Publicité
Motherboard

La Chine fait fermer trois de ses plus grandes plateformes Bitcoin

Le gouvernement chinois a interdit jeudi 14 septembre les échanges Bitcoin-yuan. Depuis, les plateformes d'échange de la cryptomonnaie tombent.

par Daniel Oberhaus
18 Septembre 2017, 12:51pm

Shutterstock

Deux des plus grandes plateformes d'achat et de vente de Bitcoin chinoises, OKCoin et Huobi, ont annoncé vendredi 15 septembre qu'elles mettaient un terme immédiat aux échanges Bitcoin-yuan, la monnaie chinoise. Cette interruption brutale fait suite à des directives gouvernementales émises le jeudi 14 septembre, ont-elles expliqué.

Beaucoup de traders ont été surpris par l'interdiction des échanges de Bitcoin, une nouvelle manifestation de la tendance chinoise à la régulation des cryptomonnaies. Le 4 septembre dernier, la banque centrale de Chine a déclaré illégales les Initial Coin Offerings (ICO), une méthode de levée de fonds utilisée par les entreprises basées sur la blockchain. Un signe de durcissement manifeste.

La Chine est un point chaud du minage de Bitcoin, un procédé qui confirme les transactions et met à jour le registre public de la cryptomonnaie, la blockchain, au prix d'énormes ressources informatiques.

Le soudain assaut de la Banque contre les ICO a déclenché des craintes d'interdiction des échanges de cryptomonnaies. Ces inquiétudes ont été confirmées jeudi 14 septembre quand le journal chinois Yicai a révélé qu'un "ordre venu d'en haut" réclamait la fermeture de toutes les plateformes d'échange de Bitcoin chinoises d'ici à la fin du mois de septembre.

La fin du trading Bitcoin-yuan signifie que les citoyens chinois ne pourront plus acheter de Bitcoin à l'aide de la monnaie nationale. En revanche, Huobi et OKCoin continueront à autoriser les échanges cryptomonnaie contre cryptomonnaie.

"OKCoin fait de son mieux pour répondre positivement à la régulation nationale, mais aussi proposer et explorer des recommendations régulatrices ainsi que des programmes de protection des intérêts des utilisateurs, a déclaré OKCoin dans un communiqué. Cette décision n'est pas une fin, mais un nouveau départ."

Motherboard a fait parvenir une demande de commentaire à OKCoin et Huobi. Cet article sera mis à jour en cas de réponse.

Le communiqué d'OKCoin a été suivi par la fuite d'un document présenté comme officiel sur le réseau social Weibo ; s'il est authentique, il contient les directives des autorités chinoises à l'attention des plateformes d'échange de Bitcoin. Motherboard n'a pas pu confirmer l'authenticité du document.

D'après une traduction fournie par le blog pour cryptomonnayeurs Coindesk, le document énonce les six étapes que les plateformes doivent suivre pendant la clôture des échanges. Parmi elles, l'annonce de l'arrêt des transactions Bitcoin-yuan d'ici à vendredi 15 septembre à minuit et l'envoi de toutes les données de trading et de holding des utilisateurs sur DVD au gouvernement.

Motherboard a joint Huobi et OKCoin afin d'obtenir des renseignement sur la nature de ces données. Nous n'avons pas reçu de réponse à temps pour la publication.

Au moment de l'écriture de cet article, la plupart des plateformes d'échanges de Bitcoin chinoises s'étaient pliées aux ordres du gouvernement. En plus d'OKCoin et Huobi, BTC China et ViaBTC ont annoncé qu'elles mettraient bientôt un terme aux échanges en yuan.

Les raisons qui poussent les autorités chinoises à fondre ainsi sur le trading de cryptomonnaies restent obscures. En février dernier, il a été rapporté que des représentants du gouvernement avaient rencontré des responsables de plateformes d'échange de Bitcoin, manifestement dans le but d'évoquer des manières de lutter contre l'utilisation de ces services pour blanchir de l'argent. Ces rencontres ont été suivies par une interdiction de trois mois des encaissement de transactions en Bitcoin, qui a été levée en juin.

Les optimistes de la communauté Bitcoin espèrent que l'initiative anti-trading chinoise ne sera que temporaire. Pour le moment, il semble que les citoyens chinois n'auront pas la possibilité de prendre part au grand festival de la spéculation BTC.