Publicité
Météo

De Trump à tous les Américains : il pleuvra beaucoup « du point de vue de l’eau »

Il a aussi dit de l'ouragan Florence qu’il était mauvais, vilain et gros.

par Drew Schwartz
19 septembre 2018, 7:00pm

Source : capture d’écran sur Twitter

Quelques jours avant que l’ouragan Florence touche terre, Trump a averti les États-Unis des dangers d’une façon qui pourrait être la plus bizarre humainement possible, déclarant qu’il sera « extrêmement gros » et que ce sera « extrêmement pluvieux ». Mardi, alors que les résidents de Caroline du Nord et du Sud étaient toujours aux prises avec des inondations causées par l’ouragan, il a pris la décision hautement présidentielle d’offrir à la nation quelques évidences de plus dans une vidéo en apparence improvisée, décousue et par moments complètement inintelligible sur Twitter, dans laquelle il rappelle à tous que l’eau est, en fait, humide.

« Cet ouragan sera fort », a-t-il dit devant la Maison-Blanche, « et l’un des plus abondants en pluie qu’on n’ait jamais vus, du point de vue de l’eau. »

Voilà ce qui se passe. Du point de vue de n’importe quel autre liquide, on dirait que c’est un ouragan complètement sec, mais heureusement Trump nous a éclairés : c’est d’eau qu’on parle. Par contre, affirmer que l’ouragan Florence est l’un de ceux occasionnant le plus de pluie n’est pas rigoureusement exact. Beaucoup de tempêtes ont causé de plus abondantes averses, dont l’ouragan Harvey, qui a provoqué plus de 150 cm de pluie au Texas l’an dernier selon la National Oceanic and Atmospheric Administration. On se demande pourquoi la personne responsable de cette vidéo n’a pas été suffisamment déconcertée par les commentaires pseudo-scientifiques du président au sujet de l’eau pour les couper au montage ou reprendre depuis le début.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Toujours est-il que Trump a enchaîné avec d’autres remarques révélatrices, déclarant que c’était un mauvais ouragan, que c’en était un vilain, et un gros, en plus de le qualifier de tough à trois reprises distinctes. C’est un avant-goût de ce que les Américains pourront recevoir directement à compter du mois prochain, quand le président sera en mesure d’envoyer des messages d’alerte à presque tous les téléphones cellulaires aux États-Unis par l’entremise de la Federal Emergency Management Agency.

Suivez Drew Schwartz sur Twitter .

Tagged:
Science
Twitter
Trump
Donald Trump
pluie
ouragan florence