Quelques photos du festival Tazaungdaing en Birmanie

FYI.

This story is over 5 years old.

Photo

Quelques photos du festival Tazaungdaing en Birmanie

Chaque année, les Birmans célèbrent la fin de la saison des pluies en faisant voler des montgolfières et en escaladant des grandes roues.
18.11.14

Chaque année, à la fin des huit mois du calendrier birman, alors que la Lune est pleine, le festival Tazaungdaing rassemble plusieurs milliers de citoyens dans la ville de Taunggyi. Là, ils célèbrent la fin de la saison des pluies et lancent des centaines de ballons gonflés à l'air chaud et remplis de feux d'artifices faits maison. Cette ascension céleste constitue l'apogée des célébrations.

Ce festival est non seulement l'un des plus spectaculaires de la région, mais c'est aussi l'un des plus vieux. On y trouve des grandes roues, des carnavals et des spectacles d'animaux particulièrement cruels. Leurs ballons bourrés de feux d'artifice sont réputés pour s'écraser au sol régulièrement, ce qui peut être assez dangereux pour le public venu en masse. Cette année, quatre personnes sont mortes et une douzaine d'autres ont été blessées.

Un singe fait son numéro de cirque.

Des hommes éteignent leurs torches avec des seaux d'eau après le décollage d'un ballon.

Une montgolfière remplie de feux d'artifice s'apprête à décoller.

Une équipe qui a construit une montgolfière se réjouit de son décollage.

Mise en place des bougies avant le décollage du ballon.

Un groupe prépare une guirlande de bougies pour leur ballon.

Un homme inspecte les feux d'artifice qui serviront de châssis au ballon.

Des hommes se servent de torches pour gonfler leur ballon.

Un pompier observe une montgolfière qui risque de tomber sur un camion.

Les pompiers utilisent leur lance pour dégonfler un ballon qui n'a pas réussi à décoller.

Des feux d'artifice accrochés à un ballon explosent au sol. 

Un journaliste se met à couvert : un des feux d'artifice s'est déclenché alors que le ballon était encore au sol.

Une mère et son enfant se baladent tandis que des feux d'artifice éclatent un peu partout.

Des hommes escaladent une grande roue qui fonctionne manuellement. Ils se servent de leur poids pour la faire tourner.

​Philip H​eijmans est journaliste indépendant. Il est basé à Rangoun, en Birmanie.