FYI.

This story is over 5 years old.

Harm's Way poursuivent leur entreprise de démolition de masse

Voici « Amongst The Rust », le nouveau clip des poids lourds de Chicago.

Harm’s Way ont grandi dans la communauté hardcore de Chicago au milieu des années 2000. Dans la foulée de leur premier et excellent groupe, The Few And The Proud, ils ont lentement plongé dans les abimes métalliques avec un son à la fois nocif et industriel qui renvoie autant à leurs ancêtres de Godflesh qu'à Celtic Frost. Après quelques disques, incluant l'album bulldozer Isolation sur Closed Casket Activities sorti en 2011, le quatuor a signé sur Deathwish pour sortir le EP Blinded en 2013, le disque qui a cimenté leur réputation de groupe le plus lourd de la scène.

Le 10 mars prochain, Harm's Way sortira son troisième album, Rust, toujours sur Deathwish. Enregistré par Andy Nelson (des Weekend Nachos) au studio Bricktop Recordings, mixé par l'inévitable Kurt Ballou (Converge) aux GodCity Studios et masterisé par Brad Boatright (qui bosse aussi pour Nails) à Audiosiege, la séparation des tâches a été optimale pour obtenir le plus de pusisance possible. L'album représente Harm's Way au top de sa brutalité et de sa forme musculaire (on ne peut pas parler de Harm's Way sans évoquer les muscles ou la fixation de la blogosphère sur le physique de leur frontman, James Pliggue, qui est relativement petit en vrai, rappelons-le, mais costaud). Les lyrics introspectifs de Pliggue mêlant affliction, désespoir et lutte perpétuelle ont d'ailleurs bien rendu service à E. Aaron Ross qui a bossé sur l'artwork.

Après avoir présenté « Law Of The Land » le mois dernier, voici pour la première fois dans l'histoire du hardcore-industriel « Amongst The Rust », leur nouveau clip, que vous pouvez voir juste au-dessus.