©2014 VICE Media LLC

    The VICE Channels

      Bientôt disponibles : les vêtements qui disparaissent quand vous êtes excité

      April 8, 2014
      Julie Le Baron

      Par Julie Le Baron

      Journaliste

      Photo publiée avec l'aimable autorisation de Daan Roosegaarde

      En 2012, le styliste néerlandais Daan Roosegaarde dévoilait sa robe Intimacy 2.0 – une tenue haute-couture faite de cuir et d’un « e-textile » intelligent qui devient transparent à mesure que le rythme cardiaque augmente. Il s’agit donc d’une robe qui disparaît en fonction de l’excitation. Ce projet relève plus de la « techno-poésie » – pour reprendre les termes de son créateur – que du prêt-à-porter. Mais à en croire Daan, quatre robes ont déjà été vendues et d’autres sont fabriquées sur commande dans son atelier aux Pays-Bas. Il a tenu à garder secret le prix de sa création. J’ai passé un coup de fil à Daan pour savoir s’il avait prévu de commercialiser ses vêtements transparents au grand public. Il m’a dit qu’une version 3.0 de sa robe était « en développement avec une grande marque ». Puis il m’a parlé des robes qu’il avait refourguées à des clientes ridiculement riches.

      VICE : D’où vous est venue l’idée d’Intimacy ?
      

Daan Roosegaarde :
      [Les gens de mon atelier] me parlaient souvent de la technologie comme d’une sorte de seconde peau. Un jour, j’ai décidé de donner vie à cette métaphore. J’ai rencontré des fabricants en électronique et, chez l’un d’eux, j’ai vu une sorte de textile posé dans un coin, recouvert de poussière. J’ai demandé ce que c’était, on m’a répondu : « C’est pas très intéressant, juste du tissu qui passe du blanc au transparent. »

      Quel genre de clientèle achète vos robes ?
      

Nous avons fabriqué une première version pour une femme riche de Los Angeles. Elle est mariée mais a un amant. Nous lui avons fait une robe qui a l’air tout à fait normale, mais qui reconnaît la voix de son amant. Elle devient transparente quand il prononce une certaine suite de mots – nous avons signé un contrat qui m’empêche de vous les répéter. Actuellement, nous fabriquons également une robe pour la reine Maxima des Pays-Bas, qui est une vraie fashion freak. Elle nous a dit qu’elle la porterait « à condition qu’[on] en fass[e] aussi une version masculine ». On a donc commencé à travailler sur un costume Intimacy pour hommes qui convient au monde des banquiers : il devient transparent quand la personne qui le porte ment !

      Quels progrès technologiques pourraient bénéficier à la mode ?


      Prenons Amazon. Quand vous achetez un livre en ligne, vous recevez un message qui dit : « Merci pour votre commande. 28 de vos amis ont également acheté ces autres livres. » Que se passe-t-il si on aborde la mode avec cette façon de penser ? Je suis étonné de voir que l’industrie de la mode soit si fermée à la technologie.

      Commentaires