Publicité
porno

Cinq questions aux personnes qui regardent de la porno dans les transports en commun

Première question : Pourquoi?

par Lauren O'Neill
14 mai 2019, 7:30pm

Photo : Mint Images Limited, Alamy Stock Photo

L'article original a été publié sur VICE Royaume-Uni.

Internet a fait beaucoup pour l’humanité : démocratiser l’information, donner une voix à celles et ceux qui en étaient privés, montrer comment se tailler une cuillère dans du bois. Regrettablement, toutefois, internet a rendu tout le monde tout le temps incroyablement concupiscent. Par exemple, regarder de la pornographie dans les transports en commun au Royaume-Uni est devenu si courant que des députés ont exigé que ce soit interdit.

Dans un rapport, le Westminster’s Women and Equalities Committee a expliqué que le visionnement de pornographie dans les transports en commun était devenu « une nouvelle forme de harcèlement sexuel en public ». Par conséquent, il recommande que les sites web de pornographie soient bloqués dans le réseau Wi-Fi dans les transports en commun. Pour la plupart des gens, ce serait normal, et, oserais-je ajouter, intelligent. Toutefois, il y a une franche de la population que cette décision dévasterait : ces gens qui regardent de la porno dans le bus.

Si vous avez déjà vu quelqu’un regarder de la porno dans les transports en commun, vous connaissez le sentiment de dégoût (est-ce qu’il se branle?) suivi de la perplexité (non, mais qu’est-ce qu’il fout?) que suscite cette expérience. Le phénomène soulève plusieurs questions, à commencer par : « Pourquoi? » et « Mais pourquoi? » En fait, c’est le bon endroit et le bon moment pour admettre que j’en ai quelques autres.

ÇA NE POUVAIT PAS ATTENDRE?

Mon ami, je sais. Je sais que ta journée a été longue, que tout ce que tu veux, c’est te retirer et te détendre dans le doux cocon d’une vidéo porno hard. Mais des questions me brûlent les lèvres. Ne t’es-tu jamais demandé s’il était absolument nécessaire de regarder une vidéo de deux personnes qui fourrent dès que tu entreprends le trajet vers la maison? N’as-tu pas appris à te maîtriser dans ces années depuis l’adolescence? Ne te rends-tu pas compte que ça met les gens autour de toi extrêmement mal à l’aise? À tout le moins, ne serait-il pas mieux d’attendre pour la regarder sur grand écran?

IL N’Y A RIEN DE PLUS RELAXANT QUE TU POURRAIS FAIRE?

Dis que je suis prude si tu veux, mais, personnellement, je ne peux pas imaginer quoi que ce soit qui puisse rendre le déjà désagréable trajet en transport en commun matinal plus intensément désagréable que la bande-son d’une vidéo porno. Très sérieusement, si j’imagine entendre le bruit de personnes qui ont une relation sexuelle dans de puissants écouteurs dans le métro à l’aube, je commence à ne pas me sentir bien.

As-tu essayé les podcasts?

COMMENT TU T’Y PRENDS D’UN POINT DE VUE LOGISTIQUE?

Donc tu regardes de ta porno dans le bus. Comment en es-tu arrivé là? D’un point de vue pratique, mais aussi psychologique. Quelle a été ta vie jusqu’à ce moment, le moment où tu t’es dit qu’il n’y a rien de mal à regarder une vidéo d’ébats sexuels à proximité d’inconnus? Sur le plan logistique, comment as-tu fait? Tu es monté dans le bus, tu as sorti ton téléphone, tu as branché tes écouteurs, tu as ouvert ton navigateur et, dans la liste de tes favoris, tu as cliqué sur YouPorn? Et ce entouré de dames qui entrent et sortent avec leurs sacs d’épicerie?

EST-CE QUE TU AS RÉELLEMENT DU PLAISIR?

Ce qui rend la plupart des gens — la majorité silencieuse — perplexes au sujet de ceux qui regardent de la porno dans les transports en commun, c’est peut-être la question des bénéfices. Est-ce que l’expérience te donne réellement du plaisir? Les transports en commun n’ont rien d’aphrodisiaque — je pense qu’on peut tous en convenir. Sans compter que se branler en public est une infraction criminelle, ce qui fait que tu dois attendre d’être de retour dans le lieu tout désigné pour la masturbation (alias « ta maison »).

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Alors, vraiment, il n’y a que deux possibilités : soit tu es sincèrement passionné par l’esthétique et le scénario du film (je peux y croire!), soit que c’est de regarder de la porno en public qui te fait jouir. La première, il y a matière à débattre. La deuxième, ça, ce n’est pas bien du tout.