Iemanja
Photos : Caroline Lima
Photo

Célébrons la déesse de la mer lors du plus grand festival afro-brésilien

La fête de Iemanjá, à Salvador de Bahia, célèbre la divinité la plus populaire des cultes afro-brésiliens.
01 mars 2018, 5:45am

Cet article a été initialement publié sur VICE Brésil.

Une odeur de lavande chaude et apaisante emplit la maison de Iemanjá à Rio Vermelho – un quartier de Salvador, au nord-est du Brésil. L'endroit est recouvert de photos de Iemanjà, la déesse de la mer. C'est une orisha, comme on appelle les divinité afro-américaine dans la foi yoruba, l'une des figures les plus populaires au Brésil. Elle est souvent décrite comme « la mère de l’eau » et est représentée sous la forme d'une belle femme noire aux formes généreuses.

La fête de Iemanjá est la plus grande célébration afro-brésilienne au Brésil. Elle est traditionnellement célébrée le 2 février sur la plage de Rio Vermelho, en même temps que le jour sacré de Notre-Dame des Navigateurs, la Vierge que les marins portugais priaient lors de leurs périples. La fête de Iémanja donc la particularité d'unir le christianisme aux religions africaines. Les participants honorent la reine de la mer avec des offrandes de fleurs, bijoux, nourriture et parfums, le tout exposé le long des plages du quartier. Les spectateurs jettent également dans l’eau des pièces pour leur porter chance et faire preuve de gratitude envers la divinité.

Plus de photos de la fête de Iemanjá ci-dessous :