Pour le meilleur : Sarah Fournier

Dans le quotidien de la jeune éducatrice et boxeuse qui a le cœur sur le poing.

|
mars 14 2018, 3:29pm

S’il y a un sport qu’on associe difficilement à l’altruisme, c’est pas mal la boxe. Après tout, les gros noms de cette discipline ne sont pas reconnus pour être très doux. Ni très humbles. Pourtant il y a Sarah Fournier, jeune boxeuse de 22 ans qui, lorsqu’elle ne distribue pas des jabs et des crochets dans le ring, s’occupe de personnes atteintes de déficiences intellectuelles et enseigne le sport aux enfants. On l’a rencontrée alors qu’elle commence tout juste à reprendre l’entraînement, après 2 mois de convalescence due à une commotion cérébrale. Fait intéressant, sa commotion n’a rien à voir avec les coups qu’elle reçoit à la boxe. Sarah a frappé un chevreuil en voiture. Ça arrive, quand tu vis en campagne.

Plus de VICE
Chaînes de VICE