Clique Images via Stocksy

100 façons de mieux soutenir les musulmanes

Ne demandez pas à une musulmane pourquoi elle porte ou ne porte pas le hijab, et autres façons simples de faire mieux.

|
29 mars 2019, 8:34pm

Clique Images via Stocksy

L'article original a été publié sur Broadly.

Juste le mois dernier, dans la foulée de l’attentat contre notre communauté en Nouvelle-Zélande, on a bien vu que la population ne savait pas comment traiter, respecter, écouter les femmes musulmanes.

Ce n’est d’aucune façon un phénomène nouveau. Posez la question à n’importe quelle musulmane. Toutefois, ce qu’on a vu récemment montre qu’il n’y a pas que les commentateurs de Fox News qui ont besoin qu’on leur enseigne à traiter convenablement les femmes musulmanes. Il y a aussi des personnalités publiques soi-disant libérales, des médias qui cachent mieux leur islamophobie et des gens ordinaires qu’on croise dans la vie de tous les jours à l’épicerie ou dans le métro. Comment peut-on faire mieux? Voici 100 façons.

1. Rappelez-vous qu’il y a près d’un milliard de musulmanes dans le monde. Leurs façons de pratiquer leur religion et leurs vies sont extrêmement diversifiées.

2. Être musulman, ce n’est pas une race. Ne faites pas comme si.

3. Sachez que pour beaucoup de musulmanes (les musulmanes noires, les musulmanes moyen-orientales, les musulmanes immigrées, les musulmanes homosexuelles, etc.), l’islamophobie n’est que l’une des formes d’hostilité qu’elles subissent.

4. Lisez des textes dans les médias rédigés par des musulmanes, surtout quand elles parlent d’elles.

5. Lisez des livres de musulmanes.

6. Regardez des œuvres d’art de musulmanes.

7. Regardez des émissions de télévision, des films et des pièces de théâtre de musulmanes.

8. Comprenez qu’aucune des artistes ne parle au nom de nous toutes les musulmanes.

9. Lisez, écoutez, regardez dans les médias des musulmanes de différentes origines et de différents pays.

10. Notez les mots employés sur un sujet donné qui concerne les musulmanes dans les médias que vous regardez et lisez.

11. Ne demandez pas à une musulmane pourquoi elle porte ou ne porte pas le hijab.

12. En fait, ne demandez pas pourquoi elle porte ou ne porte pas quoi que ce soit.

13. Ne dites pas à une musulmane de se couvrir ni de se découvrir.

14. Comprenez que la liberté comprend le droit de porter ou non ce qu’on veut.

15. Si une musulmane porte le hijab, ne présumez pas que ce n’est pas son choix.

16. Vous pouvez tout à fait complimenter une musulmane pour son hijab. Ce n’est pas déplaisant tant que ce n’est pas déplacé.

17. Ne nous demandez pas comment sont nos cheveux sous notre hijab.

18. Ne nous demandez pas d’enlever notre hijab.

19. Ne demandez pas à une musulmane si elle prend sa douche ou dort avec un hijab. Si vous sentez le besoin de poser ces questions, vous avez peut-être un plus grave problème.

20. Si une musulmane ne porte pas de hijab ou est contre le mariage arrangé, ça ne vous autorise pas à dénigrer ces pratiques. Écoutez respectueusement ce qu’elle dit.

21. Sachez qu’une femme musulmane n’est pas moins musulmane qu’une autre si elle ne porte pas le hijab.

22. Ne dites pas qu’une musulmane n’est pas musulmane parce qu’elle ne le porte pas.

23. N’oubliez pas qu’une musulmane ne veut pas le savoir si vous ne trouvez pas les hijabs beaux. Elle ne le porte pas pour vous.

24. Ne faites pas de suppositions sur la vie sexuelle des musulmanes.

25. Ne considérez pas comme des salopes les musulmanes qui sont actives sexuellement et évitez d'humilier pas celles qui ne le sont pas.

26. Respectez le choix d’une musulmane de faire ou non des rencontres, surtout s’il est très différent du vôtre.

27. Ne présumez pas que les musulmanes sont toutes hétérosexuelles.

28. Ne présumez pas que les mariages musulmans sont arrangés.

29. Si le mariage d’une musulmane était arrangé, ne présumez pas qu’elle est malheureuse.

30. Sachez que les mariages arrangés ne sont pas nécessairement des mariages forcés. En fait, les mariages forcés sont interdits dans l’islam et ne sont certainement pas la norme.

31. Ne posez pas à une musulmane des questions de base auxquelles vous pouvez trouver la réponse avec Google.

32. Si vous voulez poser une question sur notre religion, prenez réellement le temps de réfléchir à la meilleure façon de la poser.

33. N’ayez pas peur de poser des questions respectueuses aux musulmanes sur la religion. Elles sont généralement en mesure de deviner votre intention.

34. Sachez que ce n’est pas parce que vous connaissez une personne musulmane, qu’il y a une personne musulmane parmi vos amis ou que vous êtes en couple avec une personne musulmane que vous n’êtes pas islamophobe.

35. Réfléchissez aux mots que vous employez. L’expression « mosquée pacifique » au lieu de « mosquée », par exemple, laisse entendre que la plupart des mosquées ne sont pas pacifiques.

36. Servez-vous de vos privilèges pour dénoncer l’islamophobie quand vous en êtes témoin, même si vous connaissez bien la personne qui tient des propos islamophobes.

37. Les attentats terroristes ne sont pas une occasion pour vous de parler à une musulmane de la situation dans le monde, surtout quand c’est sa communauté qui a été ciblée.

38. Sensibilisez vos amis à l’islamophobie dans les médias sociaux.

39. Internet est l’un des principaux véhicules de l’islamophobie. Intervenez en faveur des musulmans et, en particulier, des musulmanes qui sont ciblés.

40. Signalez les comptes de médias sociaux, messages et forums islamophobes. Les personnes derrière eux sont une menace pour notre survie.

41. Ne banalisez pas notre crainte d’être prises pour cible, parce que vous pensez que l’islamophobie n’est pas une grande menace. Nous savons que c’en est une.

42. Renseignez-vous sur l’histoire de la Palestine et voyez comment l’hostilité envers les Palestiniens a alimenté l’islamophobie et le racisme.

43. Soutenez les musulmanes noires.

44. Soutenez les musulmanes en politique, avec des mots et de l’argent.

45. Soutenez les femmes imams.

46. Soutenez les entreprises de musulmanes, comme Zuhoor Desings ou Ugaasadda.

47. Combattez vos préjugés sexistes. Imaginer que les musulmanes sont opprimées en raison de ses vêtements, de ses fréquentations et de ses pratiques religieuses, c’est sexiste.

48. N’oubliez pas qu’une musulmane se fiche que vous ne vouliez pas sortir avec elle.

49. Reconnaissez vos torts quand un musulman dit que vous avez été offensant. Ne soyez pas sur la défensive. À la place, faites mieux dorénavant.

50. Ne fétichisez pas les musulmanes. Ne fétichisez pas le hijab.

1553656614474-Stocksy_txp2c34d826d5I200_Small_1840784
Javier Pardina via Stocksy

51. Rappelez-vous que vous ne nous faites pas un compliment en traitant des musulmanes comme des objets.

52. Rappelez-vous que « je trouve les pratiquantes sexys » n’est pas un compliment.

53. Évitez les compliments équivoques, comme « tu es jolie, même avec un hijab ».

54. Arrêtez de fixer les femmes visiblement musulmanes en public. C’est un voile, vous en avez déjà vu, non?

55. Vous n’avez pas à parler de l’islam si vous avez une conversation avec une musulmane. Vous pouvez lui poser des questions sur sa vie.

56. Ne débattez pas avec une musulmane au sujet de sa propre religion.

57. Ne vous attendez pas à ce qu’on soit porte-parole d’une religion qui compte 1,8 milliard d’adeptes.

58. Soyez respectueux si une musulmane ne veut pas vous donner la main ou vous serrer dans ses bras.

59. Donnez à une musulmane du temps et de l’espace si elle veut prier. Si vous fréquentez une musulmane, proposez-lui une chambre ou un espace privé où elle pourra prier.

60. Demandez à votre employeur s’il peut accorder un espace de prière à une collègue musulmane.

61. Si vous voyez une musulmane prier en public, ne marchez pas devant elle, mais passez votre chemin.

62. Si vous voyez une musulmane qui a les pieds dans un lavabo des toilettes publiques, ne créez pas un malaise. C’est une forme de purification qui s’appelle wuḍūʾ.

63. Ne demandez pas à une musulmane pourquoi elle ne jeûne pas pendant le ramadan. Si c’est qu’elle a ses règles, ça ne vous regarde pas.

64. Si vous êtes avec une musulmane qui jeûne et que vous mangez et buvez devant elle, n’en faites pas toute une histoire.

65. Ne lui mettez pas sous le nez votre délicieux repas non plus.

66. Ne lancez jamais « même pas de l’eau!? » devant une musulmane.

67. Si vous êtes avec une musulmane qui jeûne, évitez les mots grossiers.

68. Proposez à une musulmane des activités qui demandent peu d’énergie pendant le ramadan.

69. Offrez à une musulmane de transporter les sacs d’épicerie ou de faire d’autres corvées physiquement exigeantes pendant le ramadan.

70. Évitez de planifier des activités au coucher du soleil avec une musulmane pendant le ramadan. (Sauf si vous cuisinez.)

71. Si vous employez une musulmane ou enseignez à un enfant musulman, proposez-lui des ajustements à son horaire pendant le ramadan. Plus généralement, rappelez-vous que des périodes de l’année sont sacrées pour les musulmans.

72. Si vous nous invitez à dîner, cuisiner avec de la viande halal, éviter le porc et vous rappeler que nous ne buvons pas aura une grande importance pour nous.

73. N’oubliez pas qu’une musulmane est aussi québécoise et canadienne que vous l’êtes.

74. Dites aux musulmanes que vous êtes fier d’elles.

75. Demandez à une musulmane si elle a besoin d’aide pour rentrer chez elle en sécurité.

76. Respectez le choix d’une musulmane si elle ne boit pas d’alcool ou ne veut pas se trouver là où il y a de l’alcool.

77. Ne bombardez pas de questions une musulmane qui vous dit qu’elle ne boit pas d’alcool.

78. Ne jugez pas une musulmane qui boit ou ne boit pas d’alcool.

79. Donnez aux musulmanes le temps de parler de ses expériences, sans jamais l’interrompre.

80. Invitez des musulmanes à vos activités, elles ne mordent pas.

81. Si vous ne savez pas comment prononcer le nom d’une musulmane, demandez-le-lui.

82. Si vous voyez une musulmane replacer son hijab dans les toilettes, ne la fixez pas.

83. Dénoncez le fait que les musulmanes sont « sélectionnées au hasard » dans les aéroports.

84. Soyez toujours aimable avec les musulmanes, surtout dans les aéroports. Il peut être difficile de voyager quand on est musulmane.

85. Dénoncez les films et les émissions dans lesquels il y a des stéréotypes musulmans.

86. Boycottez n’importe qui et n’importe quoi qui perpétuent l’islamophobie au nom de la « liberté » ou de la « liberté d’expression ».

87. Ne rabaissez pas les gens d’autres religions pour nous.

88. Rappelez-vous qu’être athée ou agnostique ne fait d’aucune façon de vous une personne plus intelligente ou meilleure qu’une musulmane. Il en va de même pour toutes les religions.

89. Si vous voulez nous complimenter, ne nous comparez pas à d’autres musulmanes, par exemple en les rabaissant.

90. Si vous êtes musulman, encouragez votre mosquée à donner aux femmes des ressources et des espaces égaux à ceux des hommes.

91. Ne dites pas à quel point vous trouvez qu’une musulmane est « occidentalisée » ou « moderne », encore moins pour la complimenter.

92. Si vous voyez un inconnu approcher une musulmane, surveillez son langage corporel pour vous assurer qu’elle n’est pas mal à l’aise. Intervenez au besoin.

93. Reconnaissez le racisme ou le sexisme à l’intérieur et à l’extérieur de la communauté musulmane. Dénoncez-les.

94. N’engagez pas une musulmane uniquement pour respecter un quota de diversité. Son travail et sa présence sont plus précieux que n’importe quelle statistique sur la diversité et vous devriez le reconnaître.

95. Si vous engagez une musulmane, vous devez respecter ses pratiques. Il faut lui permettre de faire ses prières et respecter son jeûne et interdire l’islamophobie sur le lieu de travail.

96. Si vous entendez le téléphone d’une musulmane sonner pour lui signaler qu’il est l’heure de la prière, gardez le silence, par respect, jusqu’à ce qu’elle soit terminée.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

97. Ne changez pas de sujet au cours d’une conversation avec une musulmane qui parle de son expérience.

98. Écoutez aux histoires des musulmanes, portez attention à leurs voix et assistez à leur discours.

99. Lisez les livres, la poésie, les récits personnels des musulmanes.

100. Retenez particulièrement bien celle-ci : Les musulmanes n’ont pas besoin d’être sauvées (surtout pas par des non-musulmans).