Publicité
musique

The Holy va enflammer votre saison des BBQ avec ce mix exclusif

Le DJ et producteur montréalais se prépare pour un été chaud et bien rempli.

par Billy Eff
13 juin 2019, 9:42pm

S’il est bien connu de la scène nocturne montréalaise depuis plusieurs années, Olivier Lamontagne, alias The Holy, est en feu depuis quelque temps. De son rôle de DJ de tournée pour le rappeur David Lee en ouverture des spectacles de Loud à ses remix loufoques de chansons traditionnelles québécoises, le DJ et producteur originaire de Joliette commence à se faire mieux connaître, et il était temps.

Ce week-end, The Holy réalisera un tour du chapeau des partys extérieurs de la ville, passant du Village au Pied-du-Courant vendredi au légendaire Tokyo BBQ samedi, pour terminer avec un set de coucher de soleil au Piknic Électronik ce dimanche.

Malgré son emploi du temps chargé, Oli a bien voulu prendre le temps de nous préparer un mix exclusif parsemé de ses productions inédites et de nous parler de son parcours jusqu’à maintenant.

VICE : Salut Oli! Parle-moi du mix que tu as conçu pour nous.
The Holy : Dans le fond, j’ai vraiment été inspiré par le soleil qui se montre enfin. Je m’imaginais au Tokyo BBQ, mais avec des trucs différents. J’ai décidé de pas seulement y aller avec des nouveautés, mais aussi d’intégrer de vieux classiques. J’ai des tracks là-dessus qui datent de 2013, d’autres de 2019, et j’ai des chansons que j’ai produites qui ne sont pas encore sorties. Je voulais quelque chose de dansant, donc j’ai commencé avec des morceaux plus récents, et plus le mix avance, plus on retourne vers le passé. Je voulais vraiment distiller l’esprit d’être dehors sur la terrasse du Tokyo une journée ensoleillée.

Comment t’est venue la passion pour le DJing?
En grandissant, mon père a toujours été DJ. Il était propriétaire d’une salle de réception et il a commencé sa carrière comme ça. Il a commencé quand il avait 13 ans, avec ses vinyles, dans les années disco. Il organisait des soirées avec ses amis et, éventuellement, il s’est mis à louer des salles pour faire des événements, jusqu’à ce qu’il puisse s’acheter son propre endroit.

Je viens de Saint-Ambroise-de-Kildare, et notre maison était collée contre la salle de réception. Donc chaque samedi, j’entendais de la musique, depuis mon enfance. Autant du commercial que du vieux rap, du rock et ce que j’appelais à l’époque du dance, c’est-à-dire de la house et de la techno, que j’avais toujours aimées. En grandissant, je pensais pas vraiment à ça comme carrière, mais vers 2008, avec l’explosion de Justice et Bloody Beetroots et tout ça, j’ai commencé à triper. Les DJ étaient les nouvelles rockstars. Donc je me suis acheté mon premier contrôleur et, avec des amis, on s’est mis à organiser des soirées où les gens ne comprenaient pas trop ce qu’on jouait, mais c’était le fun!

Tu as pris une pause après, non?
Quand je suis arrivé à Montréal, je mixais plus trop. On a commencé C’est beau, et je travaillais sur ça. Je faisais des shifts au Mme Lee et, un soir, DJ Kelly m’a proposé de mixer avec elle. Ç’a été mon premier gig à Montréal, et de là ça a recommencé. Je faisais aussi quelques prods, mais je ne prenais pas trop ça au sérieux. Il y a deux ans, quand j’ai quitté C’est beau, je me suis dit que ça allait bien côté DJing et que je devrais me concentrer plus sur la production. Donc c’est ce que je fais ces jours-ci.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Tu nous prépares quoi pour le restant de l’été?
Cette semaine, c’est pas mal ma meilleure semaine de l’été. Mardi, j’avais le French Balcony au Mural, vendredi, je suis au Pied-du-Courant avec la famille Free99, le Tokyo BBQ samedi, et je suis au Piknic ce dimanche!

Sinon, je vais sortir un nouveau single qui s’appelle Scold, début juillet. Aussi, au jour de l’an j’avais sorti un remix d’une chanson traditionnelle québécoise, et j’avais eu une bonne réaction. Donc je me suis dit que j’allais le faire pour une autre chanson bien connue des Québécois, que je ne nommerai pas pour l’instant, pour la Saint-Jean-Baptiste!

Billy Eff est sur internet ici et .