Yémen : l'horreur de la guerre en images

Le conflit, qui dure depuis cinq ans, a laissé 80% de la population dans le besoin.

|
23 Mai 2019, 7:06am

Depuis 2014, la population du Yémen est aux prises avec une guerre civile qui a créé ce que l'ONU considère comme la pire crise humanitaire au monde. La lutte pour le pouvoir oppose le président Abdrabbuh Mansur Hadi et les houthis, une organisation armée qui contrôle désormais la plus grande ville du Yémen, Sanaa. Hadi a reçu un soutien militaire considérable d'une coalition dirigée par l'Arabie saoudite, qui a mené de nombreux raids aériens au Yémen et bloqué l'entrée de nourriture et d'autres produits de première nécessité dans le pays.

À cause de la violence, 80% des Yéménites ont besoin d'une aide humanitaire, et 18 millions des 29 millions d'habitants du pays n'ont pas accès à l'eau potable. Pour montrer à quel point cette crise a été dévastatrice, VICE Arabie s'est associé au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et à un collectif de six jeunes photographes yéménites qui ont rapporté les terribles répercussions du conflit sur leurs communautés respectives.

1558369604308-yemen
Un groupe d'enfants joue au football au milieu d'un quartier de Saada, dans le nord-ouest du Yémen, qui a été détruit par un bombardement. Photo : Karrar al-Moayyad/CICR.

Le photographe Ali Al Sonidar, 28 ans, a grandi dans l'ancienne ville de Sanaa et fait partie du collectif. Il a développé sa passion pour la photographie en capturant les touristes du monde entier venus voir les célèbres souks et la merveilleuse architecture locale.

« Je voulais que ma photographie soit humaine, qu'elle transmette un message et qu'elle suscite le changement, dit-il. J'espère honnêtement revenir et prendre en photos les touristes et les moments de joie dans la ville. Mais pour l’instant c'est impossible, parce que quelqu'un doit raconter l'histoire de la guerre. »

Plus de photos des photographes Ali Al Sonidar, Ahmad Al Basha, Karrar al-Moayyad, Saleh Bahlais, Abdallah Al Jaradi et Khaled Al Thawr ci dessous :

1557314131099-IMG_0054
Un garçon à Sanaa utilise un sac de riz pour transporter ses livres. On estime que 2 500 écoles ont été endommagées ou détruites par le conflit. De nombreuses écoles servent d'abris aux personnes déplacées et certaines ont été prises en charge par des groupes armés. Photo : Ali Al Sonidar/CICR
1558369762667-yemen-1
Cet enfant a dû faire un long voyage depuis son village de Saqayn pour se rendre à l'hôpital Al-Salam à Saada. Les difficultés de transport des marchandises ont provoqué une crise alimentaire majeure dans le pays. Photo : Karrar al-Moayyad/CICR
1557314268979-IMG_2842
Un garçon ramasse de la ferraille dans le tas d'ordures qui jonchent la ville de Taiz pour la revendre. Le manque d'hygiène a provoqué une épidémie de choléra. Photo : Ahmad Al Basha/CICR
1557314333071-IMG_9235
Cette femme doit marcher deux kilomètres depuis sa maison à Habeel Salman, à l'ouest de Taïz, pour aller chercher de l'eau – son bébé dans un bras et un jerrycan sur la tête. Photo : Ahmad Al Basha/CICR
1557314370975-DSC_9312
Des femmes assises parmi leurs seules possessions à Hajja. Elles gagnent de l'argent en vendant des snacks sur le bord de la route. Photo : Khaled Al Thawr/CICR
1557314532343-DSC_4279-1
Deux frères de Hodeida attendent dans l'abri sombre et sans aération où leur famille s'est réfugiée après avoir fui les violences le long de la côte de la mer Rouge au Yémen. Photo : Ali Al Sonidar/CICR
1557314622579-6-3
Une femme déplacée est assise dans la ville côtière d'Aden, dans le sud du Yémen. Photo : Saleh Bahlais/CICR
1557314771769-IMG_2095
Un homme âgé qui vient d'inspecter sa maison dans le quartier Al Jahmaliah à Taïz, au centre du Yémen. La plupart des immeubles d'appartements du quartier ont été réduits en ruines. Photo : Ahmad Al Basha/CICR
1557314813668-DSC_3799
Le conflit a détruit des quartiers historiques, y compris la vieille ville ocre de Sanaa. Les touristes sont maintenant tous partis et les vendeurs luttent pour gagner de l'argent. Photo : Ali Al Sonidar/CICR
1557314850407-IMG_9298
Deux enfants de Marib, à l'est de Sanaa, descendent la rue sur un chariot à trois roues. Photo : Abdallah Al Jaradi/CICR

Au Yémen, le CICR facilite l'accès à l'eau potable à des millions de Yéménites grâce à son soutien aux sociétés et aux autorités chargées de l'eau. Les équipes rendent visite aux détenus et contribuent à améliorer les conditions de détention. Les équipes chirurgicales du CICR et les structures soutenues par le CICR soignent et fournissent des soins d'urgence à plus d'un million de personnes dans tout le pays, y compris des personnes déplacées.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.