Des suprématistes blancs auraient lancé une pétition pour faire annuler Far Cry 5

Selon le document, à l'authenticité douteuse, ils voudraient que le jeu se déroule au Canada et que les méchants soient plutôt des musulmans.

|
mai 30 2017, 7:55pm

L'Amérique profonde n'aime pas qu'on se foute de sa gueule. Depuis l'élection de Donald Trump, une partie plutôt rurale de la population américaine prend sa revanche sur une planète peuplée d'hipsters qui jouent au molki le dimanche avec une enceinte portable Bluetooth. Depuis quelques jours, le jeu Far Cry 5 – développé et édité par Ubisoft Montréal – a fait s'éveiller les voix des suprématistes blancs américains qui s'estiment moqués, caricaturés et définis comme les méchants d'un pays « qu'ils protègent ».

Far Cry 5 a été dévoilé récemment dans une série de trailers dévoilant l'univers du jeu : le Montana, un État très rural des États-Unis. Le jeu place le personnage au milieu d'une région persécutée par une secte dont les membres ressemblent énormément au stéréotype du suprématiste blanc américain : un grand type portant une énorme barbe, chrétien pratiquant et passionné de 4x4. L'extrême droite américaine avait immédiatement fait part de son sentiment d'injustice et d'indignation. « Devinez qui sont les méchants dans le prochain Far Cry ? Les terroristes musulmans, poseurs de bombes ? L'État islamique qui brûle des gens vivants ? Nope. Les chrétiens », a par exemple fustigé Paul Ray Ramsey, importante figure de l'alt-right, mouvement identitaire, nationaliste et islamophobe ayant largement soutenu Donald Trump et Marine Le Pen durant les élections présidentielles américaine et française.

Aujourd'hui, nos suprématistes adorés auraient lancé une pétition sous la bannière Gamers United pour faire annuler le jeu, carrément. Le texte qui l'accompagne est à la limite de la parodie, ce qui nous fait fortement douter de son authenticité : « Changez le décor du jeu pour la sortie dans certains pays. Ok, on comprend que l'anti-américanisme marche en France, et je ne vous demande pas d'abandonner vos profits à cause des plaintes. Je ne voudrais pas passer pour l'une de ces féministes hypocrites, hein ? Mais pour l'Amérique en ce moment, l'anti-américanisme, c'est hors de question. Vous devez vous adapter. Situez l'histoire au Canada pour les Américains. » Évidemment, cela reviendrait à faire plusieurs jeux, ce qui est techniquement impensable et intellectuellement complètement con. On dirait un élève à qui on dit d'aller au coin et qui se retourne en disant que son pote a fait pire que lui.

Même si ce ce texte s'avérait entièrement parodique, le seul simple fait qu'il ait autant circulé et qu'il soit passé pour crédible me semble être une information en soi. Imaginez : 500 signatures doivent être récoltées avant que la signature soit remise à Ubisoft. On imagine mal le studio français dire « Ok les gars désolé, c'est vrai que vous êtes géniaux avec vos pick-up, vos barbes et vos passages à tabac d'étrangers. On a bossé dessus cinq ans mais on va tout reprendre, pas de problème » pour 500 signatures. Plus sérieusement, il est assez amusant de voir cette frange de la population s'offusquer d'un jeu qui met un scène l'extrémisme américain, alors que ces mêmes personnes ne voyaient aucun problème à tuer des centaines de « terroristes » dans Call of Duty pendant des années. À croire que certains Américains préfèrent quand c'est eux qui réécrivent l'histoire. Heureusement pour eux, Call of Duty WW2 arrivent très bientôt et ils pourront sauver la France.

Suivez Paul sur Twitter .

Plus de VICE
Chaînes de VICE