FYI.

This story is over 5 years old.

Stuff

DRUGS 101 – Avantages et inconvénients de la nouvelle défonce

Quelques trucs à dire sur ces médicaments du futur avec lesquels vous vous amusez
03 april 2012, 10:00pm

Les drogues peuvent être cool et amusantes mais elles foutent également votre vie en l'air, vident votre compte en banque, modifient votre personnalité, vous envoient en prison et vous tuent. Juste pour préciser, la dernière moitié de cette phrase s'applique davantage aux gens qui sont VRAIMENT dans la drogue.

Beaucoup d'entre vous feront leur entrée dans le monde sauvage et impitoyable de la drogue à l'université. Vous serez quelques uns à vomir, à faire une crise de panique et à ne plus jamais recommencer. En revanche, la majorité d'entre vous continuera à en prendre sous ses différentes formes avant que qu'un événement embêtant (souvent, très embêtant) ne survienne ou que vos parents vous chopent.

En gardant tout ceci à l'esprit, nous avons dressé une liste des drogues qui « tournent » parmi « les jeunes » depuis un peu plus de dix ans. Nous avons aussi demandé à ce type – que nous appellerons arbitrairement Frank – de nous en parler.

GHB

On pensait qu'il était seulement réservé aux mecs sapés en cuir lors des soirées « fist of all » en sex-club berlinois mais, depuis quelques années, il connaît aussi un certain succès dans les soirées étudiantes. Les gens en mettent dans des bouteilles de jus de fruits et le boivent. Attendez-vous à une montée euphorique qui ressemble à celle de l'alcool sans le côté relou ni agressif. En revanche, mélangé à l'alcool ou pris en trop grande quantité, le GHB finira par vous faire vomir vos tripes, tomber en syncope et peut-être bien, mourir. Ne mélangez jamais ça avec de la coke – sous aucun putain de prétexte – ou vous aurez l'impression que votre tête va exploser.

L'avis de FRANK : Un petit bouchon vous rendra euphorique, heureux, sensuel et désinhibé. Si vous en prenez trop, ça agira comme un sédatif et vous serez très somnolent. À trop forte dose, vous vous sentirez vraiment désorienté et physiquement malade. Vos muscles seront paralysés et vous aurez des spasmes. Il se peut aussi que vous tombiez dans les pommes et que votre système respiratoire ralentisse –voire, qu'il s'arrête complètement.

ADRÉNALINE

Ces petites seringues de plaisir potentiel sont distribuées uniquement sur prescription médicale. Malgré tout, vous connaissez forcément quelqu'un qui, en seulement un aller-retour à la pharmacie, peut vous en fournir assez pour tenir un an . En effet, on en prescrit aux gens allergiques aux noix, aux abeilles ou aux piqûres de guêpes lorsque ces allergies entraînent un choc anaphylactique, une hypertension des muscles pouvant conduire jusqu'à la mort par asphyxie. L'épinéphrine (EpiPen) aide à lutter contre cette tension en relâchant les muscles avec de l'adrénaline pure. Vous avez déjà lu ou vu Las Vegas Parano ? Ils en prennent à la toute fin et cette merde est à l'origine de leur black out de trois jours. Vous pouvez néanmoins en stopper les effets en vous plantant une aiguille grande comme le pouce dans la cuisse.

L'avis de FRANK : L'adrénaline fait battre votre cœur plus rapidement. Ce n'est pas une substance banale que tout le monde peut prendre. Tout va plus vite : votre cœur donc, mais aussi l'ensemble de votre système respiratoire. Il existe un gros risque de crise cardiaque. C'est quelque chose qui devrait toujours être pris sur ordonnance. C'est potentiellement une drogue très dangereuse si vous l'ingérez sans contrôle médical.

FOXY (5-MEO-DIPT)

Le Foxy fait partie de ces drogues qui ont d'abord été légales avant d'être par la suite reclassifiées – comme des dizaines d'autres dopes de synthèse ces six, sept dernières années –et qui sont donc aujourd’hui super difficiles à trouver. Ça se présente souvent sous la forme d'une poudre blanche et sachez-le, c'est le truc le plus désagréable à sniffer du monde. Genre, encore plus que fumer un caillou de merde séchée avec du sable dissous dans des vapeurs d'acide sulfurique. Les effets sont similaires à ceux d'un aphrodisiaque et d'un acide, en simultané : ça signifie que vous chopez une gaule infernale en voyant des choses qui n'existent pas. Comme toutes les drogues, tout dépend de la situation dans laquelle vous êtes en la prenant. Bref, prenez-là plutôt avec votre nouvelle copine lors d'une fête chez un pote que dans un squat entouré de hippies séropositifs.

L'avis de FRANK : Je n'en ai jamais entendu parler. On dirait l'unes de ces dernières variantes de l'ecstasy. J'aimerais bien en savoir plus, s'il vous plaît.

CLEAR

On l'appelle comme ça parce qu'elle est invisible lorsqu'on la dissout dans l'eau ; c'est notamment pour cette raison que la CLEAR (aussi connue sous le nom « THG ») est un incontournable des clubs gay européens. L'effet principal ressemble à une sorte de montée onirique procurée par l'inhibition des neurotransmetteurs. Elle cause un tel ralentissement des synapses que les sons et les autres perceptions sensorielles peuvent prendre cent fois plus de temps à être détectés par le cerveau. Vous finissez par vous sentir complètement déconnecté de votre environnement. Le truc le plus marrant avec la CLEAR (lorsqu'elle est prise à forte dose), c'est que les gens finissent par croire qu'ils sont invisibles.

L'avis de FRANK : Je n'en ai jamais entendu parler. C'est souvent dans la communauté gay que les drogues font leur apparitions ; parfois même cinq ou six ans avant que tout le monde en prenne. C'est ce qui s'est passé avec la Crystal Meth. Les homosexuels sont aussi les premiers à avoir pris des xeus. En fait, ils en prennent depuis presque trente ans. Le CLEAR ressemble au Temazepam ou à quelque chose de ce genre ; les gens qui prennent ce type de drogue ont aussi l'impression qu'ils sont invisibles. On peut les voir essayer de voler des trucs dans les magasins tout en étant persuadés que personne ne les grille.

ZOLPIDEM

C'est un sédatif hypnotique qu'on peut se procurer sans ordonnance en Inde. Ils sont conçus pour assommer les schizophrènes afin qu'ils ne rêvent pas éveillés et n'entendent pas de voix bizarres. Si vous avez pris d'autres drogues avant d'en ingérer, le ZOLPIDEM aura des effets hyper chelous avant de vous rendre complètement inconscient. Vous serez très heureux mais aussi très lent : un peu comme un gosse trisomique à qui on aurait donné un collier de fleurs pour jouer. Le plus souvent, cette came actionne une sorte de pilote automatique chez les gens. Ensuite, ils ne se rappellent plus du tout de ce qu'ils ont fait. Le truc cool, c'est que que vous pouvez vous réveiller en forme après une bonne nuit de sommeil, peu importe ce que vous avez bien pu faire la veille. Le truc moins cool, c'est qu'il y a pas mal de chances pour que vous ayez pissé partout dans la salle de bain de votre pote et qu'il vous réveille brutalement un peu plus tard pour vous forcer à nettoyer votre urine en hurlant. Ne prenez pas cette drogue en société ou vous ressemblerez au lapin de la pub Energizer, en encore plus relou. Ça permet aussi aux gens pas très bienveillants de vous faire subir toutes sortes de sévices une fois passé dans l'inconscience la plus brumeuse.

L'avis de FRANK : C'est un médicament. Vous devez impérativement consulter un médecin avant d'en prendre. Je ne sais pas s'il s'agit d'un antidépresseur ou d'un tranquillisant. Les tranquillisants ralentissent tout. Si vous n'avez pas de prescription médicale, ne les prenez pas. Au mieux, vous vous sentirez vraiment vaseux, au pire, votre cœur s'arrêtera de battre.

DMT

Aka « le truc le plus baisé qui vous soit jamais arrivé ». On ne peut même pas expliquer à quel point c'est intense. Personne ne le peut. C'est l'un des hallucinogènes les plus puissants connus à ce jour, et il devient de plus en plus répandu parmi les « explorateurs de l'autre côté ». En revanche, ce n'est pas la drogue la plus sociale du monde. Le DMT est la molécule chimique libérée par votre cerveau lors du dernier souffle qui précède votre mort. Ce qui est cool avec cette drogue, c'est que les effets ne durent que 10 minutes et qu'il n'y a pas de descente. Vous pouvez la prendre pendant une pause dej' au bureau sans que personne ne s'en aperçoive.

L'avis de FRANCK : Le DMT est un hallucinogène. Évidemment, lorsque vous hallucinez, vous ne distinguez plus ce qui est vrai de ce qui ne l'est pas et ça peut très facilement se terminer en « bad trip ». Cette molécule est connue pour être encore plus puissante que le LSD, la plus célèbre des drogues hallucinogènes. Les dangers sont donc les mêmes : si vous n'êtes pas de bonne humeur, vous risquez de faire un très mauvais trip. Ça ne vous mettra en aucun cas de meilleure humeur. Ce trip peut même tourner au véritable cauchemar et ce cauchemar ne finira pas avant que la drogue quitte votre organisme. N'en prenez jamais seul. Vous allez commencer à voir des choses. Au début, ce sera juste des distorsions de couleurs puis le manteau qui est accroché dans un coin va soudain devenir quelqu'un : quelqu'un que vous aurez certainement envie d'embrasser ou quelqu'un qui aura envie de vous tuer, ce que vous interpréterez comme un truc cent fois plus horrible et stressant que dans un simple mauvais rêve. Tout va changer sous vos yeux au fur et à mesure que le trip va s'intensifier. Cette grosse peluche dehors – qui semble avancer dans votre direction – est en fait un bus. Par conséquent, ne sortez pas ; c'est extrêmement dangereux.

OXYCODONE

C'est une sorte d'héroïne du pauvre. Cette drogue a complètement asservi le middle west américain au début du nouveau millénaire. C'est un antidouleur hyper puissant destiné aux ouvriers qui ont perdu l'usage de leurs jambes lors d'un accident du travail. La sensation de confort immédiat procurée par ces petites pilules blanches est devenue si prisée que des gens ont commencé à se blesser eux-mêmes afin de s'en faire prescrire. Vous pouvez les trouvez chez de riches américaines un peu cinglées ou dans les tour-bus des groupes de garage qui se sépareront l'an prochain. C'est plus ou moins de l'héroïne sous forme de médicament donc c'est très fort en terme de défonce et évidemment, très addictif.

L'avis de FRANK : C'est un médicament uniquement disponible sur ordonnance. Vous ne devez pas le prendre à moins que vous en ayez besoin, c'est à dire, si vous souffrez d'un cancer. Ça peut entraîner des vertiges, des migraines, des nausées et très souvent, des vomissements. Vous devez en parler à un médecin compétent.