Facebook va vous permettre de supprimer certaines données de navigation

« C’est un peu comme arriver devant un feu de forêt et jeter une gourde d’eau sur un arbre. »

|
mai 1 2018, 8:54pm

Photo: AP/Marcio Jose Sanchez

Facebook souhaite vous donner l’option de supprimer une partie de votre historique de navigation.

Les sites web que vous avez visités à partir du réseau? Les applications sur lesquelles vous avez cliqué? Tout cela pourrait être effacé de votre profil Facebook, une fois que la fonction « Clear History » sera offerte. Ce qui devrait prendre « quelques mois ».

Le vice-président de Facebook, Eric Egan, également directeur de la confidentialité, explique dans un communiqué que « cette fonction va vous permettre de voir quels sites et quelles applications nous envoient de l’information quand vous les utilisez, de supprimer cette information de votre compte et de désactiver notre capacité à emmagasiner cette information à votre compte à l’avenir ».

Le cofondateur et directeur général de Crypto.Québec, Jean-Philippe Décarie-Mathieu, y voit là une « grosse job de relations publiques ».

Ce qu’on comprend du communiqué, c’est que malgré « Clear History », l’information de l’historique de navigation sera toujours conservée. C’est simplement qu’elle ne serait plus directement associée à votre compte.

« Ça me semble pas loin d’être esthétique comme changement, considère celui qui est également spécialiste en cybersécurité aux Commissionnaires du Québec. C’est un peu comme arriver devant un feu de forêt et jeter une gourde d’eau sur un arbre. C’est vraiment du damage control », illustre-t-il.

L’annonce survient alors que le président de Facebook, Mark Zuckerberg, se trouve au cœur de la tourmente. Il a été révélé en mars que l’entreprise Cambrige Analytica avait obtenu les données de dizaines de millions d’utilisateurs sans leur consentement, prélevées au moyen d’une application appelée « thisisyourdigitallife ». Tout cela dans le but allégué d’influencer le cours de l’élection américaine.

Après avoir fait la manchette des semaines durant et avoir été la cible de maintes critiques, Zuckerberg s’est retrouvé à devoir témoigner devant le Congrès américain.

Un coup d’épée dans l’eau?

Cette annonce, c’est trop peu, dénonce M. Décarie-Mathieu. On a très peu de précisions sur la portée réelle de la fonction et on ignore à quel point elle sera facile d’utilisation.

De plus, ça ne change absolument rien à toute l’information que Facebook emmagasine déjà sur vous sur une base quotidienne.

« C’est certainement pas une panacée, analyse Jean-Philippe Décarie-Mathieu. Tout ce qui est relié au privacy du chat, qu’est-ce qui se passe avec ça? Ça l’affecte pas. La rétention de fichiers journaux, les logs, tout ce qui se passe... C’est sûr que ça va rester, pour des raisons légales et autres. »

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

L’expert est convaincu d’une chose : le modèle d’affaires de Facebook n’est pas près de changer.

VICE prend soin de préciser que le nombre de fois que vous avez stalké le profil de votre ex dans la dernière année ne sera toujours pas un secret pour Facebook malgré « Clear History. »

C’est un pensez-y-bien.

Justine de l'Église est sur Twitter.

Plus de VICE
Chaînes de VICE