Le ministre de la Sécurité publique admet que les groupes d’extrême droite sont une menace