La moitié des Américains qui pensent être allergiques ne le sont pas vraiment

L’organisme Allergies Québec observe un phénomène similaire dans la province.

|
janv. 10 2019, 7:50pm

Photo par rawpixel via Unsplash

Une nouvelle étude publiée dans le journal médical JAMA Network Open révèle qu’au moins un adulte sur dix serait atteint d’une allergie alimentaire aux États-Unis. Et qu’une personne sur cinq se croit atteint d’une allergie alimentaire alors qu’elle ne l’est probablement pas.

Cette étude réalisée auprès de plus de 40 000 Américains permet aussi de conclure que de tous ceux se croyant allergiques à un ou des aliments (que le diagnostic soit fondé ou non) seulement un sur 20 aurait reçu un réel diagnostic de la part d’un médecin spécialiste. Les autres pourraient souffrir d’une intolérance alimentaire ou d’une autre pathologie liée à la nourriture, croient les auteurs de l’étude.

La différence entre une allergie et une intolérance est assez grande. « Les allergies alimentaires sont des réactions du système immunitaire à une ou des protéines d’un aliment donné, tandis qu’une intolérance est plutôt en réaction au sucre d’un aliment : c’est un problème au niveau gastro-intestinal digestif qui est causé par un problème d’enzymes », distingue Dominique Seigneur, directrice des communications et directrice générale par intérim chez Allergies Québec.

Bien que les résultats de l’étude reflètent une réalité américaine, Mme Seigneur observe un phénomène similaire dans la province. L’attente pour consulter un spécialiste mène beaucoup de personnes à interpréter leurs réactions et à diagnostiquer elles-mêmes une allergie, ce qui cause une fluctuation dans les chiffres de la prévalence des allergies alimentaires.

« Il y a à peu près 70 allergologues au Québec, c’est très peu pour une population d’environ 300 000 personnes qui vivent avec des allergies alimentaires », explique-t-elle.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Au pays, environ 7 % des Canadiens déclarent souffrir d’au moins une allergie alimentaire, soit environ 2,5 millions de personnes selon Santé Canada. L’organisme précise toutefois que « sur la base d'un diagnostic d'allergie alimentaire posé par un médecin, ce chiffre est probablement un peu moins élevé ».

Donc, avant de dire à tout le monde que vous êtes « allergique au lactose » parce que vous avez des gaz, allez consulter un spécialiste.

Plus de VICE
Chaînes de VICE