Voici à quoi s’attendre des élections de mi-mandat américaines

Est-ce que Donald Trump perdra enfin son emprise sur les États-Unis?

|
nov. 5 2018, 10:38pm

Image via Gage Skidmore sur Flickr

Le mardi 6 novembre sera une journée historique pour plusieurs, car c’est demain qu’auront lieu les élections de mi-mandat aux États-Unis. Ces élections surviennent tous les quatre ans, vers le mi-mandat du président, et servent à élire les représentants du Sénat et de la Chambre des représentants. Demain soir, nous saurons si les États-Unis continuent d’encourager Donald Trump et ses républicains, ou s’ils en ont finalement eu assez de leur rhétorique démagogue et de leurs scandales.

Malgré le fait que Trump soit probablement le président le moins conventionnel et fédérateur de l’histoire des États-Unis, son équipe a tout de même réussi à réaliser plusieurs de ses promesses de campagnes, aussi ignobles soient-elles, comme de mettre un frein à l’immigration et retirer les États-Unis de l’accord de Paris. Les enjeux les plus importants de l’élection de demain seront l’immigration, l’éducation, l’économie et le système de santé.

Pour l’instant, les démocrates semblent avoir une légère avance sur les républicains, selon la plupart des sondages, dont CNN qui rapporte un avantage de 55% contre 42%. Mais d’après plusieurs experts, le scénario le plus probable est que les démocrates gagneront des sièges dans la Chambre des représentants (qui vote sur les lois, les taxes fédérales, les déclarations de guerre et les applications des traités), sans toutefois gagner le Sénat (qui vote les lois, prend des décisions sur les traités internationaux et commerciaux, et approuve les nominations du président). Cela voudrait dire que les démocrates auraient maintenant le pouvoir de rendre imputables les républicains et mettre Trump sous la loupe, surtout lorsqu’il est question du rapport du FBI et de Robert Mueller concernant l’ingérence russe dans l’élection de Trump. S’ils arrivent aussi à prendre contrôle du Sénat, cela pourrait bien marquer la fin du règne populiste de Trump, car les démocrates pourraient bloquer ses projets de loi.

Par contre, si les républicains gardent le contrôle du Sénat, il serait beaucoup plus difficile pour les démocrates d’entamer des procédures afin de destituer Trump. Sauf si les fautes dont l’accusent ses détracteurs sont trop importantes pour que son parti reste passif. Mais jusqu’à maintenant, ses aveux d’inconduite sexuelle et plusieurs remarques racistes et misogynes n’ont pas semblé lui nuire chez les républicains.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Depuis les derniers jours, Trump espère que ce qui lui fera gagner ces élections est la caravane de migrants honduriens, son bouc émissaire, qui s’est fait un chemin à travers l’Amérique Centrale et se rapproche des portes de la ville de Mexico. Le président américain a suggéré aux troupes qu’il a envoyées pour protéger la frontière du Sud de tirer sur ces migrants s’ils leur jetaient des pierres.

De plus, une publicité populiste et controversée à ce sujet a jeté de l’huile sur le feu et a divisé davantage la population américaine, au moment où plusieurs estiment que le racisme du président devient trop dangereux. Dans les deux dernières semaines, un partisan de Trump a envoyé par la poste plusieurs bombes à des personnalités publiques et politiques que vise souvent le président lors de discours, et un autre a ouvert le feu dans une synagogue à Pittsburgh, faisant 11 morts.

Billy Eff est sur internet ici et .

Plus de VICE
Chaînes de VICE