C’est quoi, au juste, le « bon goût » en musique ?