La faune cachée du nouveau zoo de Vincennes

FYI.

This story is over 5 years old.

Photo

La faune cachée du nouveau zoo de Vincennes

20.11.14

Après six ans de fermeture, le parc zoologique de Vincennes a ouvert de nouveau ses portes le 12 avril 2014. Curieux de savoir ce que le lieu était devenu et ce que leur partenariat avec Bouygues Construction et la Caisse d'Épargne – qui assurent 94% du financement – pouvait bien donner, nous nous sommes rendus sur place. Tous les médias ont vendu ce projet comme un parc animalier nouvelle génération, qui veut s'éloigner du zoo standard avec des bêtes en cage, proposant de grands espaces, ainsi qu'une faune et une flore très riche. Au final, tout est pensé comme un grand divertissement – du restaurant situé en plein milieu du parc aux vétérinaires que les gens peuvent contempler à travers une vitre.

Comme dans tous les parcs, le lieu baigne dans une ambiance familiale. Tout le monde rigole, se promène – le zoo se veut « pour tous », même si on peut difficilement faire abstraction du prix d'entrée qui s'élève à 22 euros pour les adultes. Pour justifier ce tarif, les représentants du parc se plaisent à diffuser un message p​ositif sur le bien-être de leurs animaux. En réalité, le lieu fleure bon le carton-pâte et ressemble à un décor de cinéma. On est très loin de l'idée d'une reconstitution d'un habitat naturel comme le laissaient prétendre les publicités.

Publicité

On a également voulu s'y rendre pour le côté un peu spectacle du lieu – tout le monde se balade avec son téléphone pour immortaliser sa journée au parc, en prenant des photos qui finiront en couverture de journal Facebook.