré tout ça.

Le 77, Partie 2 : Pour honorer la Journée Internationale des droits de l'enfant, Peet, Morgan et Félé Flingue sortent un son pour UNICEF, accompagnés de Blu Samu et Pasi&Cloos.

Le 77, Epilogue : Peet ne s'arrête plus et rejoint ensuite Liège pour la première partie de Zwangere Guy, qui prouve qu'avant d'être un rappeur néerlandophone, il est un rappeur belge.

Donnez plus d’importance à ce mec : derrière les succès de Niska, PLK, Dosseh, Lorenzo, Siboy ou de sa soeur Shay, Le Motif sort son premier vrai format vidéo pour donner des conseils aux artistes émergents, comme il avait déjà l’habitude de la faire en fragments de 15 secondes sur IG entre un tuto sur la cuisson des oeufs et une leçon de code html.

Le deuil et les pensées émues n'ont pas de frontières : marée noire d'hommages pour le feu rappeur préféré de ton rappeur préféré après l'annonce du décès du Parisien Népal, disparu le 9 novembre à l'âge de 24 ans. Co-fondateur de la 75e Session, celui que Nekfeu considère comme l'une de ses inspirations majeures était un précurseur de la nouvelle génération du rap francophone qui, par extension, a sans doute dû, quelque part, influencer nos JeanJass, La Smala, Caballero, Krisy, l'Or du Commun et consorts.

En voyage au Brésil, Scylla fait du Scylla.

1574375855828-Screenshot_20191120-223715_Instagram-Edited

21 novembre

Grizzly de 34a sort d'un accident de la route mais reste super prêt pour rapper son couplet, « et c'est toujours la même everyday » ; ce qui est un peu inquiétant. La mixtape du groupe bruxellois est dispo.

L'ambianceur anversois fais couler la limonade, dans son bain notamment, et mange un dürüm déguisé en Winnie l'Ourson dans un snack aux fauteuils rouges et à la lumière tamisée comme il n'en n'existe qu'en Flandre.

Le 77 chauffe Paris au Badaboum. Phasm fête la sortie de son album avec Les Hommes-Boîtes, à Schaerbeek. Tawsen fait de même, mais en mode petite session d'écoute privée et exclusive. Par contre, dans un an jour pour jour, il sera sur la scène de l'Ancienne Belgique. Enfin, l'un des meilleurs rappeurs français du monde est à la Madeleine. Désolé pour celleux qui ont raté Alpha Wann.

22 novembre

Frenetik paraît de plus en plus confiant et prêt pour la guerre.

Beaucoup de gens se sont mis d'accord pour sortir un projet en ce vendredi : « Al Mawja » de Tawsen, « Nihilisme » de Phasm, « Naziland » de Patee Gee, « Petit Con » de ICO et « Clean » de Lastella et LeBobby sont tous dispo en streaming. Qui est chaud·e pour écouter tout ça et nous faire un résumé ?

DRIP. DRIP DRIP, DRIP. DRIP DRIP : DRIP.

Après le « ctrl-alt-del » de Blu Samu, Swing annonce le nom de son prochain EP : « alt-F4 », comme le raccourci utilisé pour fermer une fenêtre sous Windows. L'éternel prochain album de Krisy, il s'appellerait pas « cmd-z » à tout hasard ?

23 novembre

Le jeune prodige anversois Rare Akuma, vainqueur du Chase Award aux derniers Red Bull Elektropedia, balance « SAINT! ».

Deux rappeurs parisiens sont venus diviser le public bruxellois : dans des styles opposés, Alkpote est au Reflektor et Kery James est à la Madeleine, avec chacun leurs apôtres.

Un mec s'est fait une coupe en hommage à JeanJass et Caballero, mais ça vaut pas le tatouage VICE.

1574595759034-20191124_104830

Montpellier : cette photo annonce la fin de sa tournée des Zéniths, mais montre surtout à quel point Roméo, qui fut un temps connu comme « le feat récurrent de L'Or du Commun » (ou le fils de) a pris du galon ; aussi bien en terme de muscles que de public. D'ailleurs, « Chocolat » est Platine.

24 novembre

DJ Daddy K mixe tranquille en Thaïlande pendant qu'en Belgique, quelqu'un se demande : « Cest quoi le genre de sa musique ? » à la vue du nouveau clip de Lastella et LeBobby. On en est plus là de toute façon ; la musique n'a plus de frontières et l'ennui n'a pas de limites non plus.

Dans « Narcotrafiquanté », Avé séquestre un type qui, en sang, finit finalement par s'ambiancer et chanter avec lui.

25 novembre

C'est l'histoire de trois générations qui se retrouvent fédérées par un projet commun : le karaoké géant d'Aya Nakamura à Forest National. C'est beau de voir des gens unis par des rêves qui ne sont pas les nôtres.

Dans un mood diamétralement opposé, Krisy s'exprime au nom de toutes les âmes tristes et sombres et réussit encore une fois à incarner une voix plurielle, et à parler à la place de. Grosse dose de bon sens un peu triste également avec L'Hexaler ; et encore plus noir, Die Antwoord et Roger Ballen s'associent pour un show visuel et musical unique à l'AB.

26 novembre

Façon 26 novembre 2003, Tawsen s'échauffe la voix sur Clique. Sa carrière internationale commence ici.

Shungu sort l'extrait du centième et dernier « spiritual beat » de son projet à venir.

27 novembre

Après celui de Geeeko, Chuki Beats produit un nouveau double clip ; celui de l'Anversois Yung Mavu.

David Okit fait du vélo sur place, dehors et pédale à l'envers.

Après PNL, les Ardentes annoncent Niska à l'affiche pour juillet prochain. Si on suit la logique, le troisième nom sera celui de Jul.

Sherrif sort son premier clip, « 1 % de flow » et chante : « La mort viendra te chercher, la mort viendra me chercher, la mort viendra nous chercher », conjugué à l'universel.

Roméo Elvis fait la paire avec Dominique Farrugia dans Burger Quiz et étale sa culture : les chevaux ne vomissent pas, les Grecs appréciaient les petites bites et les nazis ont lancé la première campagne anti-tabac.

28 novembre

« J'écoute Drake, t'écoutes Hamza » avait osé Fianso l'année dernière. Une déconsidération que le H avait déjà mise à mal en mars en montant sur scène avec Drizzy à Bercy. Maintenant, il est prêt à conquérir les terres de ce dernier : Hamza sauce l’Amérique du Nord avec une première date à Toronto.

Pas d'envies d'ailleurs pour Elka qui reste avec sa bande sur son banc du centre ville bruxellois, ni pour Le Dôme qui préfère la mitraillette sauce Brasil-mafia de la capitale que le rêve américain. Et, encore plus maison que ça, Ritchy Boy sort « #DansLaChambre - Ep.3 », mais en même temps, il a fait l'effort de faire du IKEA de Mons son chez soi. Comme quoi, on peut être casanier et ambitieux.

L'EP « LETGOLETGOLETGO » d'Ashley Morgan est dispo. Le bonhomme sera avec nous pour la VICE Party du 5 décembre, et on l'a pas choisi pour rien.

SCH sort le très attendu « Rooftop ». Le producteur bruxellois (et associé de Hamza) Ponko place deux prods : « Tirer un trait » et « Every Day ».

Autre producteur belge à succès, Le Motif fait du frisbee avec le vinyle d'Angèle pour passer le temps. On a fait la même avec le DVD de « A Star Is Born ».

1575041543035-Frisbee

29 novembre

2009, Rizla : « J'ferais du rap même si j'avais l'père à David Hallyday » ; 2019, Rizla toujours : « J'veux mon bif' comme David Hallyday ». L'album « Mauvais rêves » est sorti, et c'est peut-être pas pour rien qu'une track s'appelle « Obession ». DJ Daddy K lui, sort le treizième opus de sa saga « The Mix ».

La Straussphere inaugure son expo photo « Famille nombreuse » à Boulogne Billancourt ; ce qui fait sens pour ces fans de Naruto d'Akatsuki qui rassemblent tous leurs siens pour la deuxième vidéo de leur série « Jinchuriki ».

Quatrième et dernière sortie du mois pour David Okit en forme olympique avec « Au revoir » et nous avoue cette fois qu'il a perdu un pote parce qu'il s'est tapé sa mère. Visiblement, son prochain disque sera une pépite de confidences.

Roedel n'a jamais été aussi proche de la nature.

On nous aurait menti tout ce temps : il n'y aurait que deux rappeurs en Flandre. Brihang et Zwangere Guy sont nominés dans respectivement six et sept catégories aux MIA's 2019.

Après Lyon, Lille et Londres, Glauque signe sa dernière première partie d'Odezenne, à Charleroi.

Souvenez-vous le mois dernier ; Isha rendait visite aux détenus de la prison d'Andenne. Tonino lui, donne des cours d'écriture à la prison de Namur depuis plusieurs semaines. Ce soir, les grands esprits se rencontrent ; les deux sont sur scène au Delta, pour présenter les textes finaux avec les participants des ateliers.

2008, Tawsen arrivait en Belgique sans péter un mot de français. Onze ans plus tard, il en est là.

30 novembre

« Je suis la première personne que je dois rendre fier » : MYK a tout compris dans « Selflove ». Fin mot de ce mois de novembre : aimez-vous (et battez-vous pour vos droits).

Blu Samu est sur scène au VK, sold out, et ouvre des festivités musicales qui se clôturent par une prestation de Grandmaster Flash. Le pionnier absolu du mouvement Hip Hop est venu fêter les 35 ans du VK. À 61 ans, Joseph Saddler en est lui à 41 ans de carrière. Roulez jeunesse, décembre sera bouillant.

Suivez VICE Belgique sur Instagram.

Tagged:
Culture
Rap
Belgique