Ce qu’il faut savoir sur la manifestation du 15 mars

Pourquoi vous allez entendre crier sous vos fenêtres et pourquoi vous devriez vous joindre la marche.

|
01 mars 2019, 4:11pm

Greta Thundberg Photo par Daniel Bockwoldt/DPA via ZUMA Press

Si on nous avait parlé d’un scénario de film dans lequel une jeune femme de 16 ans avec deux longues nattes changeait le monde, on aurait certainement roulé des yeux. C’est pourtant ce qui est en train de se passer.

En août 2018, Greta Thunberg, alors âgée de 15 ans, a décidé qu’elle n’irait pas à l’école les vendredis. Elle s‘est mise à faire la grève chaque vendredi devant le parlement suédois pour demander à son gouvernement des changements radicaux face à l’urgence climatique.

Des jeunes du monde entier se sont reconnus dans son action, et, suivant son exemple, des vagues d’étudiants ont organisé des grèves chaque vendredi dans leur pays depuis plusieurs mois.

Greta Thunberg ne pensait pas que ses actes prendraient cette ampleur et qu’elle serait à l’origine d’un tel mouvement. La jeune militante a choisi la date du 15 mars pour organiser une grève pour le climat parce que c’est la date à laquelle elle demandait au conseil municipal de Stockholm de présenter son budget carbone. Cette date est désormais synonyme d’un mouvement mondial.

Au Québec, les élèves du secondaire, réunis sous le nom Pour le futur Montréal organisent depuis trois semaines des marches chaque vendredi, et le regroupement étudiant La Planète s’invite à l’Université organise la grève du 15 mars à Montréal et à Québec, mais aussi à Sherbrooke, Baie-Comeau, Trois-Rivières, Gaspé et Chicoutimi. Le groupe calcule fréquemment le nombre d’associations étudiantes et d’étudiants qui feront grève. En date du 15 mars au matin, ils seraient près de 150 000 personnes dans les rues de Montréal et de Québec à manifester.

Des centaines de professeurs leur ont par ailleurs apporté leur soutien, et d’autres organisations comme La Planète s'invite au Parlement, Le Pacte et Greenpeace seront aussi présents pour marcher à leur côté.

Le mot d’ordre de cette grève mondiale pour le climat pourrait être résumé par les mots que Greta Thunberg a adressés aux leaders de ce monde lors du forum de Davos en janvier.

« Je ne veux pas que vous soyez plein d’espoir. Je veux que vous paniquiez. Je veux que vous ressentiez la peur que je ressens tous les jours. Et ensuite je veux que vous agissiez. »

En septembre 2018, l’ONU avait tiré la sonnette d'alarme, déclarant que le monde avait deux ans pour agir contre les changements climatiques, sans quoi on devra affronter des « conséquences désastreuses ». Cette déclaration avait été suivie d’un alarmant rapport du GIEC en octobre 2018.

Les étudiants québécois, comme ceux du monde entier, manifesteront le 15 mars pour demander aux gouvernements de s’engager concrètement dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

La manifestation pour le climat à Montréal, c’est le vendredi 15 mars 2019 à 13 heures, à partir du Monument George-Étienne Cartier.

Liens utiles :

Manifestation étudiante pour le climat à Montréal

Manifestation étudiante pour le climat à Québec

Marie Boule est sur Twitter.

Plus de VICE
Chaînes de VICE