Je suis celui qu'on surnommait le « gentleman voleur »