Lire: Deux ans après l'attentat, l'extrême droite se radicalise-t-elle à Québec?