Ce jacket vous donnera l’allure d’un Transformer

Une designer montréalaise fait capoter le monde de la mode avec ses créations 3D.

|
juin 13 2017, 9:30pm

Yan Bleney

Marie-Eve Beaudoin est la jeune tête créatrice de 24 ans derrière la ligne 3-Dimensional, une gamme de vêtements texturés et multidimensionnels. Après une collaboration avec la marque canadienne de street-wear Hip and Bone, elle attire déjà l'attention d'une nouvelle génération stylée qui s'ennuie franchement dans l'abondance de designs aseptisés qu'on retrouve actuellement sur la planète fashion.

Yan Bleney
Crédit photo - Yan Bleney

Pourtant, son parcours dans la mode paraît à première vue plutôt traditionnel. Après avoir terminé des études en commercialisation de la mode au Cégep Marie-Victorin à Montréal, elle a effectué un stage en relations publiques au siège social de Chanel, avant d'en faire un autre au magazine Fashion à Toronto. Également mannequin pour l'agence Montage, elle a continué d'enchaîner les contrats pendant ses études.

Alors, qu'est-ce qui peut bien pousser une jeune femme apparemment déjà promise à une carrière prometteuse à se lancer dans un projet aussi marginal?

« L'an passé, j'étais à New York et je suis allée à un show de Young Thug toute seule. Je voulais un nice jacket donc je suis allée m'acheter des immenses lettres en bois que j'ai collées sur mon jacket en jeans que j'avais teint avec du spray paint jaune. Ça ne tenait vraiment pas et ça décollait pendant que je dansais, mais tout le monde venait me demander où je l'avais acheté et si je pouvais leur en faire un », raconte-t-elle.

Elle a ensuite commencé à créer des lettres en 3D dans le sous-sol de ses grands-parents afin de donner une direction plus précise à ses créations.

Crédit phot - Yan Bleney
Crédit photo - Yan Bleney

« Ma famille ne comprenait pas pourquoi je voulais ressembler à Optimus Prime, mais, comme elle n'a pas le choix de m'aimer, elle me supportait quand même. Les réactions ont toujours été super positives, car c'est facile de connecter avec le concept. Tout ce que je crée, c'est toujours pour les autres et ça s'est vite reflété dans le projet », dit-elle.

Son style personnel est d'ailleurs très architectural, elle aime détourner les choses de leur première fonction. Pour elle, un chapeau n'est pas nécessairement fait pour être porté sur la tête. Elle se prend rarement au sérieux et son sens de l'humour se reflète dans ses outfits colorés. D'ailleurs, ne soyez pas surpris si vous l'apercevez avec des pantalons Jeremy Scott rose et un t-shirt avec la face de The Rock.

Ses créations plus qu'originales ont attiré l'attention de gens du milieu artistique. Son nom circule sur la scène locale de la mode, et le marché international commence à la courtiser.

« J'ai fait un jacket pour Luvk, une chanteuse de New York avec qui R. Kelly travaille présentement pour le vidéoclip de sa chanson Try my wave. Son manager m'a par la suite approchée pour en avoir un lui aussi. Puisqu'il vient de Chicago, je lui ai proposé de construire la shape de la ville avec les couleurs des Chicago Bulls et de l'attacher au dos du jacket et il a vraiment aimé l'idée! » m'a-t-elle expliqué.

La collaboration avec Hip and Bone est arrivée tout aussi naturellement. Elle les a rencontrés par hasard au UPS à Montréal.

« Le designer, Carlos Fogelman, a adoré l'idée et m'a proposé de faire une collection exclusive avec eux pour l'ouverture de leur magasin à Montréal. C'était exactement la direction où je m'en allais avec le projet, celle de collaborer et d'offrir une troisième dimension à d'autres brands. J'avais un court délai, mais j'ai réussi, avec l'aide des gens de All Studio, qui me laissent travailler avec leur imprimante 3D, à concrétiser tout ce que je pense », dit-elle.

Crédit photo - Yan Bleney

Elle sait que ses créations risquent de ne pas plaire à tout le monde. Pourtant, elle aimerait que les gens oublient leurs idées préconçues et réapprennent à s'amuser avec leurs vêtements.

« Par instinct de survie, le cerveau de l'humain va toujours essayer de maintenir le niveau d'anxiété bas en essayant de nous forcer à rester dans notre zone de confort. Quand on me dit "ce n'est pas tout le monde qui peut porter des vêtements 3D", je réponds pourquoi pas? Je veux voir des avocats, des gens qui travaillent chez Home Depot, des artistes et même Justin Trudeau en porter », déclare-t-elle.

Marie-Eve travaille présentement sur d'autres collaborations avec des brands qu'elle ne peut pas dévoiler pour l'instant. Peu importe le projet sur lequel elle travaille, il y a fort à parier que le résultat sera tout sauf ennuyeux.

Plus de VICE
Chaînes de VICE