Je me suis injecté des minéraux dans le bras pour être moins fatigué

J’ai pris soin de ne pas me renseigner sur ces perfusions avant d’y aller, afin de ne pas avoir un avis biaisé et de bénéficier d’un éventuel effet placebo.

|
déc. 6 2018, 9:06pm

Universal Images Group

L'article original a été publié sur VICE États-Unis.

Un récent voyage à Ibiza m’a fait comprendre que mon esprit et mon corps n’étaient plus en mesure d’endurer le genre de punition que je leur avais infligé la dernière fois que je m’étais rendu sur l’île la plus connue au monde. Mon précédent voyage remontait à 11 ans. J’avais 30 ans, et si je me souviens bien, l’ensemble des mauvaises répercussions physiques et mentales faisant suite à huit jours consécutifs de fête était à la fois gérable et passager. Mais cette fois-ci, alors que j’y étais allé à peine aussi fort que la dernière fois et pendant une durée beaucoup plus courte, je suis rentré chez moi en ayant l’impression que je m’étais infligé un mal irréparable. Pendant plusieurs jours, j’ai pleuré à la moindre provocation, je me sentais physiquement épuisé, et j’avais l’air d’une épave.

J’étais encore dans ce triste état lorsque j’ai reçu un mail d’une entreprise de relations publiques représentant les intérêts de Clean Market. Clean Market se définit comme un espace de bien-être qui propose une gamme de services intitulés « selfcare 2.0 ». Dans leurs locaux situés dans le Midtown à Manhattan, ils disposent d’un « salon de thermothérapie » comprenant un sauna infrarouge, une cabine de cryothérapie pour le corps entier ainsi qu’un appareil destiné à la cryodermie (pour le visage). Il y a aussi un bar qui offre des smoothies aux super-aliments, des barres énergétiques, des compléments alimentaires composés de plantes telles que le curcuma et la chlorophylle, ainsi que d’autres produits de bien-être et de beauté haut de gamme. Mais ce qu’ils voulaient que j’essaie par moi-même, c’était une de leurs « perfusions de bien-être » intraveineuses.

Les différentes formules proviennent de NutriDrip, une société avec laquelle Clean Market s’est associée. Chaque poche NutriDrip est censée améliorer un des différents aspects du bien-être. NutriSkinny, par exemple, promet de démarrer votre objectif de perte de poids par une perfusion « d’acides aminés mobilisateurs de graisse » et de L-carnitine pour aider à « métaboliser les glucides afin de limiter le stockage de graisse ». NutriGlow s’adresse aux personnes qui souhaitent améliorer l’état de leurs cheveux, de leur peau et de leurs ongles, tandis que NutriBrain s’adresse à celles et ceux qui souhaitent améliorer leur mémoire, leur concentration et leurs fonctions cognitives. Ce qui a attiré mon attention, c’est le fait que trois des quatorze concoctions étaient dédiées à l’atténuation de la gueule de bois, avec des concentrations « basic », « super » et « mega » à respectivement 119, 149 et 199 dollars. Vous pouvez même payer un supplément et demander à un employé de NutriDrip de vous administrer les perfusions confortablement installé dans votre canapé.

Suivant les conseils de l'infirmière, mon choix s’est porté sur la dose de coenzyme Q10 destinée à « l’énergie et à la récupération »

Alors certes, dans des circonstances normales, j’aurais placé les intraveineuses de bien-être dans la même catégorie que les bars à oxygène – encore une de ces modes scientifiquement douteuses permettant de soutirer de l’argent aux riches qui s’ennuient à l’heure du XXIe siècle. Mais j’étais prêt à tout essayer pour me sentir humain à nouveau, et j’ai trouvé du temps afin de me rendre dans les locaux de Clean Market dans l’espoir que cela me rendrait ma forme. J’ai même pris soin de ne pas me renseigner sur ces perfusions avant d’y aller, afin de ne pas avoir un avis biaisé et de bénéficier d’un éventuel effet placebo. L’entreprise m’a proposé ses services gratuitement.

Je suis entré dans un espace propre et relativement vide, avant qu’on m’emmène vers l’arrière de la pièce pour décider de ma perfusion. Deux autres personnes étaient assises dans des fauteuils inclinables, reliées à des poches placées au-dessus de leur tête. Le comportement de l’infirmière était si familier et chaleureux qu’au premier abord, je me suis dit qu’elle connaissait bien ces personnes. Puis elle s’est adressée à moi avec cette même amabilité, me mettant instantanément à l’aise.

L’infirmière m’a donné une carte des services et, après une brève conversation, m’a recommandé de choisir la perfusion NutriCleanse, le produit de prédilection de NutriDrip et son offre la plus populaire, qui coûte la modique somme de 249 dollars. Les principaux ingrédients sont la vitamine C, le glutathion et le sélénium, ainsi que le méthyle B12, le complexe B 100, le magnésium, le calcium et la taurine.

Après avoir signé ce qui semblait être une liste d’autorisations sur une tablette, l’infirmière a trouvé une veine adéquate et m’a relié à ma poche tout en dextérité et en douceur. J’ai passé les 45 minutes suivantes à en absorber tranquillement le contenu, avec l’infirmière présente à mes côtés pour veiller à ce que je reçoive les dernières précieuses gouttes avant de retirer la perfusion.

Pour plus d’articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

« Est-ce que vous désirez un booster avec ceci ? », m’a-t-elle demandé, me tendant à nouveau la carte des services. J’ai répondu oui. Suivant ses conseils, mon choix s’est porté sur la dose de coenzyme Q10 destinée à « l’énergie et à la récupération ». On m’a emmené dans une pièce privée où on m’a planté une nouvelle aiguille, cette fois-ci dans les fesses. La dernière chose que l’infirmière m’a administré fut une belle étreinte. Je me suis ensuite rendu dans le « coin café » afin de m’offrir un smoothie tout en essayant de discerner un quelconque changement dans mon état physique et/ou mental. Je me suis convaincu qu’hormis une douleur sourde au niveau de ma fesse gauche, je me sentais bel et bien un peu plus comme mon ancien moi.

Quand je suis rentré à la maison, j’ai commencé à chercher un avis professionnel quant à la subtile amélioration que je ressentais, et je me suis même demandé si le comportement chaleureux de l’infirmière n’était pas responsable d’une partie, sinon de la totalité, de ce ressenti. Après tout, il existe bien ce qu’on appelle le soin émotionnel.

Pour faire court, il est difficile de trouver dans la littérature scientifique des articles qui appuient l’efficacité des perfusions de bien-être. Elles sont importantes pour traiter les personnes qui ont une faible capacité d’absorption de vitamines et de minéraux via leur système digestif, mais à part ça, les médecins semblent sceptiques à l’idée que ces perfusions puissent offrir un réel avantage.

« Les perfusions de bien-être entrent dans le cadre de la médecine complémentaire » – Shoko Karakilic, médecin

Dans une étude de 2009, David Katz, directeur du Centre de recherche sur la prévention de l’École de médecine de l’université de Yale, a montré que les perfusions intraveineuses de vitamines peuvent avoir certains avantages pour les personnes atteintes de certaines maladies. Il a démontré que la vitaminothérapie intraveineuse réduisait la douleur chez les patients atteints de fibromyalgie, bien qu’il faille mentionner que le placebo a produit le même effet, et que le traitement n’était pas plus efficace que celui-ci.

« Le bien-être est un mode de vie, pas une solution miracle à coup d’intraveineuses, et ce peu importe ce qu’on y met », affirme Brent Bauer, directeur du programme de médecine complémentaire et intégrative de la Mayo Clinic. Il ajoute que les nutriments sont mieux consommés dans le cadre d’un régime alimentaire sain, et que le fait de les prendre par voie intraveineuse ne fait qu’introduire un risque, faible certes mais inutile, d’infection et de déséquilibre électrolytique.

J’ai pu m’entretenir avec le médecin en chef de NutriDrip, Shoko Karakilic, au sujet de la réticence de nombreux membres de la communauté médicale à valider les perfusions de bien-être. « Les perfusions de bien-être entrent dans le cadre de la médecine complémentaire », déclare-t-elle, expliquant qu’ils ne cherchent pas à remplacer une alimentation saine et une activité physique régulière, mais plutôt à « favoriser un mode de vie sain ».

Lorsque je lui demande pourquoi les gens n’arrivent pas à obtenir les nutriments dont ils ont besoin à partir des aliments qu’ils mangent, Shoko Karakilic me répond que les maladies, les médicaments, les intolérances et les sensibilités alimentaires ont eu un certain effet contraignant sur ce qu’un nombre important et croissant de personnes peuvent absorber grâce à une simple alimentation équilibrée. Elle mentionne la surconsommation d’antibiotiques, d’ibuprofène, le syndrome du côlon irritable, et ce qu’on appelle la prolifération bactérienne intestinale (aussi connue sous l’acronyme « SIBO ») : « Quand il y a une irritation de la membrane de l’estomac et de l’intestin grêle, ces nutriments ne peuvent pas être absorbés de façon optimale. »

Niket Sonpal, gastro-entérologue à New York, reconnaît que les personnes souffrant de diverses affections peuvent être prédisposées à la malabsorption des nutriments, en particulier celles allergiques au gluten ou atteintes de la maladie cœliaque. « C’est parce que les anticorps contre le gluten réagissent avec la muqueuse de l’appareil digestif et que notre corps attaque littéralement les intestins », explique Niket Sonpal, ajoutant que cela peut entraîner une anémie ferriprive, une carence en vitamine B12, en folate ou même en vitamines liposolubles comme la vitamine D. Mais s’il reconnaît que le SIBO peut entraîner une mauvaise absorption des nutriments, il ne pense cependant pas que ce soit le cas avec le syndrome du côlon irritable. Il insiste sur le fait que toute personne devrait consulter un médecin pour savoir si elle souffre d’un de ces problèmes avant d’essayer une perfusion de bien-être.

Shoko Karakilic de NutriDrip poursuit en disant que même pour la minorité apparente d’entre nous dont les boyaux ne sont pas en révolte, seulement 10 à 20 % d’un mélange de vitamines et de minéraux administré par voie orale est absorbé, par opposition à plus de 90 % des nutriments via une poche de perfusion. Il semble que le fait de s’administrer des nutriments par voie intraveineuse permet effectivement aux vitamines d’entrer dans la circulation sanguine plus efficacement que lorsqu’elles sont absorbées via le système digestif. Ce n’est pas forcément mieux, mais c’est peut-être la raison pour laquelle moi et d’autres patients qui ont reçu des perfusions de bien-être déclarons nous sentir en meilleure santé immédiatement après le traitement, même si évidemment cela pourrait aussi n’être que le simple résultat de l’effet placebo.

« Personne ne peut vraiment nier le pouvoir de l’effet placebo, concède Shoko Karakilic. Cependant, non seulement les vitamines et les minéraux ont une action rapide lorsqu’ils sont administrés par voie intraveineuse, mais le fait d’obtenir le liquide par voie intraveineuse peut faire une différence significative dans la façon dont les gens se sentent. » Elle poursuit en disant que les gens n’absorbent que dix pour cent des liquides qu’ils boivent – un autre chiffre que j’ai du mal à confirmer.

Toujours est-il que de plus en plus de salons de perfusion continuent de voir le jour et les gens y reviennent constamment. Le conseil de Brent Bauer est de s’en tenir aux bases pour obtenir les mêmes effets.

« Si vous voulez promouvoir la santé et le bien-être, mangez des aliments entiers et mettez l’accent sur les fruits et les légumes, faites de l’exercice tous les jours, faites des exercices faisant appel à l’esprit et au corps pendant au moins 30 minutes chaque jour, restez en contact avec vos amis et votre famille, respectez votre tradition spirituelle et ayez une bonne hygiène du sommeil », dit-il, citant des études qui ont montré que ces méthodes de mode de vie – lorsqu’elles sont combinées – peuvent améliorer nos gènes, réduire le risque de cancer, le diabète, les maladies du cœur et d’Alzheimer, la fatigue, améliorer notre productivité, etc. « Vous n’obtiendrez jamais ça d’une poche de nutriments versée à l’intérieur d’une veine. »

Plus de VICE
Chaînes de VICE