FYI.

This story is over 5 years old.

Design

Au Danemark, les centrales de déchet sont aussi écologiques que lumineuses

Incineration Line 6 est un phare dans l'obscurité de la pollution.
8.9.14

Photos par Tim van de Velde

Ce qu'il y a de triste avec la gestion des déchets, c'est que malgré tout ce qui peux être fait d'écologique et d'intelligent, ça reste des amats de poubelles géants et que les détritus, c'est pas beau. Il y en a qui avait trouvé un semblant de solution en enfouissant le tout sous terre, loin des yeux, loin tout court. Mais comme en fait, c'est plutôt con comme solution, l'architecte néerlandais Erick van Egeraat a réalisé à Roskilde, au Danemark, Incineration Line 6, un incinérateur étonnement élégant.

Publicité

Sous un corp imposant d'aluminium couleur rouille, des milliers de couleurs viennent s'allumer comme autant de flammes incandescentes symbolisant au passage la partie la plus intéressante du process de transformation, la carbonisation de tout ce qui ne servira jamais plus.

"J'ai voulu, avec Incineration Line 6 créer un dialogue entre l'héritage historique de cette région et ce qui s'y passe maintenant. Au sol, le bâtiment reprend la forme des usines qui l'entoure." expliquait Van Egeraat à la suite de sa victoire au concours international de 2008 qui servit de section pour ce projet. "Passé la base, la cheminée monte à 100 mètres de haut. Elle est pensée, elle aussi, pour être un rappel des imposantes structures qui peuplaient les paysages avoisinant, mais aussi reprend quelques traits de la cathédrale de Roskilde, notamment avec sa couleur qui se rapproche de la palette de briques et de pierres."

C'est, sans aucun doute un impressionnante réalisation architecturale qui découpe, à sa façon, la skyline d'une région bien plate. Mais la réel innovation c'est que ce monstre transforme les déchets irrécupérables en énergie. Jusqu'ici rien de nouveau, la Suède toute proche recycle jusqu'a 99% de ses déchets en énergie. Ce que Incineration Line 6  apporte de neuf, c'est en efficacité puisqu'ici, le fonctionnement interne de la centrale est pensé pour optimiser à l'extreme la récupération d'énergie.

Du coté lumière, on doit tout à Martin Professional, une marque de luminaire avec laquelle à travaillé Van Egeraat. On retrouve alors installé sur la structure quelques 2000 LEDs et autres projecteurs de type Sharpie. De quoi être vu à des kilomètres. "La nuit, la lumière transforme l'usine en un foyer gigantesque, symbole de ce qui se passe réellement dedans."

Publicité

Personnellement, je trouve surtout que cela ressemble aux vaisseaux roulants sur Tatouine. Retrouvez ci-dessous quelques images de ce projet fumant.

Via Dezeen, IT Business Net