Vomir ne vous sauvera jamais de la gueule de bois

Beaucoup de gens pensent que vomir permet d'atténuer les effets indésirables de l'alcool. Faux !
09 November 2018, 1:43pm
homme vomit sur une voiture

Lisez toutes les histoires de cette période de l'année qui commence par des engueulades en famille et qui finit en soirée forcée le 31.

Je déteste vomir. La façon horrible dont la bile remonte dans ma gorge et me brûle l'estomac me rend fou. Mais depuis qu'une fois j'ai décidé d'aller me coucher direct après 17 verres alors que j'étais salement bourré et que j'avais envie de vomir, pour me réveiller le lendemain dans un lit plein de gerbe, j'ai juré de tout faire pour éviter de revivre ça. Peu après, alors qu'on était une nouvelle fois bourrés lors de la semaine de la pizza à Utrecht, un ami m'a posé la question suivante : si on se forçait à tout vomir avant de se coucher, est-ce qu'on ne réduirait pas notre gueule de bois ? Eh bien la réponse est non. Non seulement c'est hyper stupide, mais en plus vous pouvez potentiellement en mourir dans d'atroces souffrances.

Pour obtenir de vraies réponses à mes questions sur le vomi, j'ai appelé la seule source de connaissances médicales de mes contacts afin d'avoir une discussion franche sur le sujet : mon père. « Vomir pour limiter la gueule de bois n'a aucun sens, m'a affirmé ce brillant chirurgien de 53 ans. L'alcool ne se trouve pas dans ce que vous vomissez, puisqu'il est rapidement absorbé dans votre sang. Que vous vomissiez ou que vous vous couchiez directement, votre corps devra encore filtrer votre sang. Donc de toute façon, vous allez en baver. »

Donc en gros, à moins que vous ne vous mettiez un doigt au fond de la gorge après chaque verre, vous allez ramasser. Il n'y a que si vous buvez exclusivement de la bière et que vous mangez beaucoup que l'alcool peut mettre jusqu'à 1h à passer dans votre sang. Mais au moment où vous arriverez chez vous, ça n'aura plus beaucoup d'importance. 20% de l'alcool est même directement absorbé par votre œsophage. Il est donc inutile d'essayer de vomir votre alcool.

« En outre, vomir peut être très mauvais pour votre corps », a ajouté mon géniteur et expert. En plus d'être inutile, cette « stratégie » débile peut donc être extrêmement dangereuse. Il n'est pas vraiment prévu que le contenu de votre estomac ressorte par votre bouche, en fait. Les sucs gastriques présents dans votre vomi sont (surprise !) très acides. Vomir peut donc entraîner une érosion de vos dents, ainsi que des infections buccales et stomacales ; vous avez aussi de bonnes chances de faire des trous de vomi dans votre œsophage.

Mais bon, après tout, vos dents peuvent tomber et vous pouvez cracher du sang à travers les trous de votre estomac, pourquoi pas ; vous n'allez pas en mourir. Sauf que la nuit n'est pas encore terminée. Bientôt, vous ressentirez une terrible sensation de brûlure dans l'estomac. À cause de tout ce que vous avez vomi, votre estomac fait n'importe quoi. Son sphincter n'est plus trop en forme, et vous risquez donc de voir des flux de sucs gastriques remonter dans votre œsophage contre votre gré, ce qui est franchement désagréable.

Ah, et au fait : si vous êtes une femme, vous avez potentiellement des chances de devenir stérile si vous vomissez trop souvent. Cet effet secondaire n'a pas encore été suffisamment étudié, mais si c'est avéré, au moins vous n'aurez plus à vous soucier d'une possible grossesse non-désirée après une folle nuit d'ivresse terminée dans les bras d'un inconnu. #CoupDeBol

Si vous vomissez, il vaut aussi mieux faire bien attention à ce que rien n'atterrisse dans vos poumons. On appelle ça l'aspiration, et en général ça ne se produit pas parce que vos poumons sont protégés par l'épiglotte. Par ailleurs, si jamais quelque chose devait réussir à s'y introduire, il serait rapidement expulsé par la toux. Sauf qu'évidemment, c'est beaucoup moins évident quand on est hyper bourré, ou tout simplement inconscient.

Vos poumons peuvent être salement endommagés par le vomi, jusqu'à aboutir à des problèmes respiratoires voire à la suffocation pure et simple. Je me souviens d'avoir vu des mecs qui donnaient des coups de pied dans l'estomac d'un de leurs potes qui s'était évanoui parce qu'il était trop saoul, dans l'espoir qu'il vomisse et qu'il ne s'étouffe pas dans son sommeil. Autrement dit, même si vous ne mourez pas à cause de l'aspiration, vous pouvez toujours être tué par les coups de pied de vos amis inquiets.

Et ce n'est pas fini. Si vous vous forcez trop à vomir alors que votre corps est particulièrement fatigué, vous risques carrément l'arrêt cardiaque. N'oubliez pas au passage que vous ne vomissez pas seulement le dernier kebab que vous avez mangé, mais aussi une quantité considérable d'électrolytes tels que le potassium. Ces substances jouent un rôle fondamental dans l'activité électrique des cellules de votre corps, notamment les cellules musculaires.

Si vous vomissez trop, vous pouvez donc être victime d'arythmie cardiaque en raison d'un manque d'électrolytes, et même d'un arrêt cardiaque en bonne et due forme. Eh oui, votre cœur peut s'arrêter subitement parce que vous avez trop vomi. C'est ballot.

À vrai dire, il n'est utile de vomir que quand vous avez mangé quelque chose que n'auriez pas du, ou quand quelqu'un a empoisonné votre vin parce que vous aviez un peu déconné. Mais même dans ces cas-là, en général, il vaut mieux privilégier un lavage d'estomac.

« Parfois, c'est merveilleux de vomir, dit celui qui m'a donné la vie. Imagine, tu t'es mis une terrible caisse. Un petit vomi, et hop, tu te sens mieux ! » Tant que vous ne le faites pas trop souvent, vomir de temps en temps ne fait pas trop de mal. « Mais je te promets que ça te fait quand même du mal, Joost. »

Suivez maintenant VICE Belgique sur Instagram.

Cet article a été initialement publié sur VICE FR.

Advertisement