Publicité
Cannabis

La SQDC annonce un ajustement de prix

Le prix de certains produits augmente de 5 %.

par Sara Barrière-Brunet
24 avril 2019, 6:07pm

Photo : La Presse canadienne

Dans un message publié sur Facebook, la Société québécoise du cannabis a informé ses clients qu’elle procédait à une modification de ses prix afin de refléter la réalité du marché.

« Basé sur le prix moyen payé par le consommateur de 7,76 $ le gramme pour la fleur séchée, cet ajustement se traduit par une augmentation moyenne du prix de 5 % (0,40 $ le gramme) », a écrit la société d’État.

Elle ajoute que le prix d’autres produits sera diminué ou restera inchangé. Elle précise aussi le maintien à 6 $ le gramme pour une gamme de produits afin de rester compétitive avec le marché noir.

Joint par courriel, Fabrice Giguère, le porte-parole de la SQDC, précise qu'« il ne faut pas oublier que le prix est l’un des quatre éléments nous permettant de remplir pleinement notre mandat, qui est d’attirer les consommateurs du marché noir vers le marché légal. » Il ajoute que la société d'État continuera de proposer des prix de vente concurrentiels, sans banaliser la consommation de cannabis.

Sur la page Facebook, les commentaires sous la publication étaient plutôt négatifs. « Concurrencer le marché noir en montant le prix. Vous fonctionnez à l'envers! En fait, avec cette décision, vous ENCOURAGEZ le marché illégal. C'est honteux et triste de devoir vous l'expliquer », écrit un abonné. « Un ajustement à la hausse? C'est quoi cette joke là c'est à la baisse qui fallait ajuster pour concurrencer avec le marché noir! » souligne un autre internaute.

Six mois après la légalisation du cannabis, la SQDC fait encore face à des défis d’approvisionnement pour certains produits, dans toutes les catégories. Sur le site web, plusieurs produits s’affichent avec la mention « rupture de stock ».

La Presse canadienne rapportait la semaine dernière que les Canadiens ont dépensé plus de 152 millions de dollars en produits du cannabis en 2018. La forte demande pour le weed aurait aussi fait grimper le prix du marché légal, mais le Québec reste la province où il est le moins cher de s’en procurer.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.