Publicité
techno

Les sneakers du futur de Marty McFly viennent d’arriver, quatre ans en retard

Maintenant, on peut passer à autre chose.

par Alexandre Perras
19 janvier 2019, 8:51pm

Montage par l'auteur de cet article

Il y a eu plusieurs essais avant que le fantasme des fans des films Back to the Future se réalise.

Bon, d’abord, certains se souviendront des Nike Mag, sortis en 2016, qui étaient les répliques auto-laçantes de ceux portés par Marty McFly, joué par l’acteur Michael J. Fox, en 1989. La chaussure a été produite en seulement 89 exemplaires et mise en vente pour une collecte de fonds de la Fondation Michael J. Fox, afin de financer la recherche de traitements pour guérir la maladie de Parkinson. Une très noble initiative qui a réussi à amasser 6,75 millions de dollars.

Quelques mois plus tard, toujours en 2016, Nike commercialise réellement les HyperAdapt, des sneakers auto-laçants pour le public, une année en retard sur les prévisions du deuxième épisode de la trilogie. Elles se chiffrent à 720$ US. C’est cher pour peser sur un bouton. Même si selon la compagnie, «dans le futur, il n’y a pas de lacets».

En 2019, quatre ans plus tard, c’est vraiment le moment où les fans de Back to the Future pourront finalement enfiler une paire de sneakers inspirée du film avec l’arrivée du modèle Nike Adapt BB.

Cette paire de souliers autonomes, gérée à distance avec une application mobile, qui permet, finalement, au plus grand fan de la série d’arrêter de rêver. Elle se détaille à 350$US.

Bonjour nostalgie

Retour en arrière. En 1988, Tinker Hatfield, aujourd’hui VP de la création chez Nike et probablement le designer de souliers le plus populaire sur Terre, avait reçu la mission de se projeter dans le futur et de créer un sneaker pour l’année fictive de 2015 de Retour vers le Futur.

L’impact chez le public a été immense, même après que le film ait quitté les salles de cinéma. Vers les années 2000, le designer s’est rendu compte qu’il existait des pétitions en ligne qui demandaient à la compagnie de produire et de vendre les sneakers de leurs rêves. C’est cette découverte qui a relancé le projet de concrétiser les Nike Mag pour le public.

31 ans plus tard, une version revue et corrigée des Nike Mag fait son entrée sur le marché. La vente de ce nouveau modèle conclut donc une très longue quête vers le fantasme des chaussures auto-laçantes. Fantasme alimenté par l’incroyable impact que la trilogie a eu sur de nombreuses générations rêvant un jour de circuler en voiture volante ou sur un hoverboard.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Maintenant que le dossier des chaussures auto-laçantes est réglé, tous ensemble, joignons nos efforts afin d’assister à la commercialisation de vrais hoverboards, sans roues et volants, pour qu’on puisse enfin arriver dans le 2015 de Marty McFly tant convoité.

Les paris sont ouverts. Nike? Elon?

Tagged:
Culture
cinema
nike
back to the future
Sneakers
Marty McFly
Nike Mag