FYI.

This story is over 5 years old.

Désolé les mecs, mais les filles ont été plus punk que vous en 2013

Merci les meufs, j'ai kiffé passer l'année avec vous.
9.12.13

Le moment du grand rtituel masturbatoire des critiques musicaux du Monde Libre est enfin arrivé et les listes de fin d'année tombent désormais les unes après les autres (ne loupez pas la nôtre !) Une célébration immuablement suivie par un rituel encore plus naze au cours duquel les gens se prendront la tête à propos de ces mêmes listes de fin d'année. Durant ces prises de tête, quelqu'un soulignera fatalement le fait qu'il n'y a pas assez de musiciennes dans les listes. Et, bien que j'ai autant envie de me lancer dans un débat enflammé sur l'égalité des sexes et la notion de genre que de regarder un épisode d'Entourage ou de Sex and the City, j'aimerais toutefois prendre un moment pour rappeler que les filles ont fait un boulot d'enfer cette année. À vrai dire, elles ont complètement massacré les mecs, musicalement parlant.

Publicité

Avant de vous ruer sur Twitter pour me traiter d'abruti attardé sexiste (c'est @danozzi au fait, si jamais vous y tenez quand même), j'aimerais préciser que la performance des mecs n'était pas négligeable pour autant (il suffit d'écouter les nouveaux albums de Radioactivity, Iron Chic, ou Off With Their Heads). Et ça ne veut pas dire non plus que les filles ont merdé les années précédentes (faut-il vraiment que je précise un truc pareil ?) Ce que je veux dire, c'est que 2013, dans son ensemble, a probablement été la meilleure année pour les filles dans le punk depuis très, très longtemps. Le truc vraiment impressionnant, c'est la variété de genres dans lesquels les filles excellent, qui prouve définitivement que le punk féminin ne se résume plus au délire « riot grrrl » et à ses dérivés. Je n'ai rien contre les « riot grrrl ». J'approuve tous les mouvements qui épellent volontairement mal leur nom (sauf le Ku Klux Klan, bien sûr). Mais vraiment, les femmes ont assuré à tous les niveaux cette année, du folk punk au pop punk en passant par le hardcore punk, et même l'indie vaguement punk. Voici une liste de musiciennes qui ont, je pense, botté un nombre impressionnant de culs cette année. Vous êtes sûrement déjà en train de vous dire : « Mais putain, mec, t'as oublié Waxatchee ! Et Cayetana ! Et Screaming Females ! Et Lemuria ! Et Perfect Pussy ! » Et tout un tas d'autres groupes mortels que vous avez découvert cette année et qui ont su trouver le chemin de votre coeur meurtri. Oui, tous ces groupes sont géniaux et vous pouvez les ajouter sur vos listes. Mais celle-là, c'est la mienne. Et elle n'a d'autre objectif que de dire : merci les meufs, j'ai kiffé passer l'année avec vous.

Frances Quinlan, Hop Along

Hop Along n'a sorti qu'

un seul morceau en 2013

Publicité

mais il était bien meilleur que la plupart des trucs sortis cette année. La voix de Frances Quinlan est tellement belle que j'aimerais me marier avec. Non, pas avec Frances Quinian. Avec

sa voix

. Un mariage discret, pas trop cher, qui me permettrait juste de l'emmener dans un chouette endroit, genre Belize, après quoi je mènerais une vie longue et heureuse avec cette voix. Bien sûr, on se disputerait parfois, mais ce serait pour des petits trucs mignons, style « tu as encore oublié de sortir le chien. » Où j'en étais, au juste ? Ah oui, la voix de Frances Quinian. Bon, ce n'est pas compliqué : si vous écoutez le titre posté plus haut et que vous ne sentez pas votre nuque doucement partir en arrière à environ 2mn15, je suis désolé de vous informer que vous êtes mort. Et je suis désolé d'avoir gâché vos derniers instants sur Terre avec cette histoire de mariage, vraiment.


Lauren Measure, Worriers

J'ai tellement de respect pour Lauren Denitzio (aka Lauren Measure) que je lui ai demandé si elle était OK pour que je la cite dans cet article. Je suis tout à fait conscient que faire une liste de musiciennes quand on est un mâle blanc hétérosexuel a quelque chose de franchement craignos. Mais elle m'a dit que c'était cool, tant que j'évitais d'utiliser des mots comme « fille » ou « meuf », mots que je n'utilise de toute façon

jamais

(je déconne Lauren, s'il te plaît, reste cool). Tout ça pour dire que le split de Measure m'a super déprimé mais que Worriers, le nouveau projet de Lauren est venu combler le trou béant qui rongeait mon coeur asséché.


Laura Stevenson

Laura Stevenson a sorti le meilleur album punk de 2013, même si ce n'est pas vraiment un album punk. C'est un genre de disque d'indie-rock hyper dépressif qui m'a totalement anéanti et qui est assez naturellement devenu mon disque de l'année vu que je l'ai écouté un nombre incalculable de fois. Ce que j'adore chez Laura, outre le fait qu'elle soit foncièrement cheloue, c'est qu'elle n'a pas l'air de se rendre compte une seule seconde qu'elle a une voix absolument démentielle.


Jenny Owen Youngs

Jenny Owen Youngs n'a pas sorti d'album en 2013, mais vu qu'elle a, cette année,

fait son coming out

Publicité

, épousé sa fiancée, et, globalement, dit au monde de l'accepter comme elle était ou d'aller se faire foutre, j'estime qu'elle a largement droit au chapitre - même si c'est assez désolant de constater qu'en 2013, avouer son homosexualité publiquement est toujours considére comme un acte « courageux. » Si vous parlez de punk à Jenny, elle vous répondra sans doute qu'elle n'y connait rien (et c'est vrai, elle n'a même jamais entendu parler de GG Allin). Mais elle publie elle-même ses disques, booke elle-même ses concerts et fabrique elle-même ses T shirts, ce qui fait d'elle une punk bien plus punk que toutes les punks qui se disent punk. Elle tourne également avec les punks barbus du Revival Tour, qu'elle arrive à pardonner quand ils oublient de rabaisser la cuvette dans les toilettes du tour bus.


Allison Crutchfield, Swearin’

Le pop punk est un truc de mecs. Et pas n'importe quel mecs. De gros geeks qui chantent leur inaptitude à construire une vie sentimentale avec des filles qui les larguent sans l'ombre d'un remords à cause de leur inaptitude à construire une vie sentimentale. Et comme j'ai longtemps été un de ces gros geeks, le pop punk m'a accompagné dans un nombre incalculable de ruptures.. Mais pourquoi les gros geks devraient-ils avoir le monopole du pop punk ? Réjouissons-nous : le temps de la dictature est terminé. Grâce à Swearin', des tas de filles peuvent désormais ramasser tranquille sur du pop punk. Bienvenue au club des losers, mesdames.


Anika Pyle, Chumped

Anika est un peu comme ma petite soeur, dans le sens où elle passe son temps à essayer de me taper de la thune et qu'elle est vraiment hyper chiante. Mais putain, elle assure. Si vous aimez Swearin', vous pouvez sortir la fraîche pour le

premier EP de Chumped

Publicité

.


Lou Hanman, Caves

Je ne sais à peu près rien sur ce groupe, hormis le fait qu'ils sont anglais, que la chanteuse s'appelle Lou et que l'album qu'ils ont sorti cette année m'a mis le le cerveau en miettes.


Laura Jane Grace, Against Me!

Quand Tom Gabel d'Against Me! a annoncé qu'il changeait de sexe pour devenir Laura Jane Grace, c'était tellement punk que Laura s'est soudainement mis à faire de la bonne musique, chose qui n'était pas arrivée à Tom depuis une éternité. Ok, il n'y a que deux morceaux sur son EP

True Trans

mais ce sont les deux meilleurs qu'elle a composé depuis au moins dix ans. Ce sont aussi les deux meilleurs titres de morceaux qu'elle a jamais signé (désole, mais personne ne fera mieux que « FUCKMYLIFE666 » avant un bon moment). Si vous voulez mon avis, elle ferait tout aussi bien de laisser tomber le groupe et de se lancer en solo, ce qu'elle fera sans doute de toute façon. Je dis ça parce que je l'ai vu plusieurs fois sur scène cette année, et qu'outre le fait que sa musique va bien au-delà de ce qu'elle faisait avec Against Me!, elle est désormais une héroïne de la communauté transsexuelle. La

trans soul rebel

définitive.


Kathleen Stubelek, Circle Takes the Square

Circle Takes the Square ont sorti un album il y a presque 10 ans, après quoi on les a plus ou moins oubliés. J'ai toujours été persuadé qu'ils s'étaient retirés dans une grotte pour faire des sacrifices aux dieux screamo, dans l'espoir d'enregistrer le disque le plus sinistre de tous les temps, qui est finalement sorti fin 2012 (donc, en gros, 2013). Je les ai vus en concert cet été et Kathleen Stubelek a nettoyé le sol de la salle avec mes tympans. Gloire à Circle Takes The Square.


Miley Cyrus

Oui, et j'assume complètement.

Dan Ozzi est rédacteur chez Noisey USA et aimerait profiter de cette tribune pour demander la voix de Frances Quinlan en mariage. Il est sur Twitter - @danozzi