On a parlé avec l’un des Québécois de l’extrême droite présents à Charlottesville