« On impute la question raciale aux États-Unis, comme si elle n'existait nulle part ailleurs »