Publicité
tristesse

Le Québec est la province la moins populaire du pays

Personne ne nous aime.

par Marie Boule
24 janvier 2019, 10:37pm

Photo par Tom Pumford via Unsplash

Si le Canada était une cour de récréation, le Québec serait l’élève qui reste dans un coin de la cour, et avec qui personne n’a envie de jouer. C’est le sentiment que l’on a après avoir lu les résultats de l’étude menée par l’Institut Angus Reid, qui nous apprend que seuls 5 % des Canadiens estiment que le Québec est proche de leur province, ou ami avec leur province.

Cette étude de l’Institut Angus Reid fait partie d’une série de sondages en quatre parties sur l’identité de l’Ouest canadien. L’institut a conduit un sondage en ligne auprès de 4024 Canadiens membres du forum Angus Reid.

Pour enfoncer le clou, la moitié des Canadiens (53 %), y compris un Québécois sur cinq (21 %), estiment que le Québec prend davantage du Canada que ce qu'il offre en retour.

Quatre Canadiens sur dix, toutes provinces confondues, perçoivent le Québec comme hostile, une tendance particulièrement forte en Alberta et en Saskatchewan. Une hostilité que le National Post croit liée aux déclarations de François Legault, qui avait écarté en décembre dernier l’idée de tout projet d’oléoduc pour transporter le pétrole de l’ouest du Canada par le Québec : « J'ai été très, très clair, avait-il dit, il n'y a aucune acceptabilité sociale au Québec pour avoir un oléoduc. »

Un nombre important de Québécois considèrent également qu'une grande partie du reste du pays est défavorable à leur propre province. Par exemple, 51 % des Québécois pensent que l’Alberta est hostile au Québec. Et trois Québécois sur dix déclarent qu'aucune autre province n'est particulièrement gentille avec eux.

Mais les statistiques de cette étude qui nous brisent le plus le cœur, ce sont celles qui montrent que les Québécois ont tendance à dire qu'ils considèrent leur voisin comme un ami proche (44%), mais qu’aucune autre province ne partage ce point de vue.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Par exemple, 44 % des Québécois considèrent l’Ontario comme une province amie, mais seulement 12 % des Ontariens ressentent la même chose envers les Québécois. Même chose avec les habitants du Nouveau-Brunswick : 40 % des Québécois pensent qu’ils sont leurs amis, mais seuls 13 % des Néo-Brunswickois pensent la même chose.

On ne devrait peut-être pas être surpris par cet amour à sens unique. Après tout, pour reprendre l’idée de la cour de récré, si un élève répète pendant des années qu’il veut lancer sa propre école et qu’il en a marre d’être dans la même cour que tout le monde, il ne faut pas s’étonner que ses camarades n’aient pas vraiment envie d’être amis avec lui.

Tagged:
Canada
Quebec
sondage
amitié
institut angus reid