Publicité
techno

Il y a un problème de mise en ligne de « nudes » chez les jeunes

Des cas impliquant des enfants de seulement huit ans ont été récemment répertoriés par la GRC.

par Billy Eff
04 janvier 2019, 12:40am

Photo par Justin Main via Unsplash

La plupart des jeunes savent mieux utiliser les nouvelles technologies que leurs parents et comme le rapporte la Gendarmerie royale du Canada (GRC), cela peut parfois causer des problèmes.

La police nationale lance un message d’avertissement aux parents pour qu’ils gardent un œil sur l’activité en ligne de leurs enfants, après que quatre enfants aux Nouveau-Brunswick, âgés de 8 et 12 ans, ont volontairement transmis des images et des vidéos d’eux-mêmes sans vêtements sur des sites gratuits. C’est l’Unité de cyberexploitation sexuelle des enfants de la GRC qui a identifié les enfants, qui auraient apparemment simplement transmis les images, sans que qui que ce soit leur ait demandé de le faire. La police confirme que tous les enfants sont en sécurité, et qu’il n’y a aucun contrevenant dans le dossier.

« Il est malheureusement de plus en plus commun pour les jeunes, même des enfants, de mettre en ligne des photos et vidéos d’eux-mêmes pouvant être exploitées, et une fois que c’est en ligne, ça ne peut pas toujours être retiré », a expliqué la sergente Chantal Farrah à CTV.

Elle rappelle aussi que de mettre en ligne toute image ou vidéo de nature sexuelle montrant une personne mineure est une infraction de pornographie juvénile, et elle recommande aux parents d’enseigner aux enfants à ne rien faire en ligne qu’ils ne feraient pas dans un centre commercial.

L’an dernier, un rapport du Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique a estimé que 40 % des Canadiens âgés de 16 à 20 ans avaient déjà envoyé des photos nues d’eux-mêmes à autrui, et 30 % ont admis avoir partagé des photos qui leur ont été envoyées à d’autres. 42 % des personnes sondées ont aussi rapporté que leurs photos avaient été transmises sans leur consentement.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

L’internet est l’outil fondamental pour la propagation de la pornographie juvénile, et des cas ont déjà été relevés de mineurs accusés de distribution de ce genre de matériel. De plus, les pédophiles en ligne usent de tous les moyens possibles pour leurrer leurs victimes, que ce soit en prétendant être des représentants d’agences de mannequins ou en se faisant passer pour des croquettes de poulet et de la crème glacée.