FYI.

This story is over 5 years old.

nieuws

Blackface Is the New Black

Dernièrement, des affiches à l’effigie de deux joyeux vieillards sont apparues sur les murs de Berlin dans le cadre de la promotion de la pièce...
24.4.12

Photo publiée avec l'aimable autorisation de Derdehmel et du Schlosspark Theater

Dernièrement, des affiches à l’effigie de deux joyeux vieillards sont apparues sur les murs de Berlin dans le cadre de la promotion de la pièce de Herb Gardner, I’m Not Rappaport, produite par le Schlosspark Theater. Cette comédie tourne autour de deux vieux qui discutent à Central Park – l’un est juif, l’autre est noir. Diddi Hallervorden joue le rôle de Nat, le Blanc, et Joachim Bliese joue Midge, le Noir, ce qui n’est pas si évident vu que Joachim est blanc et qu’il se noircit le visage pour le rôle. On a voulu mesurer à quel point toute cette histoire était raciste (spoiler : très raciste), du coup on a interviewé Tahir Della, membre du conseil de l’Initiative Schwarzer Deutscher, un groupe de soutien aux Noirs d’Allemagne qui a été l’une des premières organisations à dénoncer cette pièce. VICE : Vous trouvez ça bizarre qu’ils n’aient pas trouvé un seul acteur noir berlinois pour ce rôle ?
Tahir Della : Il existe un groupe d’acteurs noirs à Berlin : le Label Noir. Ils ont organisé un casting national il n’y a pas longtemps, et des tonnes de personnes sont venues auditionner. Pour moi, c’est impossible que le théâtre n’ait trouvé personne. La troupe affirme qu’elle n’avait en aucun cas l’intention d’être raciste.
Je crois que tout est dans la définition du mot « racisme ». Le théâtre et ses apologistes s’approprient ce pouvoir. Mais ils ne peuvent pas faire ça. Ils nous dépeignent comme une mafia anonyme et virtuelle.

La pièce a été jouée plein de fois avec des acteurs blancs au visage noirci, ce qui, apparemment, est tout à fait admis dans le théâtre allemand.
Ce n’est pas vrai. Il y a toujours eu une résistance. Le prestigieux Deutsches Theater a carrément dû annuler Clybourne Park de Bruce Norris parce que le dramaturge lui-même leur avait interdit de prendre des Blancs pour les rôles de Noir. Le théâtre soutient qu’il est ridicule de critiquer la pièce parce que son thème est l’entente entre deux hommes – comment ils deviennent amis malgré leur différence d’origine.
Ce n’est pas une question de pièce, de théâtre ou même d’acteurs. Nous protestons contre la discrimination des acteurs noirs en Allemagne. Et c’est exactement ce qu’ils admettent quand ils disent qu’il n’y a pas assez de rôles et qu’ils ne peuvent pas embaucher de Noirs. Ils ont également déclaré que s’ils n’étaient plus autorisés à noircir les visages des acteurs blancs, des pièces classiques comme Othello ne pourraient plus être jouées.
On veut que les acteurs noirs puissent jouer les rôles de Noir. Un acteur blanc peut jouer n’importe quel rôle et les acteurs noirs ne peuvent même pas jouer leur propre rôle. Aux États-Unis, les visages noircis sont apparus pour empêcher les Noirs de monter sur les planches et c’est exactement ce qui se passe ici.