FYI.

This story is over 5 years old.

Société

Des nouvelles du premier monument sataniste de tous les États-Unis

Un homme a détruit une stèle religieuse à Oklahoma City, ce qui amenuise nos chances de voir les suppôts de Satan régner sur le monde.
28.10.14

Photo de l'auteur

La semaine dernière, un homme souffrant vraisemblablement de troubles bipolaires a embouti avec sa voiture une stèle sur laquelle figuraient les Dix Commandements devant le Capitole de l'Oklahoma. Comme le montre cette photo postée par Mary Fellin, gouverneur de l’État, il ne s'est pas raté.

It is appalling that this monument was attacked. Those who committed this crime will be caught & held responsible pic.twitter.com/SkYiyUwO8W

— Governor Mary Fallin (@GovMaryFallin) October 24, 2014

Publicité

S'il s'agissait d'une autre stèle dans un autre état ou de n'importe quel monument public, je n'aurais probablement porté aucun intérêt à cette information. Au mieux, j'aurais peut-être pu en rire. Mais parce que la voiture de ce mec a défoncé une stèle religieuse, nos chances de pouvoir admirer la statue de Baphomet commandée par le Temple Satanique s'amenuisent. En mai dernier, nous avions publié les premières photos de cette statue qui avait été sculptée en réponse aux 10 Commandements. Elle était en effet destinée à être exposée dans les jardins du Capitole de l'Oklahoma. Baphomet devait être un symbole de la liberté religieuse et de tolérance en contrepoids du message religieux de la stèle. Si elle était installée aujourd'hui, elle ne serait qu'une statue médiocre, vide de sens, ce qui déplaît naturellement au porte-parole du Temple Satanique, Lucian Greaves.

Dans un communiqué publié le 24 octobre, Greaves a déclaré que « le Temple Satanique ne souhaite pas que l'on érige la statue de Baphomet tant que les 10 Commandements ne seront pas restaurés. »

Le procès entamé en août 2013 par l'ACLU contre la stèle du Capitole repose sur la conviction qu'elle va à l’encontre de « l'interdiction constitutionnelle d'utiliser la propriété publique pour promouvoir une religion ou une église en particulier. » Le mois dernier, un juge du Comté de l'Oklahoma a statué que les Tables de la Loi étaient constitutionnelles. L'ACLU a donc décidé de poursuivre l'affaire en appel au niveau fédéral, devant la Cour Suprême.

Publicité

Mais l'issue de ce procès est de facto caduque si la stèle n'est pas reconstruite, ce qui condamnerait l'existence de la statue de Baphomet. Dieu merci, le Gouverneur Fallin s'est dévouée à la restauration du monument.

Selon Fox 25, « le Gouverneur Mary Fallin a condamné aujourd'hui les actes de violence commis à l'encontre des 10 Commandements du Capitole de l'Oklahoma et s'est proposée pour aider à lever des fonds en vue de sa restauration ».

De son côté, l'homme suspecté d'avoir endommagé le monument a été arrêté par les services secrets, après avoir débarqué dans les bureaux du gouvernement fédéral d'Oklahoma City en menaçant Barack Obama. Il a déclaré que Satan lui avait ordonné de foncer sur ce monument et de pisser dessus avant de s'enfuir. Il est actuellement à l'hôpital d'Oklahoma City.

Voici une traduction du communiqué de presse du Temple Satanique. Pendant ce temps, espérons que les 10 commandements soient restaurés afin que Baphomet puisse enfin trouver sa place à Oklahoma City.

Le Temple Satanique condamne publiquement la destruction de la stèle sur laquelle figure les 10 Commandements à Oklahoma City.

Après avoir pris connaissance qu'une voiture volée a percuté le monument des 10 Commandements à Oklahoma City, le Temple Satanique condamne cette action déplorable.

Le matin du 24 octobre, le Temple Satanique (TST) a reçu une information qui annonçait qu'une voiture avait endommagé la stèle des 10 commandements au Capitole de l'Oklahoma avant de fuir. À l'heure où nous écrivons ces lignes, les informations que nous avons à notre disposition nous permettent d'affirmer que le principal suspect souffre de troubles bipolaires, qu'il déclare entendre des voix et qu'il revendique son appartenance au culte satanique. Si nous souhaitons exprimer toute notre inquiétude devant cette probable maladie psychique, le porte-parole du TST, Lucian Greaves, souhaite immédiatement et publiquement assurer que ce type de comportement subversif a été mené sans le soutien du Temple. Le suspect ne peut donc pas revendiquer de lien avec le culte.

Lucian Greaves déclare que « le Temple Satanique est consterné d'apprendre la nouvelle de cet acte de vandalisme sur le monument des 10 Commandements à Oklahoma City. Comme beaucoup le savent, nous souhaitons ériger une statue satanique aux côtés de la stèle des 10 Commandements, et uniquement à ses côtés. Nous ne voulons pas que notre monument se dresse seul. Si notre monument devait un jour se trouver au Capitole, ce serait uniquement pour contraster et mettre en valeur la stèle des 10 Commandements, les deux exposés en état comme une preuve de la liberté religieuse et de la tolérance américaine. Nous espérons qu'en respectant la liberté de culte qui a permis à notre monument de voir le jour, l'Oklahoma puisse contribuer à améliorer les rapports entre les différentes croyances, et non les exacerber.

Depuis que nous avons entamé la réalisation de notre statue de Baphomet, nous avons reçu de nombreuses lettres d'insultes de la part de chrétiens qui juraient de détruire notre monument dès son inauguration. Nous avons aussi reçu plusieurs lettres de soutien de chrétiens qui approuvent notre effort de promouvoir notre respect de la constitution américaine et de la liberté religieuse. Les fanatiques agissant sous le couvert de la religion ne sont que des fanatiques. Nous espérons que tout le monde réalise à quel point ces événements, comme celui dont nous sommes témoins aujourd'hui, sont vulgaires et déplorables. Les informations dont nous disposons indiquent que le suspect avait agi car il entendait des voix, et ses actions semblent être gouvernées par un trouble psychique. Le vandalisme ne trouvera aucun soutien dans la communauté satanique.

En clair, le Temple Satanique n'érigera pas son monument à moins que la stèle des 10 commandements soient restaurées. Oklahoma City peut choisir d'attendre que son procès avec l'ACLU concernant la légalité des 10 commandements soit statué avant d'entamer la restauration du monument. Cependant, si la stèle est immédiatement reconstruite, notre monument sera prêt à être inauguré très rapidement. »

Suivez Jonathan sur Twitter.