développement

Les pays en développement ne codent pas comme les pays riches

"Sur Stack Overflow, Python attire deux fois plus de visiteurs dans les pays à hauts revenus que dans le reste du monde."

par Michael Byrne
31 Août 2017, 7:00am

Image : An147yus/Shutterstock

Stack Overflow, le site de référence en programmation informatique, règne sur les forums pour développeurs depuis de nombreuses années. Incontournable pour les professionnels de la tech, il constitue à la fois une ressource pratique, un point de rencontre entre professionnels et une bibliothèque exhaustive sur les techniques de programmation. Sa popularité est telle qu'il permet désormais de générer des données intéressantes, tant sur les dernières modes en matière de code que sur les technologies émergentes.

Si Stack Overflow analyse parfois ce flot d'informations de manière hasardeuse (comme un témoignage un rapport vaseux publié en 2017 et intitulé "Les développeurs qui utilisent Spaces gagnent plus d'argent que ceux qui utilisent Tabs"), le forum pointe régulièrement des tendances très curieuses.

Le data scientist de Stack Overflow, David Robinson, a publié quelques observations inattendues sur le blog du forum, le mardi 29 août. Selon lui, dans les pays en développement, on n'utilise pas les mêmes techniques de programmation que dans les pays riches ; la différence est ténue, mais bien réelle. Si les développeurs du monde entier ont tendance à utiliser les mêmes outils - l'industrie du logiciel répond à certains standards et est structurée à l'échelle internationale - il existe toutefois quelques exceptions.

Prenons la data science, qui s'appuie surtout sur les langages de programmation Python et R.

"[Sur Stack Overflow,] Python attire deux fois plus de visiteurs dans les pays à hauts revenus que dans le reste du monde, écrit Robinson. Pour R, c'est trois fois plus. Nous pourrions aussi relever que parmi les tags moins populaires, les tendances les plus nettes concernent les packages scientifiques de Python et R, comme pandas, numpy, matplotlib et gglplot2. Cela signifie que les disparités observées dans l'usage de ces deux langages tiennent à leur rôle dans la recherche académique et scientifique. Dans les pays riches et industrialisés, la recherche scientifique représente une plus grande portion de l'économie, et les développeurs sont plus à même de posséder des diplômes de master et de doctorat."

Les langages C et C++ sont plus en vogue dans les pays riches, eux aussi. Cela est sans doute dû au fait qu'ils sont enseignés en priorité dans les universités américaines. De plus, ils sont populaires dans des domaines de programmation avancés (logiciels embarqués, firmware), où les développeurs très diplômés sont plus nombreux.

En marge de la grille dressée par David Robinson, on trouve un framework PHP appelé Codelgniter. Le langage le plus surreprésenté de l'étude, c'est lui. Le PHP lui-même est très populaire dans les pays à bas revenus, mais Codelgniter l'est encore plus. "Des recherches approfondies montrent qu'il est particulièrement usité dans les pays du sud/sud-est asiatique comme l'Inde, l'Indonésie, le Pakistan et les Philippines, alors qu'il génère peu de trafic aux États-Unis et en Europe, écrit le data scientist. Il est possible que Codelgniter soit un choix habituel pour les entreprises externalisées dans les pays en développement."

Je ne suis pas sûr que ces disparités puissent être expliquées plus en détail. La plupart des industries internationales connaissent ce genre de différences. Le développement logiciel aime à croire qu'il est égalitaire, mais les compétences dépendent de l'éducation, et l'éducation dépend de l'argent. La "révolution numérique" n'aura rien changé à cet état de fait, qui est fondamental.