Avec les jeunes mamans de la génération Z

« J’aurais aimé qu'on me dise que les doutes et les craintes sont inévitables et ne font pas de vous un mauvais parent. »

14 Juni 2021, 6:05am

Après que plusieurs de ses amies ont donné naissance à un jeune âge, la photographe berlinoise Lucia Jost a vite constaté que les clichés sur la jeune mère célibataire véhiculés par les tabloïds et la télé-réalité ne reflétaient pas la réalité.

« Toutes les jeunes mamans que je connais sont incroyablement autonomes, dit-elle. J'ai un énorme respect pour ces femmes et pour le lien qui les unit à leur enfant. » À tel point qu’elle a décidé d’en faire le sujet de son dernier projet photo, Motherhood - A Mother's Hood. J’ai rencontré les jeunes femmes qu'elle a photographiées afin de savoir ce que ça fait d’avoir un enfant aussi tôt dans la vie.

Yahel, 22 ans, et Ariel, 3 ans

Yahel et Ariel.

Quand je pense à la maternité, je pense toujours à ma mère, qui s'est occupée avec beaucoup d'amour de nous quatre. C'est la femme la plus forte que j'aie jamais connue. Avant d’accoucher, je pensais que la maternité serait la chose la plus épanouissante au monde, et c'est toujours le cas. Mais même si mon enfant est ma priorité absolue, je sais que je dois aussi prendre soin de moi. Je ne suis pas seulement une mère ; je ne dois pas l'oublier.

J’aurais aimé qu'on me dise que les doutes et les craintes sont inévitables et ne font pas de vous un mauvais parent. Devenir maman si tôt a été difficile. J’ai dû grandir tout en ayant la responsabilité totale d'un petit être humain. C'est de loin la chose la plus longue et la plus difficile qui soit arrivée dans ma vie. Il n'y a pas beaucoup de place pour l'erreur. Mais je suis très fière de moi.

Jada, 25 ans, et Naima, 2 ans

Jada et Naima.

En tant que jeune mère célibataire et artiste, j'ai souvent pensé que je devais prendre du recul dans mon propre processus de développement pour ne pas passer pour une « folle » ou une « mauvaise » mère. J'avais intériorisé le trope de la mère qui se sacrifie plus que je ne l'aurais voulu. Mais lorsque j'ai partagé mes expériences avec d'autres jeunes mamans créatives, j'ai commencé à me sentir moins seule et plus sûre de moi.

Naemi, 19 ans, et Kalim, 1 an

Naemi et Kalim.

J'ai grandi dans une grande famille, avec six frères et sœurs. Mon entourage m'a toujours vue comme une « maman », et ma meilleure amie m'a dit qu'elle avait toujours su que j'aurais des enfants jeunes. Avec le recul, j'aurais aimé que mon fils grandisse avec un père et non avec une mère célibataire, mais cela me rend encore plus fière de mon fils et de moi-même.

Quand on se promène, les gens me disent souvent que je suis trop jeune, mais je pense que je suis une mère tout aussi légitime que les autres. Ce que je préfère dans la maternité, c'est me réveiller à côté de mon petit et le voir me regarder. Il me rend incroyablement heureuse.

Paula, 23 ans, et Elio, 2 ans

Paula et Elio.

J'ai découvert que j'étais enceinte en rentrant d'une fête du Nouvel An. C'était un début de 2018 pour le moins intéressant. J'étais complètement sous le choc. Au bout de quelques semaines, j'ai compris que je voulais avoir ce bébé. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise décision dans ce genre de situation.

J’ai toujours eu une très belle vision de la maternité, que je pensais définie par l'amour inconditionnel. J'ai toujours ressenti une immense joie à l'idée de devenir mère un jour. Je ressens effectivement un amour inconditionnel, mais je ne veux pas non plus trop embellir les choses. Cela a bouleversé toute ma vie, pour toujours. Être mère implique parfois de mettre ses problèmes de côté et de continuer d’avancer. Mais c’est la meilleure décision que j’aie prise dans ma vie.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.

Tagged:

generation z, maternité, mères célibataires

Dans
le même genre
À Raqqa, la vie rêvée des frères Clain
Le rap de la jeunesse irakienne ne fait pas dans la demi-mesure
Dans les fêtes ultra secrètes de l’université d’Oxford
Poser nues pour un couple de photographes à la retraite
Ce que ça fait d’être nounou pour les gosses de riches
Idées cadeaux de Noël impayables par le commun des mortels
Un hommage photo au qamis, la robe saoudienne qui résiste à la mondialisation
Ce que ça fait de devenir milliardaire à seulement 23 ans