Publicité
bouffe

Les riches sont plus friands de fast-food que les pauvres

Si la restauration rapide est aussi populaire auprès des plus fortunés, c’est peut-être que le temps, c’est de l’argent.

par Billy Eff
25 octobre 2018, 7:13pm

Image via Instagram

Une croyance populaire veut que les pauvres soient les plus grands consommateurs de malbouffe. Après tout, on voit rarement des restaurants de junk food dans des quartiers cossus, et les résidents de ces quartiers ont présumément les moyens de se payer de la nourriture de meilleure qualité. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles plusieurs personnes ont été aussi étonnées d’apprendre que Donald Trump était un grand consommateur de McDonald’s et de PFK.

Pourtant, une étude récente des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), aux États-Unis, qui a étudié des données provenant d’entrevues, de sondages et d’examens physiques, montre qu’on se trompe. Étonnamment, plus le revenu total d’un ménage est élevé, plus sa consommation de malbouffe l’est aussi.

Des 10 000 personnes sondées, le tiers a avoué consommer ce qu’ils considèrent comme étant de la restauration rapide au moins une fois par jour. Des gens vivant sous le seuil fédéral américain de la pauvreté (d’environ 33 000 $ pour une famille de quatre), 32 % ont rapporté en consommer chaque jour. Quant aux ménages vivant bien au-delà de ce seuil, à environ 113 000 $ par année pour une famille de quatre, 42 % en consommaient chaque jour.

L’hypothèse qui expliquerait ce constat surprenant pourrait être le but premier de la restauration rapide : elle pallie le manque de temps dans la vie des gens, et les gens gagnant mieux leur vie sont peut-être plus occupés. Une autre étude du même genre menée l’an dernier a montré que plus les gens sont pressés, plus ils sont enclins à manger dans des fast-foods. Et, comme le rapporte l’étude du CDC, les gens entre 20 et 39 ans, qui forment la majorité de la force ouvrière, sont les plus grands consommateurs de restauration rapide.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Bien entendu, il est fortement déconseillé de manger de la restauration rapide aussi fréquemment, peu importe vos revenus. Surtout qu’on sait quel genre de dégâts pour votre taux de cholestérol ça peut causer d’entretenir un régime consistant en un Big Mac, deux sandwichs au filet de poisson et un lait frappé au chocolat chaque jour.

Croyez-moi, vous ne voulez vraiment pas être cette personne-là.

Billy Eff est sur internet ici et .