Publicité
Split your pill

Quels sont les effets de la cocaïne pure à 100 % ?

Un neuropharmacologue répond.

par Tom Usher
22 November 2018, 3:07pm

Split your Pill est une campagne que VICE mène en collaboration avec le VAD au sujet de l’usage des drogues en Belgique. Vous pouvez retrouver tous nos articles ici .

En Belgique, la probabilité qu'on vous file de la coke pure à 100% dans votre enveloppe est proche de zéro. Selon les chiffres de Sciensano, l'institut fédéral de suivi de la santé, la pureté moyenne de la cocaïne en Belgique a fluctué entre 60% et 75% ces dernières années.

Un expert en toxicomanie nous explique, étape par étape, la différence entre la cocaïne de merde à laquelle nous sommes habitués et la cocaïne pure à 100 %. Attention : on parle bien de substance légitimement pure, de celle que l’on trouve plus facilement dans un laboratoire situé dans la jungle péruvienne que dans une station balnéaire fréquentée principalement par des retraités.

L’ACHAT

Vous payez probablement environ 50 euros pour la coke standard que Xavier vous refile dans son Hyundai cinq portes. Mais qu'en est-il de la substance pure ?

« Il y a de fortes chances pour que le petit dealer de rue n’ait pas conscience de la pureté de sa cocaïne », explique David Nutt, neuropharmacologue et ancien conseiller du gouvernement britannique en matière de drogue. « Il se peut donc très bien qu’il la vende au même prix qu’une cocaïne de qualité inférieure. » Effectivement, tous les dealers ne savent pas à quel point leur cocaïne est pure. Soit dit en passant, la seule façon de déterminer la pureté de votre dope est d'en remettre un échantillon à un point de testing - et ils sont rares en Belgique. À ce jour, il n’existe qu’un seul point de test à Bruxelles. Si Bruxelles est trop loin, vous pouvez toujours vous tourner vers service international de contrôle des drogues d'Energy Control à Barcelone. Ils travaillent de manière anonyme et vous devez simplement envoyer votre échantillon par courrier à leur laboratoire. Pour 70 € par échantillon, vous obtenez le résultat exact du test sur le type de produit que vous possédez et la pureté en pourcentage. Via Energy Control, vous pouvez aussi faire tester de nouvelles drogues.

LA PREMIÈRE TRACE

« Si la cocaïne est très diluée, ou si le consommateur a développé une tolérance, il se peut qu'il y ait peu ou pas de montée », explique Nutt. En revanche, poursuit-il, la coke pure peut provoquer une « euphorie pacifique, une vivacité d'esprit et un sentiment de puissance et d’énergie ». Cela se traduit, chez les consommateurs, par un sentiment de bonheur et de confiance en soi, ainsi qu’un besoin irrépressible de parler, danser ou faire l'amour.

LA DEUXIÈME TRACE

En raison de sa grande pureté, il est peu probable de ressentir le besoin de prendre une autre trace dans les dix minutes qui suivent la première. Mais même si les effets positifs peuvent sembler intéressants, les effets négatifs – soit « une anxiété et une impulsivité, une montée d’adrénaline rapide et une accélération alarmante du rythme cardiaque », selon Nutt – seraient également exacerbés.

À ce stade-là, c’est donc quitte ou double : on se sent au top, ou au plus bas.

1521474858794-1495482042204-wows
Image extraite du film Le Loup deWall Street (Paramount)

LE RESTE DE LA NUIT

C'est là que la puissance de la cocaïne pure entre en jeu : elle a de grandes chances d'arrêter et/ou d'endommager gravement votre cœur.

« La cocaïne est un vasoconstricteur, et la majorité des admissions à l'hôpital liées à la coke sont dues à des problèmes cardiaques », explique Nutt. « Plus la pureté augmente, plus les risques de dommages cardiaques et d’overdoses augmentent. Les lésions cardiaques aiguës et les overdoses constituent donc de plus grands risques que la dépendance. »

Pour résumer : parce que la plupart des consommateurs de cocaïne sont habitués aux produits coupés, la menace d’overdose devient très réelle à la troisième ou quatrième trace – du moins si elles sont prises en même quantité et à la même régularité qu'un produit de mauvaise qualité.

LA DESCENTE

Clairement, la descente se passe très mal.

« Quand le produit est éliminé du corps et que le cerveau essaie de retrouver son équilibre chimique, c'est ce qu’on appelle la "descente". Le consommateur se sent lessivé, morose ou grincheux, anxieux ou paranoïaque », explique Nutt – et plus les produits chimiques sont éliminés, plus il y a besoin de les remplacer. « Certains consommateurs prennent toujours plus de cocaïne pour retarder l'inévitable descente », ajoute Nutt.

Mais il y a une bonne nouvelle. « La cocaïne pure contient bien évidemment moins de polluants et d'agents de coupe », déclare Nutt avant de pondérer son propos : « Bien que les effets nocifs des agents de coupe aient été documentés dans la cocaïne et d'autres drogues – cf. la PMA dans les pilules d'ecstasy, par exemple – le dosage de la cocaïne est le problème principal. »

Une différence importante entre la coke coupée et la pure réside dans le fait que la coupée a un effet plus stimulant, car les agents de coupe - caféine et lévamisol - sont de puissants stimulants. Les gens qui sont habitués à sniffer de la coke coupée puis qui soudainement s'envoient un rail de pure vont généralement penser que la marchandise n'est pas dingue, car ils ne disposent pas de ce puissant stimulant. La vraie coke est plus subtile, plus douce, mais plus raffinée en termes de défonce.

Il existe donc le risque que ceux qui prennent de la cocaïne pure pour la première fois pensent que leur coke n'est pas assez bonne, et s'enfilent donc de plus en plus de lignes pour obtenir l'effet stimulant auquel ils sont habitués. Et c'est vraiment dangereux car la cocaïne pure est une source de stress supplémentaire pour votre cœur.

Si vous voulez quand même continuer à consommer de la cocaïne, mais voulez le faire en toute sécurité, vous pouvez suivre ces étapes : faire analyser votre coke à l'avance afin de savoir ce qu'il y a dedans et évaluer sa pureté, écraser la poudre le plus finement possible, changer de narine quand vous sniffer et attendre que l'effet soit actif avant de prendre une deuxième ligne. Calmez-vous aussi sur l'alcool, car la combinaison alcool/coco alourdit votre corps, en particulier votre cœur. Et aussi : essuyez bien votre nez en fin de soirée. Plus de conseils ici.

La consommation de drogue n’est jamais sans risque. Vous l’aurez remarqué: il y a matière à réflexion. Et on compte bien s’y mettre puisque nous vous informons sur la consommation responsable de drogues tout au long de l’été. Rendez-vous à Fire Is Gold le 24 août pour en parler de vive voix.

Ne ratez plus jamais rien : inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et suivez VICE Belgique sur Instagram.